Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 00:39

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chère Pénéloop,

 

 




Je vous imagine vêtue
d'une robe romantique année 1930.


 


Un tissu léger, résillé,
translucide, presque transparent.


 


Je vous imagine sensuelle,
un rien aguicheuse.


 


Vous affichez en même temps

cet air ingénu

qui vous sied si bien

et désarçonne vos prétendants.


 



Vous avez passé un turban étroit et plissé
orné d'une courte plume bleu roi, mordorée.

 

 

 



Vos chaussures, quoique très féminines,
sont confortables en diable.

 

 

 

 


Vous ne serez pas de celles qui
depuis le milieu jusqu'à la fin de la soirée
seront tendues et malheureuses
pour un idiot mal de pieds.

 

 

 

 



Comme si les maris se trouvaient
dans la hauteur des talons !

 

 

 

 

 




Mais je m'égare...

 
Que dis-je ?

 

 

 

 

 


J'en oublie le motif de la fête.

 
Vous fûtes irrésistible...

 

 

 

 

 


Votre esprit alerte et léger
n'a cessé de régaler
vos fervents admirateurs.

 

 

 

 

 


Cependant que la salle était emplie
bien plus qu'à moitié
de Damoiselles et surtout de leurs mères !


 

 

 

 



Mais ce n'est point le nombre
qui fait la valeur des tourtereaux
et il me semble que peut-être
quelque chose se noua
avec un charmant prince
qui ressemblait en tout point
à celui dont vous rêviez.

 

 

 

 

 

 



Je n'osai m'approcher
de peur de vous importuner.

 

 

 

 

 

 


Vous étiez si beaux l'un et l'autre
devant cette scène trépidante.

 

 

 

 

 

 


Moi qui n'aime pas vraiment la musique,
j'ai goûté ce moment de liesse
et l'enthousiasme délirant
qui vous secouait pareillement.

 

 

 

 

 

 


Sur la pointe des pieds nus

 
( j'avais des chaussures à talon aiguille.
Je suis vieille et je n'ai toujours pas de mari )

je me suis envolée à l'entracte,
pour aller soigner mes pieds
dans un bain de saltrates rodell !

 

 

 

 

 

 

Je vous souhaite une très douce nuit.


     Je vous embrasse.


 

 

 

 

                  Marie

         de l'Oeil qui court


          2 décembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                  L'Oeil qui court :      Clic !

 

 

 

 

 

 


                                                                             Rétropub :        Clac !

 

 

 

 

               .

 

 

 

                                                            .

Partager cet article

Repost0

commentaires

Loran 20/12/2010 16:56



J'imagine tout cela et... j'en oublie cette chose urgente pour laquelle je devais sortir... Péléloop exagère (en plus de se vanter)


:))



Amal bidawiya 20/12/2010 15:59



de belles paroles bravo et merci pour ta visite


biz et clicou


a+


 


http://amalbidawiya.over-blog.com/



Peneloop 20/12/2010 23:30



A bientôt chez toi,


Amal !


Loop



Snow 20/12/2010 14:12


Je ris.. il y a de petites phrases qui disent... Un grand sujet que la vieillesse et le célibat quand le mal mord les pieds.. et comme je ne connais pas, je préfère apprécier ce joli billet
sensuel. Ne restons pas dans nos petits souliers.. Bises


Peneloop 20/12/2010 23:29



Je transmets à Marie...


Loop



jean 20/12/2010 14:06



bonjour


Soigner ses pieds ?


Sentait-elle des  pieds ?


Amitiés


Jean



sido 20/12/2010 10:22



C'est rafraichissant à souhait ! Un délice de lecture.


Qui connait encore le saltrate rodell ? !!!! Rien que pour cette chute le texte vaut son poids de sel...



Peneloop 20/12/2010 23:29



Tous ces compliments vont à Marie.


Loop



Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !