Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      L E S    H U I T    L A V A N D I E R E S

 

 

 

 

 

 

 

 

 


D E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


B R O C E L I A N D E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fleur-bol-s.jpg

 

                                                                                      Février 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m'en souviens,

c'était le troisième dimanche

après l'Assemblée des Druides.

 

 


 

Vénus venait juste de poindre

au-dessus du petit bois de bouleaux

qui domine le hameau de Trédéal. 

 

 

 


 

D'un geste silencieux,

il m'avait fait asseoir sur la mousse,

sous le grand chêne de la Croix de Creuse Fontaine,

et puis il m'avait dit :

 

 

 

 

 

 

" Oh my Loop,

je ne devrais pas vous raconter ma vie comme ça... "

 

 

 


 

Moi,

je ne savais pas si je devais répondre ou pas.

 

 

 


 

Alors, il a continué :

 


 

" Voilà.

C'était un soir qui n'avait pas connu l'hiver.

 


 

C'était un vieux lavoir peuplé de tous les fantômes

de toutes les lavandières

que j'avais connues dans cette vie-là

et aussi au cours des précédentes.

 


 

Je me souviens précisément de chacune,

surtout les nuits de pleine lune,

 comme aujourd'hui...

 

 

 


 


Je me souviens... 

 

Le ruisseau du Pas du houx courait silencieusement.

 

 

 


 

Agenouillée sur sa caisse de bois mouillé,

courbée sur son ouvrage,

Elaine battait le linge

et moi je battais la campagne.

 

 

 


 

Morgane fredonnait un air oublié,

très ancien et très doux,

et moi j'avais un peu peur de l'Ankou.

 

 

 


 

Presine,

si frêle et si pieuse,

essorait énergiquement de grandes pièces de lin

et moi, je faisait des ronds dans l'eau.

 

 

 


 

Kerridwen,

en balançant en rythme ses cheveux,

rinçait avec précaution ses fines lingeries de soie,

et moi je faisais mine de ne rien voir.

 

 

 


 

 

Iseult, de temps à autre,

en s'accroupissant

dans un geste de majesté simple,

 remettait du bois menu

sous le grand chaudron fumant et bouillonnant

et j'aimais sa respiration.

 

 

 


 

Viviane s'apprêtait à étendre son long drap écru

sur les herbes folles,

des herbes à rendre fous les plus sages...

 

 

 


 

Malgwenn avait fini par sortir un vieux livre de contes

dans un alphabet que je ne connaissais pas

et j'ai compris, à cet instant,

que plus jamais je ne saurai lire...

 

 

 


 

 

Et puis,

la cloche du monastère des Trois Ponts,

je crois, a résonné au loin,

derrière la colline aux ayrelles.

 

 

 


 


Au-dessus du chaume sombre du lavoir,

dans un halo presque frissonnant,

la lune s'était levée,

enfin...

 

 

 

 

 


 

L'air sentait bon le savon d'ambre,

la fumée des aiguillettes brunes

et le parfum des elfes douces.

 

 

 

 


L'invisible présence des korrigans du vallon

vibrait comme une palpitation sans nom.

 

 

 


 

Soudain,

on a entendu quelques cailloux rouler

sur le vieux chemin de granit qui descendait

en serpentant entre les ajoncs, les noisetiers et les fusains,

quelques grenouilles ont coassé,

des pas légers, plus nets, se sont approchés.

 

 

 


 

C'était Mélusine...

 

 

 

 

 

 

 

Et puis il s'était tu.

Assez loin,

un oiseau nocturne avait lancé un long cri aigu.



J'ai frissonné. 


 

Imperceptiblement,

il s'était rapproché de moi,

je crois,

et j'avais senti, dans l'obscurité, sa main

comme se poser doucement sur ma main...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       

                                       Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      E P I L O G U E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 bain-melusine-s.jpg

 

 

 

 

      Mélusine au bain

 

 

 

Roman de Mélusine par Jean d'Arras.

Manuscrit enluminé, XVe siècle.

BnF, Manuscrits.

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 melusine-1-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mélusine 4 s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

melusine-2-s.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

melusine-3-s.jpg.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces quatre illiustrations sont l'oeuvre

de Erlé Ferronnière,

extraites du très luxueux album


" Fées et déesses "


Aurélie Brunel / Erlé Ferronnière

Editions Daniel Maghen

 

Festival de la Bande dessinée

de Chalonnes sur Loire

Février 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site de Erlé :

 

Zoom !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Galerie d'images :


 

Oh !

 

 

 

 

 

.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop ! - dans Tranches de ma vie
commenter cet article

commentaires

noelle 26/02/2013 15:46


Merci Fanny, merci Loop !


Très belles illustrations et musique !


Je vous embrasse

FANNY 25/02/2013 23:58





 


Melusine prend son bain ..............................

Oh ! My Loop ! 26/02/2013 06:46



Grand merci, Fanny !


Grâce à toi,


j'enrichis cette page...


Loop



Erato :0059: 25/02/2013 23:04


Le lavoir , un beau lieu de rencontre de toutes les femmes..... il avait le choix! Un tendre! Douce soirée Loop

Oh ! My Loop ! 26/02/2013 06:45



Rencontres et papotages en tous genre !


La parole libre des femmes,


de tout temps, au lavoir !


L'agora des femmes,


en quelque sorte...


Bonne journée, Erato.


Loop 



noelle 23/02/2013 17:34


çà marche ! hier, impossible de poser un com chez toi !


J'attends la suite !


Bises Loop


 


 

Oh ! My Loop ! 24/02/2013 23:33



Noëlle,


il n'y a pas de suite prévue,


mais... qui sait ?


Bonne nuit !


Loop



Jonas D. 23/02/2013 10:07


La nuit passa sur ma main dans cette autre


Aux première lueurs pâles de l'aube


Je découvris le comte en amour de moi


Et ses yeux de rubis et sa peau de lait


Que déjà


Le soleil tout neuf aimer à consummer


Jonas


 

Oh ! My Loop ! 24/02/2013 23:32



Merci Jonas,


de continuer cette page de douceurs...


Loop



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !