Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 11:15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

G R A N D E U R    E T    L U M I E R E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 cath-le-mans-s.jpg

 

 

 

      Cathédrale St Julien

 

Le Mans

 

Avril 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez nous,

on interdit aux prêtres de se marier.


 

De prime abord, cela peut sembler un peu bizarre.

 

Mais, si on réfléchit un peu, ça se comprend fort bien.


 

Ce n'est pas très clair pour vous ?

Non ?

Vous voulez que je vous explique ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors voilà.

 

Eh bien, Dieu a créé les hommes imparfaits.


 

 

 

 

S'ils étaient tous parfaits, ils seraient tous Dieu,

et, c'est évident,

plus d'un Dieu sur la Terre comme au Ciel,

c'est très compliqué à gérer...

 

 

 

 


 

Donc, si les hommes sont imparfaits, les prêtres,

par voie de conséquence, le sont également.


 

Elémentaire, mon cher Watson !

 

Mais il y a une logique, dans tout ça.

Imparable.


 

Dieu, en fait, est un bon vivant, un joyeux drille,

et pas du tout un mauvais bougre.

 

Il adore s'amuser.

 

Voilà la Vérité..


 

Alors, souvent, l'après-midi,

après son petit café cognac,

tout en caressant voluptueusement

sa longue et vénérable barbe blanche,

il s'assied confortablement

au bord d'un joli cumulus de beau temps,

et il se dit que la vie est belle...

 

Comme tout un chacun.

 

Et, tout le monde le sait,

de tout là-haut,

Dieu nous observe.

 

Silencieusement.

 

Attentivement.

 

 

 

 

 

 

 


 

Alors, vous l'avez compris,

ce qui doit arriver,

arrive fatalement un jour ou l'autre...

 

Un beau jour, ou peut-être une nuit,

comme le disait si bien

la Grande Dame de la chanson,

la Longue Dame brune,

qui, elle aussi, a eu son lot de soucis personnels

pendant sa tendre enfance...

 

Un vrai drame.

 

L'aigle noir.

 

Mais, ça c'est une autre histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc, immanquablement,

un beau jour, un gentil prêtre craque.

 

On lui aurait pourtant donné le Bon Dieu sans confession.

 

Mais c'est comme ça,

il faute...

 

Je ne vous fais pas de dessin.

 

Avec qui ?

 

Ne nous égarons pas, s'il vous plaît.

Là n'est pas la question.

 

 

 

 

 


 

Il faute,

et le lendemain matin, à l'heure des laudes,

ou encore bien plus tôt,

il mesure l'étendue du désastre...

 

Ô rage ! Ô désespoir !

 

Dans quel sensuel guêpier me suis-je mis ?

 

Mon Dieu pourquoi m'as-tu abandonné, etc...

 

Air connu.

 

Vous imaginez facilement la suite...


 

 

Un chapelet de remords.

 

Un torrent de larmes.

 

Chagrin.

 

Déprime.

 

Honte.

 

Dépréciation de soi.

 

Insondable sentiment de culpabilité.

 

Lacan, Freud et Dolto se bousculent au goupillon.

 

Bref, l'Apocalypse à visage humain !


 

Rien ne va plus dans les sacristies,

dans les cloîtres et les salles du Chapitre...

 

 

 

 

 

 

Mais...

 

...Fluctuat nec mergitur !

 

Dieu a tout vu, tout entendu,

du haut de son petit nuage blanc, immaculé,

annonciateur d'un bel anticyclone

centré sur Sole, Iroise, Finesterre

et, qui sait, dans Sa grande bonté,

sur peut-être également Canterbrico...

 

Le Créateur, je vous le dis,

dans sa grande et discrète jubilation,

il n'attendait que ça.

 

Voir l'un de ses enfants chéris chuter ?

C'est son péché mignon...

 

Vous trouvez ça peut-être un peu abrupt ?

 

Exagéré ? Fantasmé ?

 

C'est pourtant la stricte vérité.

 

 

Et le triste spectacle est rejoué, redonné,

chaque jour que Dieu nous fait,

aux quatre coins de la sainte planète,

qu'il pleuve, qu'il grêle ou qu'il vente...

 

Chance ? Malédiction ?

 

Oeuvre sournoise du Malin ?

 

Chacun jugera selon sa conscience.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceci dit, rassurez-vous, il y a de la morale,

derrière tout ça.

 

Et, comme dans tous les bons contes de fées,

tout est bien qui finit bien.

 

Car Dieu a tout prévu.

 

 

Dans sa grande magnanimité,

eh bien, je vous le donne en mille :

 

Dieu pardonne.

 

Si.

 

 

 

 

 


 

 

Alors, le pauvre pécheur, qu'est-ce qu'il fait ?

 

 

Le pauvre gentil pécheur,

qui a, en général les mains si douces,

il se repent.

 

Sincèrement.

 

Il s'agenouille.

 

Il sanglote encore et encore.

 

Il se confond en plates et sincères excuses.

 

Il est pitoyable.

Et en même temps très beau...

 

C'est magnifique, mes yeux s'embuent presque...

 

Il remercie le Seigneur, son Maître, notre Maître,

pour Sa générosité sans borne, Sa grandeur, Sa lumière, etc...

 

Et il promet qu'il ne recommencera plus.

 

 


 

Tout simplement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       Pénélope Estrella-Paz

 

                                            Février 2013

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puisqu'en vérité tu nous le dis,

Moi, je te crois,

Tout simplement...

 

 

J'ai ouï dire aussi...

ce prêtre craquant...

N'était-ce pas un matin de décembre ?

Avec Milady de Winter ?

Ah ! il s'en raconte en route,

des histoires, dans le Grand Véhicule...

(à l'arrière du Grand Cumulus)

 

 

 

 

                     Qmjd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était une fois …

Un gars qui avait fauté

Comme tout le monde

 

Mais qui était si désespéré

D'avoir fauté

Qu'il s'était pendu.

 

Un prêtre passant par là

Lui sauva la vie

Et ne put s'empêcher

de l'admonester.

Il conclut par ses mots :

"Ouvrez la Bible au hasard

Et obéissez sans barguigner".

 

Ce que fit le pauvre gars.

Il ouvrit la Bible au hasard

Et lut : "Repens-toi !".


 

          Cécile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon dieu, ce dieu-là,

 

Dieunotrepèrequiêtesauxcieux, le bien-nommé,

 

ne nous aurait-il pas dessinés à son image,

 

nous épargnant certes, merci à lui, barbe blanche et nuage,

 

mais nous équipant des attributs nécessaires à la reproduction,

 

et, en série,

 

de l'envie et du dynamisme qui vont bien ?

 

 

Mais que tous les saints me pardonnent

 

pour la liberté que je prends ici,

 

ce prêtre dans le péché, me semble bien un homme.

 

 

Dans ce cas, l'erreur, que diable, vient peut-être de la livraison,

 

car les hommes d'église doivent être des anges,

 

tout le monde sait cela, en leur qualité d'êtres divins assexués.

 

 

"C'est plus commode" disait alors Dieunotrepèrequiêtesauxcieux.

 

 

Erreur d'étiquetage, complot, attentat ?

 

Sans aucun doute.

 

 

Ma foi... C'est peut-être bien l'enfer.

 

 

Dieunotrepèrequiêtesauxcieux tant occupé

 

par les dossiers en cours

 

gagnerait à déléguer le contrôle des livraisons à Pèrenoël

 

qui n'en fait pas lourd onze mois sur douze...

 

-vu que Carrefour s'occupe des jouets-


 

Cela éviterait bien des confessions fastidieuses,

 

et des pardons à la pelle,

 

rapport à Ste Barjot que je croisais hier encore dans la rue,

 

crucifix en main et bonne parole en bouche.

 

 

 

               Jonas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

             Et Loop créa Dieu :     Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                          .

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Bouteilles à la mer
commenter cet article

commentaires

Frieda 08/05/2013 21:12


Bonsoir Loop


J'ai toujours pensé qu'il était coquin le Bon Dieu


Confirmation avec ce péché mignon


Un Dieu d'Amour qui comprend si bien les hommes


faits à son image


Bisous du soir Loop


Frieda

Jonas D. 07/05/2013 11:48


Dis-donc, quelle texte étonnant et ludique en diable.


Je me suis régalé. Quel esprit Loop' !


Je ne tenterais qu'un pâle commentaire derrière ton ouvrage...


 


Mon dieu, ce dieu-là,


Dieunotrepèrequiêtesauxcieux le bien-nommé,


ne nous aurait-il pas dessiné à son image,


nous épargant certes, merci à lui, barbe blanche et nuage,


mais nous équipant des attributs nécessaires à la reproduction,


et, en série,


de l'envie et du dynamisme qui vont bien ?


Mais que tous les saints me pardonnent 


pour la liberté que je prend ici,


ce prêtre dans le péché, me semble bien un homme.


Dans ce cas, l'erreur, que diable, vient peut-être de la livraison,


car les hommes d'église doivent être des anges,


tout le monde sait cela, en leur qualité d'êtres divins assexués.


"C'est plus commode" disait alors Dieunotrepèrequiêtesauxcieux.


Erreur d'étiquetage, complot, attentat ? Sans aucun doute.


Ma foi... C'est peut-être bien l'enfer.


Dieunotrepèrequiêtesauxcieux tant occupé par les dossiers en cours


gagnerait à déléguer le contrôle des livraisons à Pèrenoël


qui n'en fait pas lourd onze mois sur douze


-vu que Carrefour s'occupe des jouets-


Cela éviterait bien des confessions fastidieuses,


et des pardons à la pelle,


rapport à Ste Barjot que je croisais hier encore dans la rue,


crucifix en main et bonne parole en bouche.


Jonas.


 

Oh ! My Loop ! 07/05/2013 12:39



Dieu est grand


et


nos mots à nous tous ne sont pas moins grands.


Merci !!!!!!!!


Loop



qmjd 27/04/2013 11:17


Puisqu'en vérité tu nous le dis
Moi je te crois
Tout simplement


J'ai ouï dire aussi...
ce prêtre craquant...
n'était-ce pas un matin de décembre ?
-avec Milady de Winter ?
Ah il s'en raconte en route,
des histoires, dans le Grand Véhicule
(à l'arrière du Grand Cumulus)

Oh ! My Loop ! 07/05/2013 12:36



Réjouissons, jouissons-nous !


Aujourd'hui,


les cumulus semblent bien de beau temps !


Chic et merci !


Loop



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !