Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 

 

 

ET

 

 

 

 

 

     L E S    S O N G E S    D E    L' A U T O M N E    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chene-chambier-s.jpg

 

 

 

Forêt de Chambiers

 

Novembre 2014   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premières senteurs de l'automne

 

Un oiseau blanc frôle la Sorbonne

 

Peut-on être et avoir été ?

 

 

 

Loop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 feuilles-chambiers-s-copie-1.jpg

 

 

Forêt de Chambiers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loop aime l'automne :

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

feuilles-rochefort-s.jpg

 

 

 

Les bords de la Loire

 

à Rochefort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanson d'automne

 

Verlaine

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 moulin-chalou-s.jpg

 

 

 

      Le moulin de Chalou

 

sur le Loir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Automne


 


Dans le brouillard

 

s’en vont un paysan cagneux et son bœuf,

 

lentement,

 

dans le brouillard d’automne

 

qui cache les hameaux pauvres et vergogneux.

 

 

 

Et, s’en allant là-bas,

 

le paysan chantonne une chanson d’amour et d’infidélité

 

qui parle d’une bague et d’un cœur que l’on brise.

 

 

 

Oh ! L’automne !

 

 

 

L’automne a fait mourir l’été.

 

 

 

Dans le brouillard,

 

s’en vont deux silhouettes grises...

 

 

 

 

 

Guillaume Apollinaire

 

" Alcools "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 feuilles-behuard-s.jpg

 

 

 

Sur l'île de Béhuard

 

Sur la Loire   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'automne, l'après-midi :

 

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

quais-des-Tuileries-s.jpg 

 

 

 

Quai des Tulieries

 

La Seine   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Automne

 

 


Vois ce fruit, chaque jour plus tiède et plus vermeil,

 

Se gonfler doucement aux regards du soleil !

 

Sa sève, à chaque instant plus riche et plus féconde,

 

L'emplit, on le dirait, de volupté profonde.

 

 

 

Sous les feux d'un soleil invisible et puissant,

 

Notre coeur est semblable à ce fruit mûrissant.

 

 

 

De sucs plus abondants chaque jour il enivre,

 

Et, maintenant mûri, il est heureux de vivre.

 

 

 

L'automne vient : le fruit se vide et va tomber,

 

Mais sa gaine est vivante et demande à germer.

 

 

 

L'âge arrive, le coeur se referme en silence,

 

Mais, pour l'été promis, il garde sa semence.

 

 

 

 

Ondine VALMORE

 

1821-1853

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pluie d'automne :

 

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Automne-Chateau-des-ducs-s.jpg

 

 

 

Le Château des Ducs de Bretagne
 

 

Nantes    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pluie d'automne :

 

 

Clic !

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cath-st-pierre-automne-s.jpg

 

 

 

La cathédrale St Pierre

 

Nantes   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Automne.

 


Dans le jardin de ma grand-mère

 

Il pleut des feuilles tout en or

 

Et l’on dirait qu’un roi, sur terre

 

A répandu tout son trésor.

 

 

 

Pourtant, grand-mère n’est pas riche

 

Car cet or-là n’est que couleurs…

 

Et l’automne n’en est pas chiche,

 

Lui qui n’offre que peu de fleurs.

 

 

 

Mais lui, si triste de manière,

 

Devient, lorsqu'il entre hésitant

 

Dans le jardin de ma grand-mère,

 

Aussi joli que le printemps.

 

 

 

G. Belot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 automne-ile-de-nantes-s.jpg

 

 

      Sur l'île de Nantes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les roses de l'automne

 

 

 

 

Des roses de l'automne

 

Des roses de chez nous

 

Des roses de l'automne

 

Je ne suis pas jaloux

 

 

 

 

Car elles sont moins belles

 

Ma belle, que vous

 

 


Des matinées de fête

 

Quand le vent souffle doux

 

Des matinées de fête

 

Je ne suis pas jaloux

 

 

 

Car elles sont moins belles

 

Ma belle, que vous


 

 

 

Des clartés de la lune

 

Qui dans le soir se jouent

 

Des clartés de la lune

 

Je ne suis pas jaloux

 

 

 

 

Car elles sont moins belles

 

Ma belle, que vous

 

 


Si malgré ma tendresse

 

Et mon cœur un peu fou

 

Si malgré ma tendresse

 

Vous me rendiez jaloux

 

Je n'aurais d'autre belle

 

Ma belle que vous

 

 

 

 

Julos Beaucarne

 

 

 

 

 

Ce texte, mis en musique,

figure sur le disque de Julos :


" Tours, temples et pagodes "


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 automne-chalou-s.jpg

 

 

Le Loir à Chalou

 

Anjou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signe

 

 

 

 

Je suis soumis au Chef du Signe de l'Automne

 

Partant j'aime les fruits je déteste les fleurs

 

Je regrette chacun des baisers que je donne

 

Tel un noyer gaulé dit au vent ses douleurs

 

 

 

Mon Automne éternelle ô ma saison mentale

 

Les mains des amantes d'antan jonchent ton sol

 

Une épouse me suit c'est mon ombre fatale

 

Les colombes ce soir prennent leur dernier vol

 

 

 

 

 

Guillaume Apollinaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vague-La-Chaume-s.jpg

 

 

 

La Chaume

 

Les Sables d'Olonne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nevermore

 

 

 

Souvenir, souvenir, que me veux-tu ? L'automne

 

Faisait voler la grive à travers l'air atone,

 

Et le soleil dardait un rayon monotone

 

Sur le bois jaunissant où la bise détone.

 

 

 

Nous étions seul à seule et marchions en rêvant,

 

Elle et moi, les cheveux et la pensée au vent.

 

Soudain, tournant vers moi son regard émouvant :

 

« Quel fut ton plus beau jour ? » fit sa voix d'or vivant,

 

 

 

Sa voix douce et sonore, au frais timbre angélique.

 

Un sourire discret lui donna la réplique,

 

Et je baisai sa main blanche, dévotement.

 

 

 

 Ah ! les premières fleurs, qu'elles sont parfumées !

 

Et qu'il bruit avec un murmure charmant

 

Le premier oui qui sort de lèvres bien-aimées !

 

 

 

 

Verlaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 automne-limousin-1-s.jpg

 

 

      En Limousin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est dans ce paysage,

 

au Tibet,

 

que certaines marches conduisent à la paix

 

et au silence qui nous entoure,

 

parfois rompu par le murmure d'un ruisseau

 

ou le chant du vent

 

dans les dernières feuilles des rares saules

 

ou des peupliers de l'automne...

 

 

 

Michel Jourdan / Jacques Vigne

 

" Marcher, méditer "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Bouteilles à la mer
commenter cet article

commentaires

covix 10/12/2014 14:04


Inspiration d'automne.


Merci de ce partage.


Bonne journée


@mitié

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !