Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 22:12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V I V R E    E T    G R A N D I R

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D A N S


 

 

 

 

 

 

 

 

L' A D O P T I O N

 

 

 

 

 


 

 

 

Entre appartenances


et


quête d'identité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vivre-couv-s.jpg

 

                                            Octobre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4-couv-1-s.jpg

 

                                                   4e de couverture

 

 

 

 


 

 

 

 

      Editions La Découverte

Avril 2012

15 euros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catherine Vallée

  participe depuis 2005

  aux Groupes de l'Association Pétales-France

  pour les familes adoptives et leurs enfants.

 


 

 

Cécile Delannoy

  anime l'AGSA 44,

  une association de soutien

  aux parents adoptifs en cas de besoin.

 

  Elle a publié en 2004 :

  "Au risque de l'adoption ", aux Editions La Découverte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Loop interview de Cécile !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site de " Un soutien à l'adoption " :       Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je laisserai Cécile et Catherine répondre à vos commentaires...

 

 

 

 

 

 

 

  Je comprends bien les réticences

de certains à l'adoption internationale.

 

Il est certainement pertinent de se demander

jusqu'à quel âge on peut couper un enfant de sa culture d'origine.

 

Mais, d'un autre côté,

un enfant peut-il grandir bien en orphelinat ?

 

Une famille n'est-elle pas nécessaire?

 

Dans la crise de l'adoption internationale,

est-ce que ne joue pas aussi la fierté des pays d'origine,

et dans la crise de l'adoption française,

une préférence un peu systématique pour la famille biologique ?

 

 

 

Merci en tout cas à ceux qui nous ont lues !





                 Catherine V.    19 octobre 2012


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis touchée par le ton sympathique et "grave" de ces réactions.


En principe, quand on adopte un enfant à l'étranger,

on le coupe de sa culture,

mais il est déjà coupé de sa famille,

et si difficile que soient certaines adoptions,

(pas toutes, il en est de très bien vécues)

en moyenne les enfants s'en tirent mieux

que lorsqu'ils restent dans un orphelinat.


 

Ce qui peut ajouter à la difficulté,

c'est le fait que de moins en moins de bébés

sont adoptables à l'étranger

(les pays qui se développent font adopter leurs bébés dans le pays,

il y a des candidats pour les bébés, et c'est heureux !)

et ceux qui partent sont des enfants grands,

qui ont un passé parfois lourd, ou des enfants malades.


 

Tous ont besoin d'attention et de compréhension

(les enfants immigrés aussi,

tous ceux qui sont marqués par une différence

et qui risquent d'en souffrir, vous avez raison !).


 

Pour répondre à la question précise d'Erato :

 

Aucun livre ne peut épuiser la réalité,

pas plus de l'adoption que de toute autre expérience vécue.


Mais pour avoir une vue d'ensemble

des situations vécues et des hypothèses pour les comprendre,

le premier livre "Au risque de l'adoption" est peut-être plus adapté,

car plus "généraliste". (Même éditeur.)

 

Merci de l'intérêt que vous exprimez pour le sujet ! 

 

 

 

 

                              ***


 

 

Je relis les mails

et je prends conscience que plusieurs parlent d'orphelins.

 

Les enfants adoptés sont très rarement orphelins

(les orphelins sont souvent accueillis par leur famille),

même lorsqu'ils viennent d'un foyer appelé "orphelinat"...

 

Ils ont des parents, ou au moins un parent,

qui a ou qui ont renoncé à les élever,

pas forcément poussés par la misère,

même si cela reste un cas fréquent.

 

Un adolescent adopté m'a dit un jour :

"L'adoption, c'est plus facile pour moi que pour beaucoup d'autres

car je sais que mes parents sont morts,

ils ne m'ont pas abandonné..."


 Adopté = Orphelin : c'est de la mythologie !

 

 

 

           Merci pour vos messages.


 

 

                Cécile D.    11 octobre 2012  et  5 novembre 2012

 

 

 

 

 

 

                                 .

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

femmes russes lyon 06/11/2012 07:08


... Moi je dis, je suis pour l'adoption. ça sauve des vies et je pense que c'est l'essentiel.

cecile delannoy 05/11/2012 20:59


Je relis les mails et je prends conscience que plusieurs parlent d'orphelins. Les enfants adoptés sont très rarement orphelins (les orphelins sont souvent accueillis par leur famille), même
lorsqu'ils viennent d'un foyer appelé "orphelinat". . Ils ont des parents,ou au moins un parent, qui a ou qui ont renoncé à les élever, pas forcément poussés par la misère même si cela reste un
cas fréquent. Un adolescent adopté m'a dit un jour "L'adoption c'est plus facile pour moi que pour beaucoup d'autres car je sais que mes parents sont morts, ils ne m'ont pas abandonné..."
 Adopté = Orphelin : c'est de la mythologie ! 

Catherine Vallée 19/10/2012 11:09


Je comprends bien les réticences de certains à l'adoption internationale. Il est certainement pertinent de se demander jusqu'à quel âge on peut couper un enfant de sa culture d'origine. Mais d'un
autre côté, un enfant peut-il grandir bien en orphelinat? Une famille n'est-elle pas nécessaire? Dans la crise de l'adoption internationale, est-ce que ne joue pas aussi la fierté des pays
d'origine, et dans la crise de l'adoption française, une préférence un peu systématique pour la famille biologique? Merci en tout cas à ceux qui nous ont lues.


catherine v (l'autre auteure)

Erato :0059: 13/10/2012 17:58


Ton billet m'intéresse beaucoup. Le livre me tente .Explique-t-il toutes les facettes de l'adoption , ses bonheurs , ses inquiétudes , ses aléas?


Je vais aller voir les liens.


Bonne soirée Loop

Oh ! My Loop ! 11/10/2012 12:30


Merci pour la sincérité et la vérité


de ces échanges...


Pénélope 

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !