Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici

 

 

ce que disait quelquefois

 

 

 

 


 

         M a d e m o ie l l e    S o    N i c e . . .   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                           so nice s

 

                                                                           Décembre 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie de famille.

 

 

Papa me battait.

Maman me battait.

Mon frère me battait.

Ma soeur me battait.

Moi,

je battais la mesure.

 Et on chantait tous ensemble...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'aimais beaucoup Papa.


L'ennui,

 c'est qu'il m'aimait beaucoup aussi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si l'on n'a lu Plutarque

 

qu'une fois dans sa vie,

 

c'est bien.

 

  Mieux vaut Plutarque que jamais...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me demande,

de temps en temps,

si le Grand Architecte de l'Univers

a bien fait

l'Ecole Nationale Supéreure d'Architecture...

 

Si oui,

je suis rassurée,

sinon, hum...

Comment dire ?


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelquefois,

je me demande si c'est péché

de regarder un cénobite prépubère

avec concupiscence...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Se donner entièrement à Dieu

la veille de son mariage,

est-ce mal ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie-Madeleine

disait que Jésus

avait les mains si douces...

... qu'elle était persuadée qu'il utilisait Paic Citron

depuis sa plus tendre enfance...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi,

 

quand un homme me bat,

je me demande toujours si,

 juste après,

il va demander gentiment

un petit café...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui trop embrase,

 

mâle éteint...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai été une enfant

" jouet ".

 

 

Comment pouvais-je ne pas devenir un jour

une femme " objet..."

 

 

 

 

 

Ceci dit,

j'ai adoré devenir

" sa chose..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Berceuse

pour mon petit crayon adoré :


 

Chut !

  Ma mine dort...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est toujours très doux

de faire mine d'écouter un homme

au restaurant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Argentine,

quand un bel hidalgo,

le sourire charmeur et l'oeil pétillant

s'exclame :


" Ah ! Mercedes, que vous êtes jolie ! "


...c'est à sa voiture qu'il parle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui s'aime en se levant


Révolte l'amant bête...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signé : Melle So Nice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*

*

*


 

 

 

 

 

 

 

Vous n'allez pas me croire,

mais " So Nice " est un pseudo...

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s'agit, en fait,

d'une ancienne amie très lettrée de Maman,

d'origine irlandaise par son père,

cartomancienne par sa mère,

qui venait nous garder,

certains samedis soirs,

quand mes parents partaient danser.

 

 

 


 

Miss So Nice avait de beaux longs cheveux roux

joliment bouclés

et portait toujours des corsages blancs

hum... comment dire...


...très légèrement ajourés,

comme on en porte encore quelquefois aujourd'hui,

dans certains collèges de jeunes filles

de bonne famille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m'en souviens,


      elle sentait bon la noisette

      et la fleur de gingembre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On l'adorait !

 

 

 

 

 

 



 


Après Bambi,

elle nous racontait toujours des histoires

pas possibles,


que mes soeurs

faisaient mine de comprendre,


et que moi,

je ne comprenais pas du tout...

 

 

 



 

En fait,

des histoires pas vraiment de notre âge,

mais, sincèrement,

très poétiques

et réellement déliceuses...

 

 

 

 

 


 

Moi,

je me débrouillais toujours

pour monter la première.


Je tirais mon petit verrou,

ou bien la chevillette,

je ne sais plus trop,

je me précipitais

sur mon petit carnet à spirales

secret,


et je notais vite,

en petit,

mais avec une très jolie écriture,


pour mon âge,


les choses autant bizarres que fascinantes

que je venais d'entendre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    Loop d'après Noël

 

 


 

 

 

 

" J'ai trouvé dans mon carnet à spirales

Tout mon bonheur en lettres capitales

A l'encre bleue aux vertus sympathiques

Sous des collages à la gomme arabique... "

 

 

 

 

               Papa adorait William Sheller

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

                                             .

 

                                .

Partager cet article

Repost0

commentaires

valdy 05/01/2012 21:55


Tes souvenirs d'enfances sont délicieusement racontés ...


Dors bien Chère Pénéloop,


Valdy

Peneloop 06/01/2012 07:27



Valdy,


tu peux être fière de ton blog


au ton nouveau...

Loop 



Maimiti 05/01/2012 20:45


un article tout en .... spirales quoi !


souvenirs souvenirs !

Peneloop 06/01/2012 07:28



Je ne me lasse pas


de la chanson de William Sheller !


Loop



k 05/01/2012 18:03


Fais dodo, Crayon mon petit frère...


fais dod, ta mine est au repos...


oh lala !!!!


k

les mots écrits de Jonas D. 05/01/2012 10:58


Voilà de très belles pensées pour cette femme qui semble avoir laissé plus d'une trace sur toi ! L'humeur au restaurant est amusante, un peu réductrice, mais So Nice a trop d'humanité pour qu'on
lui en tienne rigueur ! Bises.


Jonas

Peneloop 06/01/2012 07:31



C'était une sorte


de princesse insaisissable.


***


Quelquefois,


quand elle prenait le thé avec maman


dans le fond du jardin,


l'été,


pendant un quart d'heure,


on n'avait pas le droit d'approcher


pour écouter.


***


Après,


elles nous faisaient signe


et elles disaient qu'elles étaient désolées,


que c'était le grand méchant loup


qui leur avait imposé ça.


Loop



fryou 05/01/2012 09:55


Coucou Pénéloop


Je reste sur cette page...


Avec des roses...comme marque page


Bisous


Frieda

Peneloop 06/01/2012 07:33



Frieda,


tu es la magicienne des roses,


on me l'a dit...


Loop 



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !