Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 04:51

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P    A I M E

 

 

 

 

 

 

 

 

L A    P O E S I E    G R E C Q U E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Η Λουπ αγαπάει την ελληνική ποίηση 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

egee-s.jpg

 

                                                                Image : Fanny de Larissa

 

 

 

 

La mer Egée

 

 près de Larissa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une jolie bouche,
 
le plus gros juron
 
est un hymne...
 
 
Yannis Ritsos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si l'arbre brûle...

 

 

 

 

 Et si l'arbre brûle, reste la cendre et la lumière. 
 
Dans le désert, les cactus prennent racine.
 
Si les sources se sont taries, il pleuvra à nouveau.
 
 
 
Le jeune fils reviendra à la maison délaissée.
 
Sous la neige épaisse, les graines veillent.
 
A la limite de la cour, le vent mauvais s'épuise.
 
 
 
Et même si nous sommes nus
 
et entourés de loups,
 
notre décision de nous battre reste intacte.
 

 

 
Angélique Ionatos
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu as dansé...
 
 
 
 
Mon âme, tu as dansé tout l'été
Tous les signaux lumineux l'indiquent...
 
 
Tu as déplié ton corps au soleil de midi
Tu as nagé, tes yeux aux arbres et dans la plaine...
 
 
Tu t'es roulée dans le sable, tu as froissé le ciel
Tu as dansé près de l'eau jusqu'à l'aube
Parmi les gens, les phonographes et la tristesse...
 
 
Mon âme, tu as dansé un seul été...
 
 
 
 
 
 
Nìkos-Alèxis Aslànoglou
 
1931 / 1996 
 
 
Zip !       et       Chic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu ne seras jamais là

 

avec le tuyau à arroser les fleurs
 

alors que les vieux plafonds dégoulinent
 

chargés de pluie
 

et que ma personnalité s'est diluée
 

dans la tienne
 

tranquillement, comme en automne...
 



Ton cœur d'exception
 

- d'exception parce que je l'ai choisi -
 

sera toujours ailleurs
 

et moi je continuerai à couper avec des mots
 

les fils qui me relient
 

à l'homme particulier
 

qui me manque
 

jusqu'à ce qu'Ulysse devienne symbole de Nostalgie
 

et qu'il arpente les mers
 

dans l'esprit de tout un chacun.
 

 


Katerina Anghelaki-Rooke



" Les papiers épars de Pénélope "

1977
in " Poèmes 1963-1977 " 

 

 

 

Clic !
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Quand la nuit ne prend que peu de place dans le coeur
 
 
 
Et que les cheminées nous montrent du doigt 
 
 
 
le chemin du bonheur,
 
 
 
 
 
 
 
Quand le poète et le prolétaire peuvent à égalité
 
 
Respirer le parfum du grand oeillet du crépuscule,
 
 
 
c'est la Paix.
 
 
 
 
 
 
 
Mes frères, c'est dans la Paix 
 
 
 
que nous respirons à pleins poumons
 
 
L'univers entier avec tous ses rêves...
 
 
 
 
 
 
Mes frères, mes soeurs,  donnez-vous la main, 
 
 
 
c'est cela la Paix...
 
 
 
 

Yannis Ritsos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand le corps du silence est vivement agité,

 

comme une femme jouissant dans son sommeil,

 

ou lors d'une ardente étreinte amoureuse

 

ou comme le corps d'une jeune fille prise d'une fureur sacrée,

 

quand, sans motif et de façon inespérée,

 

une petite fille relève sa robe

 

et révèle à tous le tendre abricot de son publis,

 

dans toute sa grâce duveteuse et gonflée,

 

sans pudeur, sans honte...

 

 

 

Andrèas Embirikos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit oiseau rose

 

lié par un fil

 

avec ses petites ailes ondulées

 

vole vers le soleil...

 

 

 

 

Si tu le regardes une seule fois,

 

il te sourira.

 

 

 

 

Si tu le regardes deux ou trois fois,

 

   tu te mettras à chanter...

 

 

 

 

Yannis Ritsos

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous jouons ce soir avec ce poème.

 

 

 

 

 

Je vous le lance

 

et

 

vous me le renvoyez.

 

 

 

 

 

On l'ouvre en deux

 

les mots se répandent.

 

 

 

 

Car il nous faut,

 

salaud de poème,

 

te désarmer à temps,

 

   sinon tu nous étendras tous...

 

 

 

 

Andonis Fostieris

 

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un rêve qui passe.

 

 

 

 

Elle lui parle doucement

 

  mais il ne l'entend pas...

 

 

Où marches-tu ?

 

murmurait-elle.

 

 

 

Mais ses mots

 

ne parviennent pas jusqu'à lui.

 

 

 

Lui,

 

il cherche la fraîcheur dans les ravines,

 

dans les épineux,

 

dans une couche creusée de part en part

 

et dans les draps d'un paradis...

 

 

 

Elle murmure :

 

 

Tu étais si bon...

 

 

Hum... Tu n'entends rien...

 

 

Allez, ne te tracasse pas.

 

 

C'était un rêve,

 

ce n'est qu'un rêve qui passe...

 

 

 

N'aie pas peur,

 

toi qui marches la nuit

 

  dans d'étranges sommeils...

 

 

 

 

Jenny Mastoraki

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les souffrances de la pluie.

 

 

 

 

En pleins raisonnements et déraisonnements,

 

la pluie s'est mise à faire fondre minuit,

 

avec, toujours, ce bruit de défaite :

 

 

Tu, tu, tu...

 

 

Bruit sourd, tout plein de solitude,

 

bruit normal

 

d'une pluie normale...

 

 

 

 

Kiki Dimoula

 

Née en 1931

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La poésie grecque dans Grèce Hebdo :        Hop ! 

 

 

Les histoires de Loop en grec :       Clic !

 

 

Loop et la poésie persane :       Boum !

 

 

Doux, les mots doux :        Chic !

 

 

 

 

 

 

 

Un poème de Georges Séféris

 

Clic !

 

dit par Mélina Mercouri.

 

Musique : Vangelis

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Mots des autres
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 16/01/2017 09:59

traduite et lue ainsi (j'écoute Melina Mercuri) comment ne pas aimer cette poésie grecque. En version originale, cela resterait totalement inaccessible à mon ignorance de cette langue.
merci pour cette belle page

Oh ! My Loop ! 16/01/2017 12:45

Merci Jeanne;..
Bonne journée;..

FANNY 21/03/2015 14:57

♥ ♥ ♥

Oh ! My Loop ! 21/03/2015 20:41

!!!

Frieda 20/03/2015 10:33

J'aime cette agitation du corps silencieux
Dans le sommeil
Bisous Loop
Bonne journée
Frieda

Oh ! My Loop ! 21/03/2015 02:29

Merci Frieda...

Bonne journée !

Loop

FANNY 12/02/2015 15:53


.....


Quand la nuit ne prend que peu de place dans le coeur
Et que les cheminées nous montrent du doigt le chemin du
bonheur,
Quand le poète et le prolétaire peuvent à égalité
Respirer le parfum du grand oeillet du crépuscule, c'est la
Paix.

Mes frères, c'est dans la Paix que nous respirons à pleins
poumons
L'univers entier avec tous ses rêves...


Mes frères, mes soeurs, donnez-vous la main, c'est celà la
Paix......


........


 


https://www.youtube.com/watch?v=1zEtLwESn6c


Melina Mercouri recite "La Paix" de Yannis Ritsos , en francais :-)


 


En 1972 ,Yannis Ritsos  a remporte le prix international de la poesie en Belgique et , en 1977 , le Prix Lenine !


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Oh ! My Loop ! 21/03/2015 02:30

Merci Fannnnnnnnny !

Loop

Jonas D. 11/02/2015 23:27


L'onde salée de Larissa... Trop tôt pour penser à Egée. Merci Loop, bonjour Fanny.


Jonas

Oh ! My Loop ! 21/03/2015 02:31

Déjà le printemps... Bientôt l'été !

Loop

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !