Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 14:27

 

 

Ce qu'Omar a confié à Loop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

O M A R    K H A Y A M

 

 

 

 

 

 

Poète persan

 

1048 / 1131

 

 

 

 

 

 

 

 

 

omar-khayyam-and-saqi-s.jpg

 

                                                                                                   Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le théâtre du Temps.

 

 

 

Ce n'est pas une simple métaphore,


mais une très exacte vérité :

 

 

Sur la Terre, en fait,


nous ne sommes que des marionnettes.


Le montreur, c'est le Ciel.

 

 

C'est ainsi que, sur le théâtre du Temps,


on fait nos trois petits tours...

 

 

Et puis, un jour,


on retombe, l'un après l'autre,


dans la grande boîte du Néant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puisque je n'ai pas choisi le jour de ma naissance...

 

 

Puisqu'on ne pas pas demandé mon avis 
 

pour l'heure de mon inéluctable départ...

 

 

Alors... Jolie serveuse, lève-toi, prépare tes reins...

 

 

Je veux, avec du vin,

 

effacer la tristesse de l'univers..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au milieu des prés en fleurs, de mille éclats,

 

brille la rose...

 

 

Allez...
 

Installons-nous tranquillement au bord de la rivière...

 

 

Autour de nous,
 

une guirlande de jolies filles aux yeux noirs...

 

 

Allez !
 

Amis, que chacun d'entre nous lève son verre !

 

 

Le savez-vous ?

 

 

Ceux qui boivent du bon vin dès l'aurore
 

sont exemptés des mosquées,
 

dispensés des temples,
 

libérés des synagogues !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour,

vous et moi,

du grand livre de l'existence,

nous serons effacés...

 

 

Un jour,

viendra notre ruine, c'est inévitable.

 

 

Alors,

dans cette existence-ci,

ne manque pas un instant de

vivre ta vie !

 

 

Tu n'es pas une plante du jardin

qu'on peut facilement déplanter ici aujourd'hui

   pour la replanter ailleurs un autre jour.

 

 

Tu es une jolie fleur d'aujourd'hui,

 tout simplement...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne suis fait ni pour la mosquée,

Ni pour la cellule du couvent...

 

Libertin comme une tulipe,

A la fois infidèle et croyant...

 

Sans foi, sans destinée,

Sans espoir du paradis, sans peur de l'enfer !

 

Seul Dieu peut dire :

" Je l'ai pétri de telle ou telle argile..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'un pain de froment nous soit offert

Ainsi qu'une gourde de vin et un gigot de mouton...

Et que toi et moi soyons assis dans le désert...

Voilà une joie qui n'est à la portée d'aucun sultan !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand commence le mois du jeûne

et qu'il fait très beau,

c'est comme si on mettait aux fers

l'esprit et le coeur,

quand il fait très beau...

 

Seigneur,

je t'en prie,

fais-moi rêver...

 

Que je puisse voir déjà

la si plaisante pleine lune 

 du mois prochain...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Semblable à l'eau du fleuve,

au vent du désert,

une journée vient encore de quitter

le fil de mes jours...

 

Dans ma vie,

il y a deux journées

dont ce ne me soucie pas du tout :

celle d'hier et celle de demain...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Boire du vin

courir les Jolies comme des tulipes,

c'est mieux qu'être un dévôt

dont les moeurs...

 

S'il y a un enfer

pour ceux qui font l'amour et qui boivent,

alors personne ne verra jamais

le paradis des âmes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, c'est vendredi, le jour sacré...

 

Puisque le verre est interdit,

bois le vin directement à la carafe !

 

Les jours de la semaine,

bois et fais la fête !

 

Le vendredi,

puisque c'est le premier des jours,

bois double !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Triste est le cœur

      où il n'y a pas le feu !

 

En détresse est le cœur

      qui n'est pas aimé d'une Jolie !

 

Et, si un jour tu passes un jour sans vin,

      il n'y aura pas plus perdu

      que ce jour-là !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que l'on fasse le mal ou le bien,

      le bien ou le mal, quand c'est notre destin,

      tous nos actes ne nous sont pas dictés par le Ciel...

 

 

Car le ciel est, lui-même,

      encore plus impuissant que nous

      à trouver son propre chemin !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie d'Omar Khayam ?

 


Clic !

 

 

 

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 livre-omar-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un dossier de

 

la Revue de Téhéran :

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poesie-persane-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                       à suivre...

 

 

 

 

 

 

Loop et la poésie persane :   Hop !

 

 

 

Loop en Iran :    Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 20:54

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 R  Û  M  Î

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rumi-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Viens, viens, viens !

Qui que tu sois, viens !

 

Viens aussi, que tu sois infidèle,

idolâtre ou païen !

 

Notre monastère n'est pas un lieu de désespoir !

 

Même si cent fois tu es revenu

sur ton serment,

viens !

 

 

 

Rûmi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant, 

j'avais toujours un morne livre entre les mains...

 

Aujourd'hui,

l'amour m'a offert une très joyeuse clochette !

 

Avant,

ne sortaient de ma bouche 

que tristes litanies ou ennuyeuses prières...

 

Aujourd'hui,

voici que jaillissent de moi

poèmes pétillants, chants et quatrains !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Djalāl ad-Dīn Muḥammad
 
Rūmī
               
    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
est un mystique persan musulman
qui a profondément influencé le soufisme.
 
 
Il existe une demi-douzaine de transcriptions
du prénom Djalal-el-dine, « majesté de la religion »
(de djalal, majesté, et dine, religion, mémoire, culte).
 
 
Il reçut très tôt le surnom de Mawlānā,
qui signifie « notre maître ».
Son nom est intimement lié à l'ordre des « derviches tourneurs »
ou mevlevis, une des principales confréries soufies de l'islam,
qu'il fonda dans la ville de Konya en Turquie;
 
 
Il écrivait tous ses poèmes en persan ( farsi ).
 
 
La plupart de ses écrits
lui ont été inspirés par son meilleur ami, Shams ed Dîn Tabrîzî
dont le nom peut être traduit par « soleil de la religion »
originaire de Tabriz, ville d'Iran.
 
 
Il était originaire de cité de Balkh,
dans le nord de l'Afghanistan actuel,
appelée à l'époque Khorasan.
 
 
Rûmî a également repris à son compte les fables d'Ésope
dans son principal ouvrage le « Masnavî »
(« Mathnawî », « Mesnevi »),
ces mêmes fables d'Ésope que reprendra La Fontaine en français
sans en cacher l'origine.
 
 
Les Iraniens d'aujourd'hui continuent d'aimer ses poèmes.
 
 
 
Reconnu de son vivant comme un saint, féru de spiritualité,
il aimait à fréquenter les chrétiens et les juifs
tout autant que ses coreligionnaires.
 

 

L'UNESCO a proclamé l'année 2007 année en son honneur
pour célébrer le huitième centenaire de sa naissance.
 
 
Ainsi, le 30 septembre furent organisées à Konya
des festivités avec la participation des derviches tourneurs
et d'ensembles de musique traditionnelle d'Iran.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rumi-carre-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez percevoir les réponses de votre âme

dans toute parole,

même si votre bouche ne s'ouvre point.

 

Combien de bonheurs avez-vous écrasé

dans le mortier de votre existence ?

 

Faites-en maintenant du kohl

et embellissez vos regards !

 

Vous étiez morts lorsque vous êtes nés...

Mourez et naissez une seconde fois en amour.

 

Naissez ! Naissez !

 

Que vous naissiez hindou ou turc, peu importe !

 

Naissez en amour,

Le jour se lève lorsque vous rejetez votre voile.

 

 

 

Hz Mevlânâ

 

Djâlâl Od Dîn Rûmî

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 mowlana-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Rûmî l'Eveilleur :

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 derviches-de-Mohammad-s.jpg

 

 

 

Dessin de

 

Mohammad Ezatpour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu peux étudier Dieu à travers toute chose

et toute personne dans l'univers,

 

parce que Dieu n'est pas confiné

dans une mosquée, une synagogue ou une église.

 

Mais si tu as encore besoin de savoir précisement

où IL réside,

il n'y a qu'une place où LE chercher :

 

 dans le coeur

d'un amoureux sincère...

 

 

 

 

Rûmî

 

cité dans

" Soufi , mon amour " d'Elif Shafak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les derviches tourneurs.

 

Danseurs soufis.

 

Parvenir à l'extase divine grâce à une danse hypnotique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le poète Djalâl ad-Dîn Rûmî,

qui était d'origine afghane (il est né à Balkh)

et qui vécut de 1207 à 1273,

est connu pour ses textes religieux influencés

par les styles littéraires derviches.

 

Il fut un chantre de l'« Amour mystique ».

C'est le fondateur de l'ordre des soufis de Mevlevi.

 

Les soufis de Mevlevi sont en réalité les ancêtres

les plus proches et les plus directs

des actuels derviches tourneurs.

 

 

Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Elle est si proche, ton âme, de la mienne,

 

Que ce que tu rêves, je le sais...."

 

 

Rûmî

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La petite fiancée de Rûmî.

 

           معشوق مولانا

 

 

 

Quand elle chantait Rûmî,

tous les tailleurs de Konya posaient aussitôt leur ouvrage

et fermaient doucement les yeux,

longtemps, religieusement...

 

Sa peau d'ambre fleurait bon le jasmin,

son ventre frissonnant invitait à la danse

Véga et Casssiopée.

 

Son voix très pure enchantait

les colombes, les colibris, les oiseaux de paradis,

et jamais elle ne pensait à demain.

 

Jamais elle ne portait le voile

lorsque, chaque matin, juste après la prière,

elle traversait, aérienne et menue, le grand bazar,

légère et diaphane comme une ombre bénie

qui effleurait à peine la poussière ocre des ruelles sombres.

 

Ses paniers d'osier semblaient danser autour de sa taille.

 

Elle ne se couvrait d'un long voile bleu,

joliment soyeux, moiré à contre-jour, à peine transparent,

offert par le Prince de Balkh, disait-on,

à la dernière lune de mai...

 

...Elle ne se couvrait d'un long voile bleu qu'après le coucher du soleil,

pour le temps sacré de la danse, sur les terrasses embaumées,

ou bien pour l'heure des câlins...

 

Quand elle chantait Rûmî,

tous les tailleurs de Konya posaient aussitôt leur ouvrage

et fermaient doucement les yeux,

longtemps, religieusement...

 

 

 

     Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 rumi-bleu-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Mais n'ayant qu'une seule âme,

 

toi et moi,

 

les couleurs du bosquet et les chants des oiseaux

 

nous conféreront l'immortalité.

 

 

Lorsque nous entrerons dans le jardin,

 

toi et moi,

 

les étoiles du ciel viendront nous regarder.

 

 

Nous leur montrerons la lune et sa lumière,

 

toi et moi.

 

 

Toi et moi,

 

libérés de nous-mêmes, serons unis dans l'extase,

 

  joyeux et sans vaines paroles..."

 

 

Rûmî

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Douce amertume

 

 

 

Dans mon hallucination

 

J'ai vu mon cher jardin fleuri

 

Dans mon vertige, dans mon étourdissement

 

Dans ma brume ivre

 

Tourbillonnant et dansant comme un rouet

 

Je me suis vu comme source d'existence

 

J'étais là au commencement

 

Et j'étais l'esprit de l'amour

 

Maintenant je suis sobre

 

Il me reste seulement la gueule de bois

 

Et la mémoire de l'amour

 

Et seulement la douleur

 

Je désire le bonheur

 

Je demande l'aide

 

Je veux la pitié

 

Et mon amour dit :

 

Regarde moi et écoute moi

 

Puisque je suis ici

 

Juste pour ça

 

Je suis ta lune et aussi ton clair de lune

 

Je suis ton jardin fleuri et aussi ton eau

 

Je suis venue jusqu'au bout, désireuse pour toi

 

Sans chaussures ou châle

 

Je veux te voir rire

 

Pour tuer toute tes inquiétudes

 

Pour t'aimer

 

Pour te nourrir

 

Oh Douce Amertume

 

Je te calmerai et te guérirai

 

Je t'apporterai des roses

 

Je te les apporterai recouvertes de trop d'épines

 

Juste pour ça !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une page délicate sur facebook :   Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 rumi-aquarelle-s.jpg

 

                                            Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis ivre de toi...

 

Non de vin, ni d'opium.

 

 

Je suis fou,

 

Ne cherche pas la raison chez un fou.

 

 

De mon âme débordante naissent mille fleuves,

 

 

De ma danse tournoyante,

 

  Le monde est étourdi...

 

 

 

 

Rûmî

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie d'un derviche tourneur :   Hop !

 

 

 

 

 

 

Loop et la Poésie Persane :    Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rumi-1-copie-1.jpg

 

 

 

La suite :

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    " Il y a dans mon coeur

 

     Un artiste magicien.

 

  De chaque plume de l'oiseau,

 

    Je fais naître cent jardins..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Le Livre de Chams de Tabriz "

 

est un chant d'amour du très grand poète persan

du XIIIe siècle Mowlânâ,

plus connu sous le nom de Rûmi.

 

Il parle de la rencontre de Rûmi avec Chams,

un étrange derviche,

qui métamorphosa sa vie,

fit de lui le plus grand poète de son temps,

et un danseur effréné

auquel on doit la tradition des derviches tourneurs.

 

Ce sont certains de ces poèmes

que nous lisent ici Nahal Tajadod en persan,

et Jean-Claude Carrière en français.

 

Deux grands musiciens,

le flûtiste Kudsi Erguner,

et le percussionniste Pierre Rigopoulos

créent une interprétation musicale de ces textes.

 

Un dialogue profond à quatre voix se tisse,

résonne en nous, nous élève...

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Cd Collection " A voix haute "

Gallimard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 cd-chants-d-amour.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Claude Carrière :

 

                                    Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                       

 

 

 

Nahal Tajadod et Jean-Claude Carrière :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rûmi :    Vers le Tome 2 :     Clic !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 09:08

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

F E M M E S

 

 

 

 

 

 

 

 

      D U    M O N D E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      E l o g e   d e   l a   f é m i n i t é . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Thattynha-s.jpg

 

 

Thattynha Monroe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Erzso-Em-s.jpg

 

 

   Erzo Em

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

anna sépia s

 

 

 

 

Anna Marousi

       

Marousi, Grèce

 

 Stockolm, Suède

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 alejandra-chien-s.jpg

 

 

 

      Alejandra Mar

 

   Mexico / Vancouver

 

   Mexique / Canada

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 lamita-sepia-s.jpg

 

 

 

 

Lamita Mehreb



Beyrouth

 

Liban 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Alejandra-rousse-2-s.jpg

 

 

 

 

    Alejandra Mar

 

   Mexico / Vancouver

 

   Mexique / Canada

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 kelly-mac-profil-nb-s.jpg

 

 

 

 

Kelly Mac

 

Oran

 

Algérie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Shabnam-1-s-copie-1.jpg

 

 

 

Shabnam

 

Shiraz

 

Iran

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ka-Chua-sepia.jpg

 

 

 

 

Kà Chua

 

Viêt Nam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 mylene-c-sepia-s.jpg

 

 

 

      Mylene Clavicillas Redita

 

Manille

 

Philippines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 wassila-sepia-s.jpg

 

 

 

 Wassila

 

 Liban / Sénégal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 epaule-ka-sepia-s.jpg

 

 

 Kà Chua

 

Viêt Nam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 dianna-s.jpg

 

 

 

 

 

Dianna Dea Corvova

 

 

San Fernando   Philippines 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femmes iraniennes

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                          à suivre...
 
Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 20:06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A R A G O N

 

 

 

 

 

 

 

S U R    L' O R E E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aragon-sepia-s.jpg

 

                                                             Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loop chez Elsa Triolet et Aragon :     Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucy Eon et Aragon :         Clic !      et       Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elsa et Louis

 

dans le parc du Moulin de St Arnoult.

 

 

Aujourd'hui,

 

tous deux reposent à cet endroit,

 

sous la même stèle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La voix de Lucy :     Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un poème de Lucy Eon :      Splash !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT ?

 

 

 

 

 

 

 

Tout est affaire de décor

Changer de lit changer de corps

À quoi bon puisque c'est encore

Moi qui moi-même me trahis

Moi qui me traîne et m'éparpille

Et mon ombre se déshabille

Dans les bras semblables des filles

Où j'ai cru trouver un pays.

 

Coeur léger coeur changeant coeur lourd

Le temps de rêver est bien court

Que faut-il faire de mes nuits

Que faut-il faire de mes jours

Je n'avais amour ni demeure

Nulle part où je vive ou meure

Je passais comme la rumeur

Je m'endormais comme le bruit.

 

C'était un temps déraisonnable

On avait mis les morts à table

On faisait des châteaux de sable

On prenait les loups pour des chiens

Tout changeait de pôle et d'épaule

La pièce était-elle ou non drôle

Moi si j'y tenais mal mon rôle

C'était de n'y comprendre rien

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent

Et leurs baisers au loin les suivent

 

Dans le quartier Hohenzollern

Entre La Sarre et les casernes

Comme les fleurs de la luzerne

Fleurissaient les seins de Lola

Elle avait un coeur d'hirondelle

Sur le canapé du bordel

Je venais m'allonger près d'elle

Dans les hoquets du pianola.

 

Le ciel était gris de nuages

Il y volait des oies sauvages

Qui criaient la mort au passage

Au-dessus des maisons des quais

Je les voyais par la fenêtre

Leur chant triste entrait dans mon être

Et je croyais y reconnaître

Du Rainer Maria Rilke.

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent

Et leurs baisers au loin les suivent.

 

Elle était brune elle était blanche

Ses cheveux tombaient sur ses hanches

Et la semaine et le dimanche

Elle ouvrait à tous ses bras nus

Elle avait des yeux de faïence

Elle travaillait avec vaillance

Pour un artilleur de Mayence

Qui n'en est jamais revenu.

 

Il est d'autres soldats en ville

Et la nuit montent les civils

Remets du rimmel à tes cils

Lola qui t'en iras bientôt

Encore un verre de liqueur

Ce fut en avril à cinq heures

Au petit jour que dans ton coeur

Un dragon plongea son couteau

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent

Et leurs baisers au loin les suivent.

 

 

 

 

                Louis Aragon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si petit et si grand !

 

 

 

 

C’est ici que tu es à ton aise,

homme enfin digne de ton nom,

c’est ici que tu te retrouves

à l’échelle de tes désirs.

 

 

Ce lieu,

ne crains pas d’en approcher ta figure,

et déjà ta langue,

la bavarde,

ne tient plus en place,

ce lieu de délice et d’ombre,

ce patio d’ardeur,

dans ses limites nacrées,

la belle image du pessimisme.

 

 

Ô fente,

fente humide et douce,

 cher abîme vertigineux...

 

 

 

 

 

 

 

" Le con d'Irène "

 

Extrait

 

Louis Aragon

 

 

 

 

 

 

Clic !       et       Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discorama

 

1961

 

Monique Morelli : L'affiche rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Voulez-vous nous offrir un autre texte d'Aragon ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 aragon-elsa-s.jpg

 

 

        Avec Elsa Triolet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On donnerait cher pour savoir ce qu’elles pensent.

 

Celles qui veulent ne pas être touchées.

 

Celles qui veulent qu’on les laisse faire.

 

Celles qui veulent qu’on les saisisse lentement.

 

Celles qui veulent frémir, celles qui veulent frôler.

 

Celles qui ne savent pas ce qu’elles veulent.

 

Les habituées.

 

   Les novices.

 

Celles qui ne comprendront pas

   comment elles ont, une fois dans leur vie, permis cela.

 

Les désespérées.

 

    Les folles.

 

        Toutes les femmes sans mémoire,

              toutes les femmes sans lendemain…

 

 

 

                           Louis Aragon (1897-1982)

 

 

 

 

 

 

                   Merci Fanny !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Connaissez-vous l’île

Au cœur de la ville

Où tout est tranquille

Eternellement

 

L’ombre souveraine

En silence y traîne

Comme une sirène

Avec son amant

 

La Seine profonde

Dans ses bras de blonde

Au milieu du monde

L’enserre en rêvant

 

 

 

 

Extrait de

" Quai de Béthune "

dans

" Il ne m'est Paris que d'Elsa "

 

 

 

 

Merci Louis-Paul !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps d’apprendre à vivre, il est déjà trop tard

 

Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l’unisson

 

Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson

 

Ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson

 

Ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare

 

Il n’y a pas d’amour heureux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aragon

 

chanté par Danielle Darrieux

 

dans le film de François Ozon

 

" 8 femmes."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci Noëlle !

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 00:00

 

 

En français et en anglais    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L E S    T R O I S    S O L E I L S

 

 

 

 

 


 

D E

 

 

 

 

 


 

S I M O N E    V E I L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Simone Veil s

 

                                     Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Simone Jacob,

 

Simone Jacquier,

 

 Simone Veil...


 

La force, la modestie, le courage.

 

Les mots justes et le regard clair.


 

Un pas après l'autre,

 

  elle avance...


 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Simone Jacob,

 

Simone Jacquier,

 

 Simone Veil...

 

 

The strength, the modesty, the courage.

 

The right words and the bright eyes.

 

Step by step,

 

she keeps on moving…

 

 

 

 

En anglais

 

grâce à Patachou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Itinéraire :    Clic !

 

 

 

 

 


 

 

 


Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

U N    P E T I T    M O T 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D E    N A H A L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-00-s.jpg

 

                             Janvier 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-0-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-1-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-2-s.jpg

 

 

 

 

      Carte de voeux

 

    Janvier 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  " Alors je vous dis :

 

          Pénéloop, vous avez vraiment bien fait de m'envoyer votre livre... "

 

 

                           N. T.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nahal Tajadod est   ici    et    ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos du motif de cette carte :

 

 

 

L’origine de ce motif, le Boteh, est obscure et les explications nombreuses.

 

Certains y voient une larme de Bouddha, une pomme de pin,

une goutte…

 

Pour d’autres,

il serait une interprétation stylisée de l’œillet

ou du moins aurait un lien avec le monde floral,

puisqu’en persan, Boteh signifie bouquet de fleurs…

 


 

  Site le BloGuen :

 

        Clic !

 

 

 

 

 

 

 


Loop et les mystères des tapis persans :

 

                   Hop !

 

 

 

 

 

 

 

                  .

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 05:57

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L E C T U R E S

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A U T O U R    D E    L' I R A N 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

heure de la glace s

 

 

 

 

" L'heure de la glace "


 

Shiraz

 

Le jardin des Orangers

 

Bâgh-e Narajestân

 

29 mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Nicolas Bouvier

 

" L'usage du monde "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Persépolis "

 

Marjane Satrapi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 " Guide culturel de l'Iran "

 

de la Perse ancienne à l'état moderne

 

Editions Olizane

 

2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Elle joue "

 

Nahal Tajadod

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Ainsi se tut Zarathoustra "


Nicolas Wild

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Bouvier

 

" L'oeil du voyageur "


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Anthologie de la Poésie persane

 

du XIe au XXe siècle "

 

Z. Safâ

 

Ed. Gallimard Unesco

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Hafez "

 

M. Ghazvini et G. Ghani

 

Ed. Mirdashti

 

Téhéran

 

3,1 kg dans la valise !

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

      " Chants d'amour de Rûmî "

 

Jean-Claude Carrière, Nahal Tajadod

 

Kudsi Erguner, Pierre Rigoloulos

 

Cd audio Gallimard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Rûmî "

 

La religion de l'amour

 

Leili Anvar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 " Poulet aux prunes "

 

  Marjane Satrapi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lettres persanes


Montesquieu

 

1721

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

      Loop en Iran :   Hop !    

 

 

 

 

 

 

                                                                  à suivre...

 

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 20:10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S H I R A Z

 

 

 

 

 

 


 

E T

 

 

 

 

 


 

 

P E R S E P O L I S

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici 5 images

que Mohammad, de Mashad,

nous a rapportées de ses vacances

dans le sud de l'Iran...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mohammad-printemps-1-s-copie-1.jpg

 

 

 

Shiraz

 

Les jardins d'Hafez

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mohammad-2-s.jpg

 

 

 

 

 

Shiraz 

 

La promenade S'Adieh

 

 

( un autre grand poète d'Iran )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mohammad-3-s.jpg

 

 

 

 

Shiraz 

 

La promenade S'Adieh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" A Shiraz, au printemps,

on sent partout le parfum des orangers en fleurs !

C'est un vrai paradis..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mohammad-5-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Persepolis 

 

 

Cloc !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mohammad-6-s.jpg

 

 

 

Persepolis

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand merci, Mohammad !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonus

 

 

 

 

 

 

 

 

 nicolas-bouvier-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Bouvier

sur la route de Shiraz

et

sur la dépanneuse

en 1954

 

 


 

Image tirée du très beau livre

" L'oeil du voyageur "

Nicolas Bouvier

Ed Hoëbeke

 

 

 

 

Avez-vous lu

" L'usage du monde ? "

 

 

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

********

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas encore

Une note de départ

Un voyage en soi

 

 

Pas encore

Mais demain au plus tard

J'irai chercher l'ouvrage

 

 

Puis de tous les luxes je profiterai

Du plus précieux : la lenteur

Pas encore

 

 

Les pages savent attendre

Et choisir le moment

Pas encore


 

 

     Qmjd



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 21:57

 

 

 

 

 

 

 

 

                                      Clic !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 10:00

 

 

 

 

 

 

 

 

     Pourquoi le 17 novembre

 

est-il un jour férié dans les écoles

 

 en Grèce ?

 

 Clic !

 

    Merci Fanny...

 

 

 

Chez Liza à Egine :

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La plume

 

    ( leçon de vie )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 gloria-s.jpg

 

 

 

 

 

Gloria

 

court pour le Liban 

 

et la paix au Moyen Orient !

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Liban

 

de Nayla Tahan Attié

 

 

 

 

 

                      Nayla a traduit Flic Floc en espagnol :

 

                                 Chic !  Clic !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Le Petit Prince audio


     chez Sagine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Prévert

 

        chez  Noëlle  !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Les tuiles "

 

    chez Jonas !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" La figlia di aviatore "

 

 chez Ricardo Arezzo !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Jacques Lacarrière

 

      " L'oiseleur du temps "

 

      chez Adamante !

 

 

    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Viens !

 

       chez Emma !

 

 

 

       Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Laurent Ladever

 

     et

 

      la lune !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'eau

 

by Nina Ricci

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bernard Cerquiglini,

un très jovial linguiste contemporain,

a recensé au moins 75 langues régionales parlées en France,

de Lille à Libreville

d'Angers à Pointe à Pitre,

de Ste Croix Vallée Française à Yaoundé,

de Bâton-Rouge à Violaines,

de Victoria, aux Seychelles à Fontenay aux Roses...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Danse orientale :

Sonja

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tombe la neige !

 

par Plume !

 

 

Zip    et   Zap !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lynn Création

par

Wassila à Dakar

 

 

 

 

 

 

lynn créations s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie Ymbert

 

Portrait enfantin

 

 

 

 

Marie-Ymbert-nb.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

From Fanny :


 

 

 L-ombre-fanny-s.jpg

 

                                                        Image Internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le givre chez Erato :

 

Slim !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poèmes en Bd :


 

Bing !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Land Art dans la neige

 

 

 

 

Land-art-neige-s.jpg

 

 

 

Zoom !

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 C'est vrai puisque Loop l'a vu...

 

Vers le Tome 1 !

 

Clic !

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !