Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 05:23

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 

 

E T

 

 

 

 

 

L E    D I V  N     DE     H A F E Z

 

 

 

 

 

 

 

Tome 2

 

 

 

 

 

 

 

 

لوپ و دیوان حافظ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       Shahrzad Saleh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hafez :

 

        Illustre poète persan du 14e S :     Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parfum de ses cheveux...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un jour,
 
 
bien heureux,
 
 
je quitterai ce monde de chaos...
 
 
 
 
 
Et, pour enfin trouver la paix,
 
 
je marcherai sur les traces de mon Amour...
 
 
 
 
 

Je sais que l'on n'arrive jamais nulle part,

 

mais je me mettrai pourtant en route,

 

attiré, aimanté par le parfum de

 

Ses cheveux tout ébouriffés...

 
 
 
 
 
Et même si je dois marcher sur la tête
 
 
comme un calame,
 
 
le cœur brisé, les yeux en pleurs,
 
 
résolument,
 
 
j'avancerai sur Sa voie...
 
 
 
 
 
J'ai fait le vœu que si,
 
 
 
un jour,
 
 
je parviens à échapper
 
 
 
à cette détresse qui est la mienne,
 
 
joyeux, comblé, irradié,
 
 
j'irai à la porte de la Taverne
 
 
 pour y chanter sans fin des ghazals...
 
 
 
 
 
Alors,
 
 
 
dans ma passion pour mon Amour,
 
 
comme un grain de poussière fou,
 
 
je danserai dans Sa lumière,
 
 
encore et encore,
 
 
et j'irai jusqu'à me perdre
 
 
 
 à la source du soleil ardent...

 

 

 

 

 

 

Ghazal 351

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rose, le rossignol

et

le poète au jardin.

 

 

 

De grand matin,

je suis allé au jardin cueillir une rose.

 

Soudain,

est parvenu à mon oreille le chant du rossignol.

 

Le pauvre, comme moi,

était pris d’amour pour une rose,

et, par son cri de détresse,

jetait le trouble et la peine autour de ces parterres.

 

Je marchais, marchais parmi les fleurs,

et, à chaque seconde,

je songeais à cette rose et à ce rossignol.

 

Ainsi,

la rose devenait la compagne de la beauté,

et le rossignol, l’intime de l’amour.

 

En lui, nulle altération,

en l’autre, nulle variation.

 

Quand la plainte du rossignol a touché mon coeur,

je me suis senti bientôt transformé

et libéré de toute impatience...

 

 

En ce jardin,

tant et tant de roses fleurissent et s’épanouissent,

mais personne n'en a jamais cueilli une

sans le piquant de ses épines !

 

 

Hâfez,

pour ce monde qui tourne, qui tourne,

souhaite et espère l'avènement de la paix.


Hafez a mille défauts

et ne reçoit aucune faveur !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne dites pas à l'arrogant


les secrets de l'amour et de l'ivresse...

 

Qu'il meure plutôt ignorant, 


dans l'égoïsme et la détresse.

 

 

La vie est si courte !

 

 

Il faut se hâter d'être amoureux.


afin de découvrir le dessin de la Providence


sur le métier de l'existence.

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                      à suivre...

 

 

 

 

Vers le Tome 1 :    Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

covix 10/01/2018 21:04

Superbe poésie personne.
@mitié

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !