Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 21:50

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P    E N   I R A N 

 

 

 

 

 

Tome 1

 

 

 

 

 

 

 

 لوپ در ایران

 

 

 

 

 

 

Les Nouvelles

 

Lettres Persanes

 

 

 

 

 

18 mars / 8 avril 2014

 

 

 

 

 

 

 

A l'occasion de Norouz

 

le Nouvel An iranien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tir-a-la-corde-s.jpg

 

 

 

 

Ispahan

 

Près du Palais Ali Kâpu

 

   " Le chemin bleu vers la liberté... "

 

26 Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 vallee-Jahrom-s.jpg

 

 

 

  L'oasis de Jahrom

 au sud de

 Shiraz

 

 

Les meilleures oranges,

les meilleurs citrons

de l'Iran !

 

31 mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

citronnier-jahrom-s.jpg

 

 

 

      Fleurs de citronnier

     à Jahrom

 

 

 

 

En 2006,

près de Jahrom une étonnante

découverte archéologique :

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Comment est né ce voyage !

 

 

 Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 visa-tamponne-s.jpg

 

 

 

 

 

      J'ai effectué les premières recherches de documents

   pour mon visa début janvier...

 

Je ne l'ai obtenu que 6 jours

avant le départ !!!

 

Ouffff !

 

Mon ami iranien,

  dans sa ville,

a dû effectuer, parallèlement,

des démarches très contraignantes

 pour appuyer ma demande

et également déposer un très important chèque de caution...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pensees-Teheran-s.jpg

 

 

Téhéran

Parc Mellat

 

 

 

Alors,

à cette famille,

un grand grand grand

 

Merci !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 japon-merci-s.jpg

 

Téhéran

Parc Mellat

 

  Clic !

 

 

 

 

      Et,

pour les amis habitant 1000 km plus à l'ouest,

l'autre grand grand grand

 

 Merci !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 8 paradis s

 

 

 

Le Palais des 8 Paradis

 

Hasht Behesht

 

Ispahan

 

25 mars 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Moto-Shiraz-s.jpg

 

 

 

    Shiraz

 

Avant de prendre le Bus de nuit

 vers Téhéran

 

      1er avril

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour,

pendant mon voyage,

mais c'était peut-être une nuit,

une pensée m'a traversé l'esprit :

 

Je venais peut-être de rencontrer la soeur

que je n'avais jamais eue...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 heure-de-la-glace-s.jpg

 

 

 

Shiraz

 

Bâgh-e Narajestân

 

Le Jardin des Orangers

 

L'heure de la glace

 

29 mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Décalage aux Rhères...

 

 

 

 

Quand il est midi chez nous,

il est déjà 14 h 30

en Iran.

 

 

La question du jour :

 

 

Lorsqu'il est 17 h 23 précises

à Ispahan

devant la magnifique Mosquée de l'Imam

quelle heure est-il exactement 

sur le parvis de la très sainte Eglise Sainte Marie Madeleine

à Mont de Marsan ?

 

 

 

A gagner :

 

Un circuit de visite

des vignobles réputés de Shiraz !

 

( La dégustation est facultative )

 

 

Clic !

 

 

Ces vignes existent,

le vin de Shiraz existe.

J'ai vu tout ça de mes propres yeux.

 

 

      Question subsidiaire :

 

 

Le transport de vin dans sa voiture

et

la consommation d'alcool étant fermement interdits

en Iran :

 

 Qui boit ce vin ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      vignes shiraz s

 

 

 

      Vignes au sud de Shiraz

      entre Jahrom et Firuz Abâd

 

31 mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recanati shiraz s

 

Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les embouteillages, nombreux,

 en Iran,

les Automobilistes et les Piétons

sont des Dieux !

 

 

Les premiers :

Dieux du Gymkhana...

 

les seconds :

Dieux de l'Acrobatie...

 

 

 

 

Bravo !

 

Et

un grand Merci

à mes Anges Gardiens chéris,

toujours là pour me prendre le bras

quand il le fallait !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 rue-teheran-s.jpg

 

 

 

 

  Une rue de Téhéran

 un matin calme

 

5 avril

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Douceurs...

 

Je ne connais au monde personne,

qui, mieux qu'Atefeh,

épluche en voiture

les délicieuses oranges de

Shiraz

avec autant de délicatesse, de générosité

et de sensualité...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Persépolis 28 mars s

 

 

 

 Persépolis

 

  28 mars

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant mon voyage,

j'ai communiqué beaucoup avec mes proches

par mail ou portable,

pour les rassurer...

 

Mais, en Iran,

j'étais toujours accompagnée et guidée

par des amis du pays plus qu'attentionnés !

 

Et je me suis sentie bien davantage en sécurité

pendant 3 semaines là-bas,

que dans bien des villes européennes.

 

De plus,

j'étais gentiment conseillée en permanence

par les amis qui m'accueillaient :

 

" Cela se fait ici, cela ne se fait pas ! "

 

 

Pour les photos,

je faisais très attention.

 

Mais,

si je demandais une autorisation,

la plupart du temps,

les gens me l'acccordaient avec un grand sourire,

et, avec, en prime,

un remerciement tout sourire de leur part !

 

L'épicier, par exemple,

après la photo,

m'offrait un petit cadeau de sa boutique.

 

Au restaurant,

il est arrivé que l'on nous offre

tous les desserts.

 

Quand j'ai voulu acheter un cahier

pour mes notes de voyage,

je suis repartie avec un cahier gratuit,

un stylo bleu tout neuf,

et, à la maison, 

on s'est aperçus ensuite

qu'on avait eu en plus un paquet de biscuits !

 

Cadeaux !


Je pourrais vous écrire

des pages et des pages là-dessus. 

 

Il n'y a absolument aucun problème

avec le Peuple iranien

qui est adorable

et qui adore complètement

la France et les français.



Là-bas,

le visiteur est toujours énormément choyé.



A un moment,

j'ai même un peu redouté le retour en France...



Quand on est considérée un peu

tous les jours

comme la fille du Grand Vizir,

le Retour sur Terre

peut être, ensuite, un peu délicat... 

 

***

 

La prudence extrême nécessaire,

c'est pour tout ce qui peut avoir un rapport

avec l'administration,

le gouvernement,

la police,

les choses religieuses...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

carte-mosquee-1-s.jpg

 

 

Ispahan

le 26 mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceci dit, néanmoins,

je me suis faite un ami religieux

à la Mosquée de l'Imam à Ispahan :

Mohamad-Hussein.



Avec Mohamad,

il nous a très gentiment ouvert

les portes privées de la Madrassa,

fait rencontrer ses très dignes collègues

assoir pour le bavardage,

le thé,

  les échanges d'adresses mails, etc...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

carte-mosquee-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Là encore,

je suis repartie avec deux ou trois cadeaux :

 

deux livres en persan,

des sourires,

des gestes d'amitié,

une grande bienveillance

et

une petite carte manuscrite en farsi :

 

En fait,

une recommandation particulière

à Allah !

 

Ici,

je la garde aussi,

toujours précieusement...

 

La grande bonté de Dieu

ne connaît pas les frontières !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 carte-mosquee-3-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Bon.

 

Pour ceux qui ne maîtriseraient pas encore parfaitement

le fârsi,

malgré leur lecture assidue de l'Orée,

 

à droite,

mon ami Mohammad-Hussein

a écrit avec beaucoup de délicatesse :

 

" Allah

 protège mon sac à dos "

 

 

Et,

vous pouvez me croire,

c'est magique,

ça marche !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi qui n'étais partie en Iran

 

que pour acheter deux ou trois raffineries,

 

je suis revenue avec tout plein d'amis

 

dans mes bagages...

 

 

Le monde est drôle, quand même...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

maryam assise seule s

 

                                Maryam

                               Image M & S

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

U n    t r è s   l é g e r    a c c e n t

 

 

d e    T a b r i z

 

 

 

 

 

 

 

 

J'étais un peu intimidée,

 

alors

 

je me suis approchée d'elle,

 

je crois,

 

à pas menus et incertains...

 

 

 

Elle était assise tranquillement sur la marche.

 

 

 

Immobile et silencieuse...

 

 

 

 

 

 

 

La suite :    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chez-Chirine-s.jpg

 

 

 

    Au pays de

   Krosrow et Shirin

 

  " Sur la montagne de Farhâd "

 

  22 mars 2014

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Shabnam 1 s

 

Shabnam    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les histoires de Loop

 

en fârsi

 

Tome 1 :

 

 

Chic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour sur Terre...

 

 

 

 

En fait,

il s'agit d'un voyage que l'on m'avait proposé,

très amicalement, en août dernier,

mais que je n'avais pas du tout

projeté, recherché, imaginé,

au départ...

 

Au fil de ces trois semaines

d'une richesse et d'une complexité incroyables,

ce séjour s'est révélé être un peu, beaucoup,

pour moi,

un voyage initiatique...

 

 

 

 

Là-bas, en Iran,

 

de Téhéran à Kermânshâh,

de Hamedan à Ispahan,

de Shiraz à Téhéran...

 

...il m'a fallu, peu à peu, réapprendre tout

de la vie

 et du quotidien le plus élémentaire,

grâce à la bienveillance de mes amis,

ces presqu'inconnus...

 

 

 

Réapprendre

toutes les choses les plus simples

comme un petit enfant doit le faire

pour vivre en harmonie avec son milieu

et grandir :

 

 

les usages, la langue,

comment traverse la rue,

comment dire bonjour,

serrer la main ou pas,

s'approcher de la personne ou pas,

ce qui se fait, ce qui ne se fait pas,

la valeur des choses, en rials, en tomans,

les rapports entre les hommes, les femmes,

les rituels particuliers par rapport aux chaussures,

dans un appartement,

ce que l'on peut dire, faire en société,

ou pas,

et mille et une autres choses encore...

 

 

 

Mais,

comme un petit enfant,

chaque jour,

je me suis senti choyée, protégée, aimée...

 

 

Finalement,

dans un voyage tel que celui-là,

les paysages, les sites, les monuments importent peu...

 

 

En fait,

il ne s'agit que d'un seul territoire :

celui de l'humain...

 

 

Vous comprenez ?

 

 

Et c'est extrêmement

 impressionnant et touchant...

 

 

Ma valise n'est pas encore totalement défaite.

 

 

Aujourd'hui,

je ne suis pas encore tout à fait

redescendue sur Terre.

 

 

Mais rien ne presse.

 

 

Merci beaucoup...

 

 

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Comment naît un voyage :

 

                    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

       

                                                       

 

Loop en Iran !

 

 

 

 

 

 

Tome 2 :

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 3 :

 

Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 4 :

 

Chic !

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 5 :

 

Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

Les cartes postales sonores :

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 04:07

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est ici :

 

 

                                Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 08:42

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A u j o u r d' h u i ,


 

 

 

U N    G R A N D    J E U

 

 


 

( niveau Certificat d'Etudes )


 

sur cette page :

 

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 05:30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S Y N G U É    S A B O U R

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Pierre de patience "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 syngue-1-s.jpg

 

                                                            Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Golshifteh Farahani,

 

l'actrice principale est née en Iran.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

syngue-2-s.jpg

 

 

                              Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atiq Rahimi,

 

l'auteur du livre, prix Goncourt en 2008, réalise le film.

 

 

                        Clic !

 


 

 

 

 

 

 

 

Tous deux ont dû fuir leur propre pays natal,

 

à une époque de leur vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

syngue-3-s.jpg

 

 

                             Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Jean-Claude Carrière est le co-scénariste

 

pour l'adaptation cinématographique.

 

 

                          Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un chant d'amour à la femme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

syngue-4-s.jpg

 

 

                              Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'histoire a pour cadre l'Afghanistan,

mais elle pourrait se situer dans n'importe quel pays,

à n'importe quelle époque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la voix d'une femme.

Cela pourrait être la voix de toutes les femmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 syngue-5-s.jpg

 

 

                                                                                                     Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est l'histoire d'un processus de libération

grâce au pouvoir de la parole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parler.    Parler.   Parler.


 

Dire tout haut ses regrets, ses désirs,

 

ses secrets, même les plus inavouables...


 

Découvrir peu à peu son être propre,

 

sa sensualité, sa sexualité...

 

 




Retrouver sa dignité de femme, d'être humain.

 

 

 

 

 

Une renaissance ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le film est joué en dâri, le persan d'Afghanistan.


Le dâri et le persan d'Iran s'écrivent de la même manière,

mais à l'oral, l'accent tonique est différent.


Le dâri est proche du persan médiéval.

 

       Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télérama :    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

        
       Golshifteh Farahani
dans le livre de Nahal Tajadod
           " Elle joue "

               Zoom !

 

 

          L'écho de Noëlle :

 

                Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Plusisieurs émissions sur France Inter :

 

                         Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 


 

        
Avez-vous vu Syngué Sadour ?

 

Avez-vous déniché d'autres critiques ?

                        

 


 

        
                           .
Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M O I    N O N    P L U S . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Octobre 2012

 

 

.

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 00:04

 

 

Vous aimez le cinéma ?    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 

 

 

 

 A I M E   L E    F E S T I V A L

 

 

 

 

 

 

 

 

   " P R E M I E R S    P L A N S "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à Angers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

affiche-premiers-plans-2--s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Valeria-s.jpg

 

 

 

       Valeria Cingottini

 

      La Dolce Vita

 

     Fellini

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 pupitre-s.jpg

 

 

 

Noémie Schmidt

 

 

dans

 

" Coda "

 

 

d'Ewa Brykalska

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

silhouette-generique-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un-conte-maman-decoupee-s.jpg

 

 

 

Un conte de Noël


d'Arnaud Despleschin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un-conte-cath-s.jpg

 

 

 

 Elle était aussi dans la salle...

 

Simple, posée

et

 applaudie très respectueusement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

baiser-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

astrid-2-s.jpg

 

 

Astrid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 8-et-demi-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bande-annonce-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

camera-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bande-annonce-1-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2-affiches-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

generique-dolce-vita-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fauteuils flous s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

interview-3-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                 Les regrets d'Eléonore

 

                                  ( hors compétition )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site du Festival :

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                      A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                   .

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 21:11

 

 

 

Je viens de revoir ce soir


    The Artist...


 

Vraiment très touchant...  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

T H E    A R T I S T

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                        e t    m o i . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

the-artist-s.jpg

 

 

                                                             Octobre 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au début,

quand on m'a proposé de tourner

avec Jean,

j'ai d'abord dit non...

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

L'idée du noir et blanc,

pourtant,

me plaisait bien...

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

J'ai une petite robe noire,

toute simple,

qui,

sans me vanter,

fait toujours son petit effet

quand on va, avec Leïla,

chez Ikéa,

de temps en temps...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant à ma ravissante petite jupe blanche

d'été,

elle a déjà fait ses preuves

le Jour du Diable

à Monsoreau.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

                  Les plus cultivés

                                 d'entre vous

                                            comprendront...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non, j'avais refusé,

   tout simplement,

 

 


        car, en fait,

              je suis très amie avec Alexandra,

 



et moi,

   je fuis toujours

       les histoires compliquées...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis,

l'idée du muet,

ça ne m'emballait pas trop.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Si on ne peut pas se dire des douceurs

   tout bas,

       de temps en temps,

 


   alors,

       ça sert à quoi,

            dites-moi,

                  de faire du cinéma ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement,

ce qui a fait la différence,

 

 

 

c'est quand,

un jour,

juste après l'histoire du soir,

 


Maman m'a glissé à l'oreille

en m'embrassant

pour la nuit :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                 Ma Loop Chérie,


                       je crois quand même


                             que ce serait bien


                                    pour ta carrière...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                Maman sent toujours très bon. 

 

 

 

 

                                                                Surtout quand il fait noir...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                         Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              Pour Noëlle...

 

 

 

 

 

                   .

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 


 

 



Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 22:39

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'instant,

 

Fanny, de Grèce,

 

vient de m'envoyer le lien

 

vers la bande annonce de


 

" Un air de famille "


 

de Cédric Klapisch.

 

( L'auberge espagnole )

 


 


 

         Acide et jubilatoire !

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Effectivement,

 

   je me suis inspirée de la géniale

 

      " scène du collier "


 

 

 

pour en glisser un écho quelque peu décalé

 

au coeur de l'histoire,

 

carrément vraie, intimement vécue

 

et tout le tralala...


 

relatée dans :

 


 

" Une si bucolique campagne... "              Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Bravo et merci,

 

              Fanny de Larissa !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu es, depuis longtemps,

 

         notre archiviste la plus expérimentée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ps. Personne n'a cité l'autre référence,

 

hyper facile,

 

tirée d'un des textes de l'Orée papier.


 

Cela a un rapport avec la tenue vestimentaire

 

que Loop ne porte pas.


 

        Limpide.

 


 

 

 

 

    Je vous aide :


 

Le titre de l'histoire

 

( vraie, vécue et tout le tralala... )

 

commence par l'article :   " Le "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bravo K.

  tu as trouvé !


 

 

 

 

 

 

Il s'agit bien du " Gentil diable de Montsoreau "

 

                                   ( page 37 )

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce jour-là,

Loop ne portait pas un ravissant ensemble 

Savane de chez Cache Cache,

 

 

 

mais

 

 

 

une petite jupe blanche toute simple...

 

 

 


Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 14:43

 

 

 

 

 

 

 

      Dernière escale

avant

l'escapade...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L E    J E U

 

 

 

 

 

 

 

D E

 

 

 

 

 

 

N I M

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nim-s.jpg

 

 

                          Juin 2011

                     Photo : Leïla

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il m'avait dit

 

avec un très léger accent italien :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pénéloop,


c'est important,


il faut vous souvenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'était l'année dernière,


nous nous étions rencontrés


à Marienbad.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions longuement conversé

 


dans ces jardins

 

 

d'un autre âge

 

 

qui,


 quelquepart, fleuraient presque


 les labyrinthes de jadis.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Souvenez-vous,


au pied de cette statue,


je vous ai raconté des choses


et


à votre tour,


vous en avez inventé d'autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Contre cette balustrade de pierre,


vous vous êtes finalement


laissée embrasser un instant


 pendant que votre mari

 


 


( votre ami ? )

 

 

 

 


dans ces salons au luxe suranné,


 inlassablement,


jouait aux cartes


 

 

 

(  aux dominos ? )

 

 

 


et,

 

partie après partie,


gagnait avec une insolente facilité ! 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souvenez-vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

En un éclair,


vous vous êtes échappée de mes bras,


promettant de revenir ici même,


dans un an très exactement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

" Ce jour-là,


 je crois que je partirai avec vous


  pour toujours... "

 

 

 

 


aviez-vous murmuré


dans un souffle


en disparaissant derrière les bosquets.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souvenez-vous,


je vous en supplie,


Pénéloop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi,


j'avais répondu :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est impossible.

 

 

 

 

 

 

 



 

Vous rêvez, vous fantasmez,


 vous délirez...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

( Vous allez trop au cinéma ? )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'an dernier,


j'étais avec mon oncle,


en Amérique.



 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Je ne pouvais donc être


à Marienbad,


 mon ami,

 


 

 

 

 

 

 

 


 

et


encore moins à Hiroshima,


mon amour...



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à Alain R.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Slum :      Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Peneloop - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 00:02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis née en Andalousie

 

dans les années 70.

 

 


 

 

 

 

image facebook s

 

 

 

                                " En Arles "

                                 Photo Ricardo Arezzo

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Mes parents avaient un peu l'esprit nomade.

 

 

 

 

Maman chantait des chansons


quand elle nous donnait le bain.

 



Papa inventait tout le temps des choses

 

qui agaçaient les voisins

 

mais qui nous emmenaient aux nues.

 

 

 


 

 

J'ai longtemps voyagé seule,

 

avec dans mon sac,

 

un petit instrument de musique,

 

un joli stylo turquoise,

 

et une éternelle soif de parler aux gens.

 


 

 

 

 

Et puis un jour,


   j'ai rencontré Pénéloop.



 

        Nous nous sommes apprivoisées.

 

               Elle m'aide à grandir...

 

 

 

 

 

 

 

                             Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

                                     .

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Peneloop - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !