Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 18:49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 

 

 

E T

 

 

 

 

 

 

L A    P O E S I E    P E R S A N E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 لوپ و شعر فارسی

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mille ans de douceurs

 

parlées d'abord,

 

souvent couchées sur papier

 

  bien plus tard...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

shirin-et-khosrow-s.jpg

 

 

 

Shirin et Khosrow

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je lui dis :

 

" Oh ! J'aimerais encore deux baisers de tes lèvres...

 

Que ta grâce fasse reverdir l'herbe sèche !"

 

 

 

Elle répondit :

 

 

 

" Un seul te suffira,

 

car si tu en reçois deux, tout ira mal.

 

 

J'en ai souvent fait l'expérience :

 

 

Un seul de mes baisers insuffle la Vie nouvelle.

 

 

Or, jamais la Vie ne fut donnée deux fois à quelqu'un... "

 

 

 

 

 

 

Farrokhi

 

Poète persan du XIe siècle

originaire du Séistan

au sud est de l'Iran actuel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la roseraie d'Iram,

 

la nuit dernière, l'air était très doux

 

et la chevelure des jacinthes

 

s'abandonnait à la brise de l'aube...

 

 

 

Hafiz

 

14e siècle

de Shiraz

 

 

 

 

 

 

 

 

 fillette hafez s

 

 

 

 

  Le mausolée de Hafiz

 

Shiraz

 

le 29 mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne s’agit pas d’un lien fragile,

 

ni d’une simple étreinte

 

entre les pages froissées d'un cahier. 

 

 

Il s’agit du bonheur de mes cheveux

 

   brûlés sous les coquelicots de tes baisers...

 

 

 

 

 

 

 

 

 Foroogh-nb-2-s.png

 

 

 

 

 

 

 

Forough Farrokhzad

 

1935 / 1967

 

 

Hop !

 

 

 Clic !    et    Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contemplant le désert, moi je ne vois que toi.

 

En regardant la mer, c’est toi que j’aperçois.

 

Aux quatre coins du monde,

 

par monts et par vaux,

 

partout ta silhouette unique, lumineuse et solitaire...

 

 

 

 

 

Bâbâ Tâher

 

 

A vécu au Xe siècle à Hamedan

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mausolee-Baba-Taher.jpg

 

 

 

Le mausolée Bâbâ Tâher

 

Hamedan

 

Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si l'abri de ta nuit est peu sûr

 

Et ton but encore lointain

 

Sache qu'il n'existe pas de chemin sans terme.

 

 

Ne sois pas triste...

 

 

 

Hafiz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis tombé amoureux.
 

Mais la raison est venue vite me blâmer !

 

 

Celui qui s'assied en secret auprès d'une belle adorée

 

doit s'attendre à des reproches...

 

 

La rose à cent feuilles s'est épanouie

 

dans tout son éclat.

Pourquoi ?

 

 

Cette nuit,

 

quand l'objet aimé s'est assis près de Saadi,

 

ses soucis se sont aussitôt envolés.

 

 

Mais quand la belle fut prête à repartir,

 

Saadi en fut bouleversé...

 

 

 

 

 

Saadi

 

13e siècle

Né à Shiraz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mausolée Saadi 2 s

 

 

 

 

   Le mausolée de Saadi

 

Shiraz

 

le 29 mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans cesse

 

le parfum de tes cheveux m'enivre..

 

 

A chaque instant,

 

tes yeux magiques, tes yeux traîtres

 

me foudroient !

 

 

 

Mon Dieu,

 

quelle longue patience me faudra-t-il

 

pour voir venir la nuit


où enfin je pourrai allumer la chandelle

 

qui éclairera

 

les arcades de tes sourcils ?

 

 

 

Hafiz    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureux soit le cœur qui connaît la peine

 

Malheureux celui qui n’a pas la sienne

 

Au pays de l’amour,

 

la monnaie en cours porte l’effigie d’un roi,

 

le chagrin est sa reine...

 

 

 

Bâbâ Tâher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grâce à l'esprit d'humanité,

 

le corps de l'homme devient noble.

 

 

Ce n'est pas le beau vêtement

 

qui démontre l'humanité.

 

 

Si l'être humain consiste uniquement

 

en œil, en bouche, en oreille et en nez,

 

en quoi diffère l'humanité

 

d'une peinture sur un mur ?

 

 

Manger, sommeil, courroux, désir, 

 

sont

 

 trouble, ignorance et ténèbres.

 

 

Un animal ne connaît rien de l'univers d'humanité.

 

 

Donc,

 

sois vraiment un être humain,

 

sinon ce seront les oiseaux

 

qui, en chantant,

 

s'exprimeront dans la langue de l'humanité...

 

 

 

Saadi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux premières couleurs de l’aube.

 

 

 

 

Je l’embrassai.

 

Son corps entier frissonna

 

Comme la branche d’amandier en fleurs sous le souffle du vent,

 

Comme la lune, comme l’étoile,

 

Qui scintille dans l’eau tremblante.

 

 

 

 Je l’embrassai.

 

 Son corps entier frissonna,

 

D’autres couleurs se posèrent sur ses joues,

 

D’autres couleurs illuminèrent son regard,

 

Et le soleil levant fut pris au piège de ses charmes.

 

Et après mille et une nuits, l’attente fut comblée.

 

Et moi, aux premières couleurs de l’aube,

 

J’ai couché avec l’Idée de l’Amour.

 

 

 

 

 

 

 

 partaw-s.jpg

 

 

 

 

Partaw Naderi

 

 

Né en 1952 dans le Badakhshan,

il est l'un des seuls poètes contemporains afghans

à être traduit dans différentes langues.

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zâl regarda la belle à visage de lune.

 

 

Sur la terrasse du château,

 

cette féérique beauté s'avança vers lui.

 

 

Il la prit par la main

 

et la conduisit vers un appartement doré.

 

 

Ils entrèrent dans un salon digne d'un roi.

 

C'était un paradis éblouissant de lumière.
 

 

Tous les esclaves étaient là, debout,

 

bien rangés devant la belle.

 

 

Zâl, lui, admirait son visage,

 

ses cheveux, son éclatante beauté.

 

 

Son collier, ses bracelets, ses riches soieries,

 

ses boucles d'oreille, ses perles,

 

 avaient la magnificence d'un jardin

 

au plus beau des printemps.

 

 

Ses joues étaient comme deux tulipes dans un pré.

 

Les boucles de ses cheveux ondulaient... 

 

 

 

 

Firdousi

 

Autour de l'an 1000

Né dans un village près de Mashhad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai commis le péché, un péché succulent

 

Dans une étreinte aussi torride qu’un brasier !

 

 

J’ai commis le péché, enlacée par des bras,

 

  Des bras vengeurs, brûlants et durs comme l’acier...

 

 

 

 

 

 Forugh-Farrokhzad-nb-s.jpg

 

 

 

Forugh Farrokhzad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'éphémère existence passe

 

comme l'eau dans la rivière,

 

comme le vent sur la plaine...

 

 

Je ne me suis jamais soucié d'hier.

 

Je ne me soucierai jamais de demain.

 

 

 

 

 

Omâr Khayyâm

 

1048 / 1131

Né à Nishapur, près de Mashhad 

 

 

      Clic !       et      Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie, sans serveuse et sans vin, ce n'est rien...

 

Sans les mélodies de la flûte, ce n'est rien...

 

Plus je regarde les choses d'ici,

 

A part les filles et le vin, il n'y a rien...

 

 

 

 

 

Omar Khayâm

 

 

Chic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Un bouton de fleur avait caché son visage,

 

comme le font les femmes

 

  avec leur voile...



Mais soudain le vent s'est levé

 

 et a arraché l'étoffe :

 

" Fleur, montre-nous ta beauté ! "

 

 

 

 

Rûmî

 

 

13e siècle

Poète mystique

Né à Balkh,

il a vécu la plus grande partie de sa vie à Konya.

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Si vos yeux sont bien ouverts,

 

vous verrez des choses qui méritent le détour...

 

 

 

Rûmî

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poésie de l'âme.

 

 

 

Tombée du plus élevé des cieux,

 

Une colombe est en toi, noble et fière.

 

 

Nul voile ne la cache, et pourtant,

 

Nul regard, même d'initié, ne la voit...

 

 

 

 

Avicenne

 

 

980 / 1037

 

Boukhara / Hamedan

 

 

 

Clic !     et     Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'amour est une mer,

 

mais la côte est hors de vue.
 

 

Alors, à quoi bon essayer de nager ?

 

 

Lorsque tu veux vivre intensément ton amour,

 

il faut accepter bien des souffrances !

 

 

Moi,

 

je me suis débattue comme un poulain sauvage

 

qui ne sait pas que

 

plus il tire, plus il serre ses entraves !



Ah ! Qu'à ton tour,

 

Dieu te fasse tomber amoureux

 

d'une cruelle au coeur de pierre,

 

toi qui es un cruel au coeur de pierre !

 

 

Qu'à ton tour,

 

tu goûtes à l'amour,

 

à ses brûlures et à ses souffrances !

 

 

Qu'à ton tour,

 

tu te tordes de douleur dans la solitude !

 

Et qu'enfin,

 

tu te rendes compte de ce que je valais !

 

 

 

 

 

Rabi'a de Balkh

 

 

Autour de l'an 1000

 

Peut-être la plus ancienne femme poète persane.

 On ne sait pratiquement rien de sa vie...

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand ma confiance était pendue

 

A la corde souple de la justice

 

Et que dans toute la ville

 

On morcelait les cœurs de mes lumières,

 

Quand l’on fermait les yeux enfantins de mon amour

 

Avec le bandeau noir de la loi

 

Et que des temps troublés de mes yeux

 

Jaillissait le sang

 

Et que dans ma vie,

 

Il n’y avait rien,

 

Rien que le tic-tac de l’horloge,

 

J’ai compris :

 

 

Il faut, il faut, il faut...

 

Que j’aime à la folie !

 

 

 

 

Forough Farokhzad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* * *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Beaucoup de ces poèmes sont extraits 

 

de cette anthologie précieuse

 

publiée en 1961.

 

 

 

 

 

 

 

 

Poésie persane s

 

                                                    Février 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Sur la quatrième de couverture :

 

 

 

 

 

L'Iran

trouve dans la poésie

le moyen d'expression le plus approprié à son génie.

 

Née il y a plus de 1000 ans dans le Khorasan,

la poésie persane s'est développée sans interruption

jusqu'à nos jours.


C'est dans le langage poétique

que les Iraniens ont exprimé leurs idées

les plus profondes.

 

Tout Iranien, s'il n'est pas poète,

sait goûter les vers.

 

Beaucoup de morceaux traduits dans ce présent volume

sont dans toutes les bouches

  et dans tous les coeurs...

 



Z. Safâ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour,

 

viendra le temps où nous ne serons plus

 

 et où le monde sera encore...

 

 

Alors,

 

il ne restera de nous ni renommée,

 

  ni trace...

 

 

 

Omar Khayam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je suis le vagabond mystique

qu’on appelle “qalender”...

Je n’ai ni feu, ni lieu, nul point d’attache.

 

Le jour,

j’erre de par le monde,

et la nuit,

je m’endors une brique sous la tête…

 

Il n’y a point dans l’univers

de papillon aussi étourdi,

de fou aussi étrange que moi.

 

Les serpents et les fourmis ont tous un gîte.

Mais moi, pauvre de moi,

je n’ai pas même pas pour abri

  les murs d’une maison en ruines...

 

 

 

Bâbâ Tâher

 

 

Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    " Caravansérail "

 

 

  Jasmine Sharzad

 

 

 Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ô dans mon esprit,

 

 

 

 

toujours le désir des femmes,

jolies comme des houris !

 

Ô dans ma main,

toute l'année,

le plaisir d'un bon verre de vin !

 

 

Tout le monde me dit :

 

" Omar, que Dieu t'envoie le repentir !"

 

Mais Dieu ne m'enverra rien,

je n'en ai pas besoin.

 

Que tout cela reste au loin !

 

 

 

Omar Khayam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Mon coeur à la fête "

 

Jasmine Sharzad

 

Clic ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Dans les jardins d'Avicenne "

 

 Jasmine Sharzad

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est si proche,

 

ton âme de la mienne,

 

que ce que tu rêves,

 

je le sais...

 

 

 

Rûmî

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loop et la Poésie persane

 

Tome 2 :

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonus :

 

 

 

 

 

 Loop en Iran :

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

" Le Voyage en Iran "

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

" Ispahan "

 

Chic !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Ecrire !
commenter cet article

commentaires

Jonas D. 08/03/2014 10:20


C'est vraiment très beau. Merci de souligner tant de poésie.


Jonas

Oh ! My Loop ! 09/03/2014 20:29



C'est très beau,


mais il faut souvent faire des transpositions


pour actualiser ces textes souvent très anciens...


Loop



adamante 06/03/2014 23:51


Je relis mon commentaire et je m'aperçois de l'oubli du h à anthologie ! Désolée. 

Oh ! My Loop ! 07/03/2014 10:08



Adamante,


le soleil est un Seigneur, aujourd'hui !


Loop 



ADAMANTE 05/03/2014 20:56


Je reviendrai pour terminer la liste, le début m'a séduite et l'antologie rejoindra sans aucun doute les livres qui sommeillent en attendant, ma main, dans ma bibliothèque.

Oh ! My Loop ! 06/03/2014 21:24



A bientôt,


Adamante !


Loop



Oh ! My Loop ! 05/03/2014 01:17


Attention !


Le monde de la culture persane


s'étend bien au-delà des frontières géographiques actuelles


de l'Iran !

Par exemple :

Rumî est né à Balkh,


aujourd'hui en Afghanistan,


et a vécu surtout à Konya,


en Turquie actuelle.

Gandja, la ville de Nezami,


se situe aujourd'hui en Azerbaïdjan !

Pénélope 

FANNY 04/03/2014 21:45



Oh ! My Loop ! 04/03/2014 21:47



Merci Fanny !

Tu peux nous offrir la traduction ?

Loop 



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !