Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 00:00

 

 

 

 

 

 

  U N E    V I L L E ,

 

 

                            L A   N U I T . . .  

 

 

 


J’avais du courrier ce matin…

 

 

 

 

 

 

bout-chateau-s.jpg

 

 

 

 

 

Ma chère Pénéloop,

je vous écris du Bout du Monde…


J’ai reçu votre SMS cet après-midi à 16 h 02.


Vos cinq mots m’ont suffit pour comprendre

que votre sentiment était toujours vif pour moi,

mais que tout devenait maintenant vraiment trop dur,

 trop compliqué, trop douloureux,

et que, finalement,

vous aviez choisi de ne pas ajouter

de la peine à Sa peine,

lui, si doux, si attentif, si aimant…

 

La tête m’a tourné, presqu’un vertige.

Mais j’ai aussitôt décidé

de faire quand même cette visite

( que nous devions faire l’un près de l’autre )

t o u t    s e u l .

 

J’ai rapidement franchi le pont-levis,

j’ai acheté mon billet.

En un clin d’œil,

je me suis retrouvé dans cette cour intérieure,

si propre, si belle, si bien ordonnée,

s i    v i d e …

 

Ce château d’Angers, pourtant,

je le connais par cœur,

avec toutes ces fois où, depuis dix ans,

j’ai accompagné des groupes de lycéens

rieurs et curieux.

 

Alors,

j’ai erré sur le chemin de ronde,

la tour du moulin,

la porte des champs,

la chapelle, le logis royal, les fossés-jardins,

le fantôme du Roi René,

le schiste et le tuffeau,

la fameuse tapisserie de l’Apocalypse…

 

Risible !

Oui, pour moi, c’était bien un peu l’apocalypse…

J’étais devenu un zombie, un martien.

( même pas un touriste )

 

Le soir tombe vite en novembre.

Je me suis affalé sur un banc de pierre

dans la roseraie.


J’ai fermé les yeux.

Mes joues froides et chaudes.

Je flottais…

 

Bruits de pas sur le gravier,

la voix bienveillante d’un jeune gardien :

«  Je suis désolé, on va bientôt fermer, Monsieur… »

 

J’ai repassé le pont-levis,

ses vieilles planches résonantes

sous mes mocassins.

 

Nuit, complètement nuit, maintenant.

 

Je ne sais pas ce qui m’a pris.

Au lieu de prendre vers la droite

la rue pavée

qui mène au centre ville,

je me suis dirigé sans raison vers la gauche :

une placette quasi campagnarde,

 située en belvédère,

( romantique à souhait )

 et qui,

du haut des ses vingt mètres,

 domine majestueusement la Maine

et les quartiers d’Outre-Maine.


Les angevins l’aiment beaucoup et l’appellent :

«  la promenade du Bout du Monde. »

 

J’ai posé mes coudes

sur le muret d’ardoise froide.

Je me suis penché,

le spectacle était fascinant.

 

Juste en bas,

la Maine, ruban sombre et silencieux,

et partout,

 mille et mille petites lumières scintillantes,

presque joyeuses.

 

La nuit, la ville…

 

Je me suis surpris à égrener tout haut des noms :

Pont de la Basse-Chaîne,

Pont de Verdun,

Pont de la Haute-Chaîne,

Quai de la Savate

La Doutre, St Nicolas, le Ronceray…

 

Et là,

la réalité m’a à nouveau sauté au visage !

Brutalement.

 

 

 


***

 

 

 


Pénéloop,

à cet instant-même, vous auriez dû être là,

tout près de moi, à ma droite.

 

Silencieuse et émerveillée.

 

Je n’aurais même pas cherché à vous embrasser,

j’aurais juste, très délicatement,

 posé mon bras sur votre épaule.


Vous auriez frissonné imperceptiblement,

j’aurais penché légèrement ma tête

pour respirer

le si doux parfum de vos cheveux,

et puis,

pour vous amuser un peu,

j’aurais peut-être dit tout haut :

 

« Pénéloop, avec vous,

   c’est beau,

     une ville, la nuit… »

 

 


*

*

*


      Les autres textes de la Petite Fabrique d'écriture

         sur le thème de :

          " je vous écris du bout du monde... "


                           Zip !

 

 

L 

Le Château d’Angers :

 

Clic !

 

 

 

Angers la nuit,

 le site d' Aurélien :

 

Clac !

 

 

.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'oeil qui court 16/11/2010 16:24



Fragrance d'absence au coeur du ventre


La palme doucement se balance


Le cri de la mouette s'éteint au bleu incessant de la mer.



Peneloop 16/11/2010 21:55



Merci beaucoup


pour ce petit bouquet de mots


qui cicatrise peu à peu


au fil du temps


une période assez douloureuse...


Douceurs.


Pénéloop



k 16/11/2010 14:00



Nostalgie, tristesse qui emmènt dans l'errance loin au bout du monde...Merci pour ces mots où chacun, chacune s'y retrouvent   à un moment de sa vie...


Mais là où tu exagères c'est la tour penchée!! J'étais là-haut et j'ai le vertige!!


Tu ne m'as pas reconnue?


K


 



Peneloop 16/11/2010 21:53



ça penche,


parce que je crois que le Monsieur de l'histoire


était un peu chamboulé...


 


Regardez bien :


L'arbre de gauche ombrage la Promenade du bout du monde.


Sur la droite,


c'est toute l'enceinte du château qui s'étire...


Pénéloop


 



Quichottine 15/11/2010 22:36



Pour n'avoir que les textes de la Petite Fabrique sur ce jeu, il vaut mieux ce lien-ci :


 


http://azacamopol.over-blog.com/categorie-11667339.html


 


Mais le lien ne sera valide que deux ans... ou à peu près, ce qui n'est pas si mal...


 


J'ai bien aimé ce bout du monde-ci, Pénéloop.


Merci.



Peneloop 16/11/2010 21:50



Quichottine,


la Petite Fabrique est en de bonnes mains...


Ce n'est pas trop lourd ?


Je crois que Jean-Marie a proposé un coup de main...


Bonne nuit


Pénéloop



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !