Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 12:37

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P A S S E R

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       N O T R E    E Q U I P A G E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

croissant-palais-nb-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

A ma descente du vapeur,

  elle était là,

 

       radieuse et chic,


            au pied de la passerelle blanche,

                 un tantinet bringuebalante,

                       je dois dire...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Elle avait ouvert

tout grand les bras

et

s'était écriée :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Oh ! My Loop !


   Que je suis heureuse !


       J'ai tant entendu parler de vous...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Moi,

je ne l'avais vue qu'une seule fois.

 

 

 

 


 

En photo.


En noir et blanc.

 

 

 

 

 

 


 

Elle posait très fièrement

   debout sur le dos d'une baleine,

        dans le port de New-York.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

L'image était un peu

   surréaliste,

       mais néanmoins

            complètement authentique...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout en posant son bel escarpin

sur le marche-pied de la calèche,


d'un geste éminemment théâtral,

 


elle avait lancé à la volée,

      sur les pavés du quai,

 


toute une poignée de petites pièces dorées

   qui miroitaient,

       magiques,

           dans le soleil oblique du soir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

En une fraction de seconde,

une frétillante ribambelle

d'enfants du pays

avait surgi.

 

 

 

 

 

 


Les garnements semblaient,

  depuis le début,

     avoir guetté,

       avec malice et convoitise,

         ce drôle de rituel...



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussitôt,


  avec force cris et jurons,


    ils se sont rués, chamaillés, écharpés,

 

 

 

 

 


pour joyeusement


  s'écorcher les genoux de concert,


      à quatre pattes,

 

 



          sur le granit si clair,


                        qui sentait si fort la sardine


                   et les algues brunes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                     Marmaille d'oiseaux comblés...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A main gauche,

sur les marches d'une boutique sombre,

 


il y avait une petite marchande de pain

  aux cheveux roux joliment bouclés,


    avec un très beau regard,

        et toute habillée de noir...

 

 

 

 

 


Elle regardait passer notre équipage

   avec une moue étrange

       autant que délicieuse,


               un peu absente,

                    un peu ailleurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la grande montée,


      un vent fou,

 

             très fortement iodé,

 

                 nous a brusquement


                      fouetté les joues et les genoux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


D'un geste vif et maternel,

  elle a jeté sur mes épaules


       un beau châle noir,


            très finement ouvragé,

               qui sentait bon les ailleurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Entre deux cahots,


   sur le mauvais chemin

       qui courait au milieu des ajoncs à peine fleuris,

            des fougères en crosses

                et des asphodèles toutes neuves,



      elle en a profité

         pour me glisser

            dans le cou :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous ai fait préparer

    la Chambre d'Océanie,

          dans la Villa des Cinq Parties du Monde...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous verrez, 

  vous y serez bien...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain matin,

  rassurez-vous,

     on vous laissera dormir

         tout votre saoul...


 

 

 

 

 

 

 

 

Je le sais,

    ces voyages interminables sont terribles !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais quelle récompense

   lorsque l'on pose enfin

        ses malles ici !

 

 

 

 

 

 

 

 

             Savez-vous

                  que nous sommes là

                      tout au bout de la Terre ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 



Et puis,

après vos ablutions,


qu'il pleuve ou qu'il vente,


nous reprendrons,

si vous le voulez bien,

la Victoria...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

croissant-palais-s.jpg

 

 

                                                                                   Avril 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je nous ai commandé,

   savez-vous,


        à la terrasse,

           sur le port,


               un petit déjeuner

                   dont, je crois,

                      vous vous souviendrez bien longtemps,


                            Oh ! My Loop !

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Les Mystères de l'Ouest :    Clic !

 

 

 



                              .

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article

commentaires

valdy 09/05/2012 12:47


Je suis revenue vous lire très Chère .... vous écrivez bien ,


A bientôt,


Valdy

Quichottine 24/04/2012 12:46


Je l'ignore... cela ne dépends plus de moi. :)

Oh ! My Loop ! 29/04/2012 22:15



Rien ne presse.


Bonne chance, Quichottine,


pour cette très jolie aventure !


Loop



les mots écrits de Jonas D. 24/04/2012 11:09


Ta plume, Loop', est d'une incontestable qualité, tu as ce talent de nous tremper corps et âme d'un romantisme neuf, alimenté d'un souffle étranger, vénusien peut-être, un souffle que nos poumons
réclament et que tu leur donnes. On aimerait voler sur tes mots comme sur un pays neuf, qui n'aurait de rigueur que de les agiter pour qu'ils tombent en pluie fine sur ce monde. Vraiment, tu as
en toi cette originalité ! Merci pour nous.


Jonas

Oh ! My Loop ! 29/04/2012 22:14



Merci, Jonas.


Je veux redire


que ce sont les lecteurs exigeants


qui font les auteurs modestement honorables...


Bonne soirée...


Pénélope Estrella-Paz



Quichottine 23/04/2012 23:47


Navrée pour ma longue, trop longue absence.


Tu sais que j'étais occupée.


 


Mais je vais désormais avoir plus de temps.

Oh ! My Loop ! 24/04/2012 12:19



Quichottine,


je crois que tu as utilisé ton temps libre


pour une très noble occupation...

A quelle date ton livre paraîtra-t-il ?


Loop 



erato:0059: 23/04/2012 18:27


Heureuse de te retrouver . Un récit vivant , détaillé , théâtral , digne d'une grande comédienne qui a marqué son époque.  J'aime la halte sur le port .....Bonne soirée Loop

Oh ! My Loop ! 23/04/2012 22:57



Je crois que Sarah B


mettait sa propre vie en scène à chaque instant !


Sa vie,


c'est pus qu'un roman !


Loop



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !