Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 11:51

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J U L I E T T E

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

L E S    P O E T E S ,    L E   P R I N T E M P S

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Penser, vivre, mer peu distincte

Moi – ça – tremble,

Infini incessamment qui tressaille.


Ombres de mondes infimes : ombres d’ombres,

cendres d’ailes.


Pensées à la nage merveilleuse,

qui glissez en nous, entre nous, loin de nous,

loin de nous éclairer, loin de rien pénétrer...


Etrangères en nos maisons,

toujours à colporter,

poussières pour nous distraire

et nous éparpiller la vie.

 

 

 

Henri Michaux

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Paul Valéry


 

        Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 cavafy-s.jpg

 

 

      Constantin Cavafy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ithaque


 

 

Quand tu partiras pour Ithaque,

souhaite que le chemin soit long,

riche en péripéties et en expériences.

 

Ne crains ni les Lestrygons, ni les Cyclopes,

ni la colère de Neptune.

 

Tu ne verras rien de pareil sur ta route

si tes pensées restent hautes,

si ton corps et ton âme ne se laissent effleurer

que par des émotions sans bassesse.


Tu ne recontreras ni les Lestrygons, ni les Cyclopes,

ni le farouche Neptune,

si tu ne les portes pas en toi-même,

si ton coeur ne les dresse pas devant toi.

 


Souhaite que le chemin soit long,

que nombreux soient les matins d'été,

où (avec quelles délices!)

tu pénétreras dans des ports vus pour la première fois.

 

Fais escale à des comptoirs phéniciens,

et acquiers de belles marchandises :

 

nacre et corail, ambre et ébène,

et mille sortes d'entêtants parfums.

 

Acquiers le plus possible de ces entêtants parfums.

 

Visite de nombreuses cités égyptiennes,

et instruis-toi avidement auprès de leurs sages.

 

Garde sans cesse Ithaque présente à ton esprit.

 

Ton but final est d'y parvenir,

mais n'écourte pas ton voyage :

mieux vaut qu'il dure de longues années

et que tu abordes enfin dans ton île,

aux jours de ta vieillesse,

riche qu'Ithaque t'enrichisse.


Ithaque t'a donné le beau voyage :

sans elle, tu ne te serais pas mis en route.

 

Elle n'a plus rien d'autre à te donner.


Si tu la trouves pauvre, Ithaque ne t'a pas trompé.

 

Sage comme tu l'es devenu à la suite de tant d'expériences,

tu as enfin compris ce que signifient les Ithaques.

 

 

 

 

 

Constantin Cavafy


Traduit par Marguerite Yourcenar et Constantin Dimaras.

 

Offert par Fanny

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mythologie, mon amour :       Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fernando Pessoa :

 

 

Clic !   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Doux, les mots doux...

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louise Labé 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     .

 

      Avez-vous envie de nous envoyer

 

   un poème qui vous tient

 

  à coeur ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Mots des autres
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 22:40

 

 

 

         Vous êtes au cinéma...


   


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


L A     F I L L E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D E

 

 

 

 

 

 

 

 

 


L A    C A T H E D R A L E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fille-cathedrale-1-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fille-cathedrale-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fille-cathedrale-3-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Angers

 

16 décembre 2012

 

19 h 34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                      A regarder plein écran ?    

                                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                              .

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Rencontres
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 21:08

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L E    S E R P E N T

 

 

 

 

 

   D U

 

 

 

 

 

   T E M P S

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

temps-de-vivre-s.jpg

 

 

                                                                    Mars 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai apprivoisé le Serpent du temps,

 

l'hirondelle des minutes,

 

la luciole des secondes...


 

Fumée blanche, Mystère de la chambre jaune.


 

Rouletabille sous la couette et Gentleman affrioleur.


 

J'ai donc longtemps caressé

 

à l'envi

 

de chastes horizons de coton,

 

de vastes champs de nuages amusés

 

et

 

même, parfois, je l'avoue,

 

de chatoyants océans de nacre,

 

où, avec délice, se mirait encore la Joconde,

 

il n'y a pas si longtemps...

 

 

 

 

Non, le temps n'est pas un frêle chemin linéaire

 

mais une exaltante spirale,

 

sans cesse réinventée.


 

" La vie n'est pas la vie,

 

mais le jeu savant de mille vies parallèles

 

et vécues toutes ensemble "


 

comme le disait,

 

avec beaucoup d'à-propos,

 

la plus jeune soeur de Marc Aurèle

 

à l'ex amante d'Antonin le Pieux,

 

juste avant de se voluptueusement glisser

 

entre leurs doux draps de lin,

 

poudre de perlin pimpin...


 

Permettez,

 

 je souffle la bougie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Temps de vivre


chez SuZâme :

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'instant Q.

 

Zip !

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 


Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Bouteilles à la mer
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 12:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    F A N T Ô M E S

 

 

 

 

 

 

                                      D E    L O O P . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Photo-Marta-Syrko-s.jpg

 

 

 

      Image Marta Syrko

 

Ukraine

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 kim--nb-s.jpg

 

 

 

      Kim Shin Heong


     Hong Kong

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Tina-Modotti-par-Edward-Weston-s-.jpg

 

 

 

                         Tina Modotti


                          par Edward Weston

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

miroslav-tichy-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Miroslav Tichy

 

Tchéquie

 

 

Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 diagonale-2-s-copie-3.jpg

 

 

 

 

" La donna oblica "


 

Ricardo Arezzo

 

Toscane

 

 

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 stanko-abadzic-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

Stanko Abadzic

 

Croatie

 

 

 

 

 

           Hum...

 

 

 

 

 

                                                                             Oh !

 

 

 


 

 

 

 

 


Je crois que je mourrai


Dans l'amour que j'ai


Pour ces femmes prisonnières


De l'instant du clic

 




Ce moment unique


Qui n'appartient


Qu'à moi


qui les contemple

 




Fixé pour longtemps


Par le noir, le blanc


Et la couleur

 




Je mourrai ainsi


Des flashes dans les yeux


Comme autant


De fantômes soyeux

 




Autant de marques


Dans mes yeux


De bonté sur ma peau

 




Je mourrai de me souvenir


De ce monde intouchable

 




Celui des femmes


De leur mystère


De leur essence


Et de leur charme...

 

 

 


             Jonas :    Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loop vue par vous :      Oh !

 

 

 

 

                           

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Créatrices - Créateurs
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 18:42

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P L U I E S    D E    S A I S O N S

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pluies-de-saison-s.jpg

 

                                                  Mars 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Alors, lentement, la femme s'avance.

Elle saisit le cristal le plus proche. Tout son corps tremble, mais

pas une goutte ne tombe sur le sol. Elle s'approche de Jonas, lève

le verre à hauteur de son visage. Le calice touche la lèvre

inférieure. Jonas boit. D'abord quelques gouttes, puis

toute l'eau..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Il fait une chaleur torride.

C'est l'été, la saison sans pluie. La colline désertique, flanquée de

plantes exténuées, s'étale comme une maîtresse usée, siestant.

Plus bas, c'est le puits, l'éolienne et le capteur d'énergie solaire qui

cernent la cabane de bois..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Le lieu est calme.

Dans une des chambres, Laura, dix-sept ans.

Elle repose sur un divan. Couchée sur le côté, elle lit un magazine

de mode, dévisageant les modèles masculins avec gourmandise.

Sa jupe, qui révèle des jambes gracieuses, s'associe à l'échancrure

du bustier pour renforcer une naturelle sensualité..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" C'est un lundi.

Demain, mardi, une jeune femme, là-bas dans une ville voisine,

habitant le troisième étage d'un petit immeuble en bordure du

fleuve, lèvera le courrier de sa boîte..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" La maîtresse de Vincent rentre chez elle.

Elle commande la lumière et se dirige vers le téléphone portable

oublié sur une table basse, elle consulte la messagerie :

" Vous avez trois messages..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques extraits de " Pluies de saisons ",

un recueil de 15 contes et nouvelles

écrits par Jean-Pierre Tondini

entre 1997 et 2010.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut se procurer l'ouvrage

aux Editions Edilivre :       Clic !

 


         

 

 

 

ou bien

en s'adressant directement à l'auteur.

 

Son blog :       Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                        .

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Mots des autres
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 13:06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

U N E    C H A N S O N

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Q U E    L' O N    R E T I E N T . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

miroir café s

 

 

                                                                        Mars 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m'en souviens,

c'était un mardi. 

 

Il m'avait dit :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous savez, my Loop,

la vie ne se passe jamais vraiment

comme on l'a imaginé...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Tout le monde parle

mais personne ne s'écoute

tout à fait.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Seuls les oiseaux invisibles

fredonnent une chanson

que l'on retient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Et,

 le plus souvent,

 ce sont les ombres des absents

 qui se sont installées à notre table,

  discrètement,

  là,

juste en face,

  et qui nous sourient...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Les femmes - les hommes
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 00:28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L' I N S T A N T    Q.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vague-Quiberon-s.jpg

 

 

                                                                     Mars 2003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Q

Q u

Q u i

Q u i b
Q u i b e

Q u i b e r

Q u i b e r o

Q u i b e r o n

 

 

 

 


by

Loop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Bouteilles à la mer
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 19:22

 

 

Bd Loop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

journal--1-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

journal-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

journal-3-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes les Bd. Loop :    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     .

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans B.D. Loop !
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 05:30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S Y N G U É    S A B O U R

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Pierre de patience "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 syngue-1-s.jpg

 

                                                            Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Golshifteh Farahani,

 

l'actrice principale est née en Iran.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

syngue-2-s.jpg

 

 

                              Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atiq Rahimi,

 

l'auteur du livre, prix Goncourt en 2008, réalise le film.

 

 

                        Clic !

 


 

 

 

 

 

 

 

Tous deux ont dû fuir leur propre pays natal,

 

à une époque de leur vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

syngue-3-s.jpg

 

 

                             Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Jean-Claude Carrière est le co-scénariste

 

pour l'adaptation cinématographique.

 

 

                          Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un chant d'amour à la femme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

syngue-4-s.jpg

 

 

                              Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'histoire a pour cadre l'Afghanistan,

mais elle pourrait se situer dans n'importe quel pays,

à n'importe quelle époque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la voix d'une femme.

Cela pourrait être la voix de toutes les femmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 syngue-5-s.jpg

 

 

                                                                                                     Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est l'histoire d'un processus de libération

grâce au pouvoir de la parole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parler.    Parler.   Parler.


 

Dire tout haut ses regrets, ses désirs,

 

ses secrets, même les plus inavouables...


 

Découvrir peu à peu son être propre,

 

sa sensualité, sa sexualité...

 

 




Retrouver sa dignité de femme, d'être humain.

 

 

 

 

 

Une renaissance ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le film est joué en dâri, le persan d'Afghanistan.


Le dâri et le persan d'Iran s'écrivent de la même manière,

mais à l'oral, l'accent tonique est différent.


Le dâri est proche du persan médiéval.

 

       Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télérama :    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

        
       Golshifteh Farahani
dans le livre de Nahal Tajadod
           " Elle joue "

               Zoom !

 

 

          L'écho de Noëlle :

 

                Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Plusisieurs émissions sur France Inter :

 

                         Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 


 

        
Avez-vous vu Syngué Sadour ?

 

Avez-vous déniché d'autres critiques ?

                        

 


 

        
                           .
Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ma vie sur grand écran
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      L E S    H U I T    L A V A N D I E R E S

 

 

 

 

 

 

 

 

 


D E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


B R O C E L I A N D E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fleur-bol-s.jpg

 

                                                                                      Février 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m'en souviens,

c'était le troisième dimanche

après l'Assemblée des Druides.

 

 


 

Vénus venait juste de poindre

au-dessus du petit bois de bouleaux

qui domine le hameau de Trédéal. 

 

 

 


 

D'un geste silencieux,

il m'avait fait asseoir sur la mousse,

sous le grand chêne de la Croix de Creuse Fontaine,

et puis il m'avait dit :

 

 

 

 

 

 

" Oh my Loop,

je ne devrais pas vous raconter ma vie comme ça... "

 

 

 


 

Moi,

je ne savais pas si je devais répondre ou pas.

 

 

 


 

Alors, il a continué :

 


 

" Voilà.

C'était un soir qui n'avait pas connu l'hiver.

 


 

C'était un vieux lavoir peuplé de tous les fantômes

de toutes les lavandières

que j'avais connues dans cette vie-là

et aussi au cours des précédentes.

 


 

Je me souviens précisément de chacune,

surtout les nuits de pleine lune,

 comme aujourd'hui...

 

 

 


 


Je me souviens... 

 

Le ruisseau du Pas du houx courait silencieusement.

 

 

 


 

Agenouillée sur sa caisse de bois mouillé,

courbée sur son ouvrage,

Elaine battait le linge

et moi je battais la campagne.

 

 

 


 

Morgane fredonnait un air oublié,

très ancien et très doux,

et moi j'avais un peu peur de l'Ankou.

 

 

 


 

Presine,

si frêle et si pieuse,

essorait énergiquement de grandes pièces de lin

et moi, je faisait des ronds dans l'eau.

 

 

 


 

Kerridwen,

en balançant en rythme ses cheveux,

rinçait avec précaution ses fines lingeries de soie,

et moi je faisais mine de ne rien voir.

 

 

 


 

 

Iseult, de temps à autre,

en s'accroupissant

dans un geste de majesté simple,

 remettait du bois menu

sous le grand chaudron fumant et bouillonnant

et j'aimais sa respiration.

 

 

 


 

Viviane s'apprêtait à étendre son long drap écru

sur les herbes folles,

des herbes à rendre fous les plus sages...

 

 

 


 

Malgwenn avait fini par sortir un vieux livre de contes

dans un alphabet que je ne connaissais pas

et j'ai compris, à cet instant,

que plus jamais je ne saurai lire...

 

 

 


 

 

Et puis,

la cloche du monastère des Trois Ponts,

je crois, a résonné au loin,

derrière la colline aux ayrelles.

 

 

 


 


Au-dessus du chaume sombre du lavoir,

dans un halo presque frissonnant,

la lune s'était levée,

enfin...

 

 

 

 

 


 

L'air sentait bon le savon d'ambre,

la fumée des aiguillettes brunes

et le parfum des elfes douces.

 

 

 

 


L'invisible présence des korrigans du vallon

vibrait comme une palpitation sans nom.

 

 

 


 

Soudain,

on a entendu quelques cailloux rouler

sur le vieux chemin de granit qui descendait

en serpentant entre les ajoncs, les noisetiers et les fusains,

quelques grenouilles ont coassé,

des pas légers, plus nets, se sont approchés.

 

 

 


 

C'était Mélusine...

 

 

 

 

 

 

 

Et puis il s'était tu.

Assez loin,

un oiseau nocturne avait lancé un long cri aigu.



J'ai frissonné. 


 

Imperceptiblement,

il s'était rapproché de moi,

je crois,

et j'avais senti, dans l'obscurité, sa main

comme se poser doucement sur ma main...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       

                                       Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      E P I L O G U E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 bain-melusine-s.jpg

 

 

 

 

      Mélusine au bain

 

 

 

Roman de Mélusine par Jean d'Arras.

Manuscrit enluminé, XVe siècle.

BnF, Manuscrits.

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 melusine-1-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mélusine 4 s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

melusine-2-s.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

melusine-3-s.jpg.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces quatre illiustrations sont l'oeuvre

de Erlé Ferronnière,

extraites du très luxueux album


" Fées et déesses "


Aurélie Brunel / Erlé Ferronnière

Editions Daniel Maghen

 

Festival de la Bande dessinée

de Chalonnes sur Loire

Février 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site de Erlé :

 

Zoom !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Galerie d'images :


 

Oh !

 

 

 

 

 

.

 


 

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Tranches de ma vie
commenter cet article

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !