Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 18:38

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V I A N 

 

 


 

ET 

 

 


 

L E    M O U L I N E T    A    R É . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vian-colin-s.jpg

 

                                                                                             Février 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oh !

 

Les si jolies nuits de St Germain des Prés !


 

 

 

 

J'ai bien connu Boris Vian

 

en sa prime jeunesse.

 

 

 

On sortait tout juste de la guerre

 

et

 

 il n'avait encore guère publié...

 

 

 

 

C'était un garçon très bien élevé,

 

tout à fait poli,

 

un brin dégingandé,

 

discrètement facétieux,

 

et, assurément, une personne au grand

 

 

coeur, malade

 

 

 complètement de swing et de jazz...

 

 

 

 

 

En ces temps de

 

liberté fraîchement retrouvée,

 

il gagnait très honnêtement sa croûte chez

 

 

 

Vercoquin, où il était planton.

 

 

 

( et moulineur, de surcroît. )

 


 

Sa tâche principale consistait,

 

bien assis sur un solide tabouret,

 

une bassine d'eau de mer

 

bien calée entre les genoux,

 

à actionner très vigoureusement

 

un très spécial moulinet à ré action

 

afin de produire,

 

après tant d'années de dures restrictions,

 

la très précieuse

 

 

écume, des jours

 

 

entiers, il s'y employait avec zèle,

 

certes, 

 

mais, il faut bien le reconnaître,

 

sans grand enthousiasme.

 

 

 

Ce n'est un secret pour personne,

 

mais,

 

la bassine d'aluminium

 

soigneusement calée pendant des heures

 

entre les cuisses,

 

il n'attendait, en vérité, qu'une seule chose :


 

Que la nuit vienne

 

et qu'il puisse enfin déserter l'atelier,

 

pour foncer direct au Tabou,

 

rue Dauphine

 

et troquer,

 

avec autant de soulagement

 

  que de jubilation

 

 

 

son si triste et diurne

 

moulinet à ré

 

 

pour sa tant a do rée nocturne

 

 trompette en fa !

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la petite histoire,

 

on peut ajouter que

 

c'est à peu près à la même époque que 

 

 

Gala

posait pour Dali,


Dora

pour Picasso


et


Juliette

  pour le Gréco...

 

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

         La complainte du progrès

 

 

 

 

 

 

 

 

Vénérons le vil Vian !    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Juin 2009

 


             And now,

           just for you,

un très rare loop enregistrement :

 

 

Tout juste 50 après sa disparition

           Jérôme Savary

rendait un tendre et jubilatoire

    hommage à Boris Vian

   dans un spectacle intitulé :


" Vian, une trompinette au Paradis "

 



    Parc du Château de Brissac

dans le cadre du Festival d'Anjou.


 

                 En vérité,

une très pénéloopienne soirée de fête !

 

 

          Zoom !      et       Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vian chez Loop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 vian-cantilenes-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vian-chansons-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vian-le-monde-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vian rouge s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vian-swing-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des textes ?

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et vous,

 

qu'aimez-vous chez Vian ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


J'ai passionnément aimé Vian dès mes seize ans.

Je pense avoir lu et entendu l'essentiel de l'artiste.


C'est ainsi que, noyé dans la lecture de "L'écume des jours",

j'y rencontrais Chloé et son nénuphar.

 

Le prénom s'est gravé en moi et quand,

bien des années plus tard, ma fille est née,

je l'ai prénommée comme l'héroïne de M. Sullivan.


Il y a trente ans, ce prénom n'était pas encore répandu...

 

Je possède encore la version 10/18 de "L'écume..."

quelque part dans ma bilbiothèque.

Cet exemplaire est celui de mon adolescence.

Jadis, je le transportais dans la poche gauche de ma veste

d'étudiant.


Un soir d'automne il y a trois ans, je m'en souviens,

il faisait sombre, il pleuvait... je sortais du ciné...

C'était juste avant l'heure de fermeture de l'unique bouquiniste

de Thionville.

 

Je m'engouffrais dans le commerce pour y dérober quelques

parfums de vieilleries quand mon premier regard se posa

sur un livre en retrait des autres, sur une étagère.

 

J'allongeais le bras :

c'était un vieil exemplaire de "L'écume des jours",

reliure cuir, doré sur le dessus des pages, un peu poussiéreux.

 

Le bouquiniste fermait sa boutique

quand je m'approchais de lui avec mon trésor.

 

Je payais trois euros...

Je venais de m'offrir le plus prestigieux des cadeaux.


Je relus le roman d'un jet dans la nuit et, refermant le livre,

je remerciais l'auteur de "Trouble dans les Andins"

de m'avoir guidé ce soir-là chez ce brave bouquiniste.

 


               Jonas

 

 


 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Créatrices - Créateurs
commenter cet article

commentaires

Jonas D. 20/02/2014 07:01


Merci Loop'.


Jonas

Carole 18/02/2014 11:36


Une belle évocation, tout à fait dans l'esprit léger de Vian !

Oh ! My Loop ! 18/02/2014 23:43



Vian


est une source d'inspiration inépusisable !


Bonne soirée,


Carole !


Loop



Jonas D. 17/02/2014 23:48


J'ai passionnément aimé Vian dès mes seize ans. Je pense avoir lu et entendu l'essentiel de l'artiste.


C'est ainsi que, noyé dans la lecture de "L'écume des jours", j'y rencontrais Chloé et son nénuphar. Le prénom s'est gravé en moi et quand, bien des années plus tard,ma fille est née, je l'ai
prénomée comme l'héroïne de M. Sullivan. Il y a trente ans, ce prénom n'était pas encore répandu...


Je possède encore la version 10/18 de "L'écume..." quelquepart dans ma bilbiothèque. Cet exemplaire est celui de mon adolescence. Jadis, je le transportais dans la poche gauche de ma veste
d'étudiant.


Un soir d'automne il y a trois ans, je m'en souviens, il faisait sombre, il pleuvait... je sortais du ciné ; c'était juste avant l'heure de fermeture de l'unique bouquiniste de Thionville. Je
m'engouffrais dans le commerce pour y dérober quelques parfums de vieilleries qaund mon premier regard se posa sur un livre en retrait des autres sur une étagère. J'allongeais le bras : c'était
un vieil exemplaire de "L'écume des jours", reliure cuir, doré sur le dessus des pages, un peu poussiéreux. Le bouquiniste fermait sa boutique quand je m'approchais de lui avec mon trésor. Je
payais trois euros... Je venais de m'offrir le plus prestigieux des cadeaux.


Je relus le roman d'un jet dans la nuit et, refermant le livre, je remerciais l'auteur de "Trouble dans les Andins"de m'avoir guidé ce soir-là chez ce brave bouquiniste.


Jonas.

Oh ! My Loop ! 17/02/2014 23:53



Jonas,

tes mots sont précieux...

Vian résonne toujours quelque part dans nos vies...

Aujourd'hui, j'ai resorti les cd....

Grand merci !

Loop 

La mère de Boris avait choisi ce prénom


en référence à Boris Godouvov.

C'est une chaîne des hommages... 



lizathenes 17/02/2014 20:02


Cette Pénélope ! Elle a connu tout le monde !

Oh ! My Loop ! 17/02/2014 20:56



Privilège du jeune âge...


Bonne soirée, LiZa !


Loop



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !