Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 22:09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

R E N E    G U Y    C A D O U 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rochefort-sur-Loire-s.jpg

 

 

La Loire à Rochefort sur Loire

 

Septembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Les amis de Rochefort

 

 

 

 

 

 

Le ciel et le grand air

La flamme du clocher dégagée du tonnerre

La place de l’église

Les pelouses du toit jonchées de pierres grises

Une table encombrée de feuillage et de mains

Pour chaque ami un lendemain

 

 

Ce soir encore ensemble

Dans mes yeux le rideau de ton regard qui tremble

 

 

Je voudrais tant rester cet hiver parmi vous

Le visage dans la mousse de vos genoux

 

 

Le vent n’efface pas le bruit de vos paroles

Je prends place dans vos poitrines sur ce môle

Où s’attarde déjà la nef de l’horizon

C’est votre sang qui donne une teinte aux saisons

 

 

Vogueurs de grands chemins

Négriers des villages

Les gibiers du soleil tiennent dans votre cage

Vous êtes à l’avant du monde les passeurs

Les rapides du soir empruntent votre cœur

 

 

Je vous regarde aller

Vous marchez bien quand même

C’est à travers vos pas la lumière que j’aime

Au-dessus des étangs le son de votre voix

Et je rejoins la nuit

Très tard

À contre-voie.

 

 

 

 

 

        René-Guy Cadou

        " La vie rêvée "

        Robert Laffont

     1944

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

maison-d-ecole-cadou-s.jpg 

 

                                                                                      2013

 

 

 

 

" La Demeure René Guy Cadou "

 

 

Sa dernière maison d'école

à Louisfert

en Loire Atlantique 

est devenue musée en 1993.

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site officiel

 

René Guy Cadou

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    L'Association Cadou-Poésie :

 

J.F. Jacques

21 Avenue Le Nôtre

92420 Vaucresson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rene-2-ans-s.jpg

 

                                         Source Demeure RG Cadou

 

 

 

René à 2 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Georges-Cadou-s.jpg

 

                             Source Demeure RG Cadou

 

 

  Georges Cadou

son papa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

anna-cadou-s.jpg

 

                             Source Demeure RG Cadou

 

 

 

Anna

Sa maman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 carte-postale-Cadou-s.jpg

       

                                                          Source Demeure RG Cadou

 

 

 

 

 

 

De Pornic,

 

René écrit une carte postale à sa maman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 cadou-adulte-s.jpg

 

                                             Source Demeure RG Cadou

 

 

      René Guy Cadou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 video-cadou-s.jpg

 

 

 

 

 

 

Ce dvd est sorti récemment :

 

 

René Guy Cadou

ou 

Les visages de solitude

 

 

 

Un film d'Emilien Awada

Scénario Luc Vidal

 

52 mn

 

Disponible aux Editions du Petit Véhicule

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      * * *

 

 

 

 

 

 

 

 

     Pourquoi n’allez-vous pas à Paris ?

 

 

 

 

- Pourquoi n’allez-vous pas à Paris ?

 

 

- Mais l’odeur des lys ! Mais l’odeur des lys !

 

 

- Les rives de la Seine ont aussi leurs fleuristes...

 

 

- Mais pas assez tristes ! Oh ! Pas assez tristes !

 

      Je suis malade du vert des feuilles et des chevaux,

 

           Des servantes bousculées dans les remises du château...

 

 

- Mais les rues de Paris ont aussi leurs servantes !

 

 

- Que le diable tente ! que le diable tente !

 

     Mais moi seul dans la grande nuit mouillée,

 

        L’odeur des lys et la campagne agenouillée,

 

            Cette amère montée du sol qui m’environne,

 

                 Le désespoir et le bonheur de ne plaire à personne...

 

 

- Tu périras d’oubli et dévoré d’orgueil !

 

 

- Oui, mais l’odeur des lys !

 

                     La liberté des feuilles !

 

 

 

 

                                            René Guy Cadou

 

 

 

 

 

 

 

Paris :   Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         René Guy Cadou et les poètes bretons :    Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

             

Rochefort sur Loire

 

 

 

 

Juillet comme un beau soir dans un jardin sablé

 

L'auberge, la fumée des quinquets de la gare

 

On n'a pas rétabli les deux ponts sur la Loire

 

Mais on a bien gardé celui de la mémoire

 

 

Et tu marches là-bas parmi les oseraies

 

Traînant derrière toi ton unique village

 

Ses faces de buveurs, ses chevaux, son clocher

 

L'ardoise du poète et l'absinthe sauvage

 

Qui nous attend sur le comptoir de l'amitié

 

 

Te souviens-tu de ta maison et du passeur

 

En cotte bleue et qui fumait des cigarettes

 

Mouillées, Te souviens-tu de Béhuard cette cloche

 

Qui nous battait le cœur comme une aile brisée

 

 

Le bruit vague de l'eau, la collégiale rose

 

D'un ciel qui se mourait de son immensité

 

Nous chantons sur la route et déjà se dessinent

 

Les bocaux jaune et vert de ta maison hantée

 

 

Emmène-moi dans la vallée vers la demeure

 

De Marie-Cécile en Saint-Aubin-de-Luigné

 

Que j'y retrouve et que j'y boive ma jeunesse

 

Fraîche et joyeuse dans un décor du Douanier...

 

 

 

 

 

                     René Guy Cadou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Helene-et-Jean-Francois-s.jpg 

 

 

             Etienne, Hélène et Jean-François

       à La Possonnière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hélène et Jean-François

ont mis en musique ce poème,

cher au coeur de tous les Angevins

et bien au-delà.

 

Ils le chantent un dimanche béni de mai 2013,

royalement installés sur leur bateau,

une très belle toue traditionnelle,

sur le port de la Possonnière en Anjou,

dans le cadre d'une très inspirée Fête de la Loire.

 

La Possonnière est à un souffle ( poétique ) de Rochefort sur Loire.

 

 

                Leur site :     Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

feuille-cadou-s.jpg

 

 

                                                             Anjou

                                                                             Novembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Automne

 

 


Odeur des pluies de mon enfance

 

Derniers soleils de la saison ! 


A sept ans, comme il faisait bon, 


Après d'ennuyeuses vacances,


Se retrouver dans sa maison ! 

 

 

 

 

 



La vieille classe de mon père,


Pleine de guêpes écrasées, 


Sentait l'encre, le bois, la craie


Et ces merveilleuses poussières 


Amassées par tout un été. 

 

 

 

 

 



Ô temps charmant des brumes douces, 


Des gibiers, des longs vols d'oiseaux,


Le vent souffle sous le préau,


Mais je tiens entre paume et pouce 


 Une rouge pomme à couteau...

 

 

 

 

René Guy Cadou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 plaque-Cadou-s.jpg

 

                                                                      Novembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai pris cette image l'automne dernier

 

au cours d'une jolie balade à pied

 

dans les vignes automnales

 

de St Aubin de Luigné, en Anjou,

 

tout au bord du Layon tranquille et silencieux

 

qui promenait nochalamment ses feuilles mortes,

 

à peine rousses encore...

 

 

 

 

 

Des cheminées simples et droites

au bord des toits d'ardoise

qui fument en plein après-midi de novembre,

 

un vieux monsieur à casquette,

qui fend son bois avec application dans sa remise,

 

un alambic qui brûle discrètement derrière une haie,

 

l'odeur forte de la râpe

en gros tas lie de vin

le long de l'ancienne voie ferrée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 portrait-cadou-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Dans les années 1940,

 

René Guy Cadou et ses amis poètes

 

de la toute jeune et encore inconnue " Ecole de Rochefort "

 

venaient régulièrement faire ripaille 

 

et écrire dans ces douces contrées ligériennes.

 

 

 

 

 

 

 

Pays de cocagne des vins du Layon,

de la noble Loire toute proche,

une lumière toujours pastel et vibrante,

le souvenir de l'ancien presque voisin

Joachim Du Bellay...


Son petit Liré n'est pas si loin... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une lampe naquit sous la mer

Un oiseau chanta

Alors dans un village reculé


Une petite fille se mit à écrire
Pour elle seule

Le plus beau poème.



Elle n'avait pas appris l'orthographe

Elle dessinait dans le sable

Des locomotives

Et des wagons pleins de soleil.



Elle affrontait les arbres gauchement

Avec des majuscules enlacées et des cœurs.


Elle ne disait rien de l'amour

Pour ne pas mentir

Et quand le soir descendait en elle

Par ses joues

Elle appelait son chien doucement

Et disait :


« Et maintenant cherche ta vie ».
 
 
 

              René Guy Cadou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

René Guy Cadou est né en 1920 à Sainte-Reine-de-Bretagne,

en pays briéron, mort en 1951, à Louisfert,

non loin de Châteaubriant, en Loire-Atlantique.

 

René Guy Cadou a su, en l’espace d’une courte vie,

construire une des œuvres poétiques les plus importantes

du XXe siècle. 

 


C’est grâce à la rencontre, à Nantes,

du jeune libraire-poète Michel Manoll,

que René Guy Cadou, lycéen de seize ans, entre en poésie.

 

Dès l’année suivante, il publie son premier recueil de poèmes

 " Brancardiers de l’aube."

 

Devenu instituteur remplaçant,

il va errer, pendant cinq ans,

d’une école de village à une autre,

trouvant dans cette errance même

– autant physique qu’affective –

une puissante source d’inspiration. 

 


La rencontre, en 1943,

d’Hélène Laurent va faire du brillant disciple de Pierre Reverdy,

le grand poète inspiré que l’on connaît,

le poète d’ " Hélène ou le Règne végétal ",

livre qui constitue, sans nul doute,

un des sommets de la poésie amoureuse de langue française. 

 


Titularisé enfin,

René Guy Cadou s’installe avec Hélène

dans la maison d’école de Louisfert,

et c’est là qu’il écrira

dans les cinq années qui le séparent de sa mort,

ses derniers grands poèmes lyriques,

dont l’admirable " Ode à Serge Essenine."

 

 

Au reste, René Guy Cadou ne fut pas seulement poète,

comme le prouvent son autobiographie (partielle)

" Mon enfance est à tout le monde,"

son roman " La Maison d’été,"

les articles de critique littéraire

parus dans diverses revues et rassemblés plus tard

dans " Le Miroir d’Orphée,"

ainsi que son admirable

" Guillaume Apollinaire ou L’Artilleur de Metz."

 

 

          Source : Revue 303.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 cadou-Seyes-s.jpg

 

 

                                                                                          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Original :

 

Des petits poèmes en bandes dessinées !

 

 

               Cric !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               Loop et les chics poètes de la Loire :

 

                       Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fleur rouge

 

 

 

A la place du ciel

Je mettrai son visage

Les oiseaux ne seront

Même pas étonnés

Et le jour se levant

Très haut dans ses prunelles

On dira le printemps

Est plus tôt cette année

 

Beaux yeux, belle saison

Vivier de lampes claires

Jardins qui reculez

Sans cesse l'horizon

On fait déjà les foins

Le long de ses paupières

Les animaux peureux

Viennent à la maison

 

La chambre est encombrée

De rivières sauvages

Dans le foyer s'envole

Une épaisse forêt

Et la route qui tient

En laisse les nuages

Traîne sa meute d'or

Jusque sous les volets

 

Tous les fruits merveilleux

Tintent sur son épaule

Son sang est sur ma bouche

Une flûte enchantée

Je lui donne le nom

De la première enfance

De la première fleur

Et du premier été

 

 

 

René Guy Cadou

 

" Hélène ou le règne végétal "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                      Hélène et René Guy Cadou

 

                                                                              Vers le Tome 2 :

 

 

                                                                          Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Môrice Bénin chante Cadou :

 

 

 

 

 

   

Visite de la Demeure Cadou à Louisfert...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Mots des autres
commenter cet article

commentaires

bdfromars 06/09/2014 11:04


Je viens, mais un peu tard vous dire merci pour ce bel hommage à Cadou, et merci pour l'honneur que vous me faites d'y participer.


Habitant, enfant, aux Ponts-de-Cé j'ai moi-même souvent parcouru les routes et les sentiers entre Mûrs, Denée, Liré, Béhuard, La Possonnière....


Ce sont les odeurs de mon enfance.

Oh ! My Loop ! 08/09/2014 10:01



C'est moi qui vous remercie...


Bonne journée !


Loop 



noelle 06/02/2014 00:06


Re petite lecture avant d'aller dormir...merci !


Bises

Frieda 27/05/2013 13:45


Bonjour Loop


Il poétise la pluie et d'une magnifique écriture


Merci de cette découverte


Bisous et doux lundi Pénélope


Frieda

Oh ! My Loop ! 28/05/2013 10:39



J'aime beaucoup beaucoup la mise en chanson


de Rochefort sur Loire !


Ce village se trouve tout près de chez moi...


Loop



Annie 27/05/2013 11:20


Merci très fort, Loop, je les adore ces 2  là !!!


Hélène et jean françois, ce sont plein de souvenirs qui défilent ....

Oh ! My Loop ! 28/05/2013 10:40



Et ils habitent la même ville que toi !


Loop



noelle 27/05/2013 08:48


Je reviens lire cette jolie page, un petit bijou


Je t'embrasse , bonne journée Loop

Oh ! My Loop ! 27/05/2013 10:20



Merci Noëlle,


je viens d'ajouter la photo du concert ligérien


sur la toue...


Bonne journée !


Loop



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !