Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 21:34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D A N S    L E S    J A R D I N S

 

 

 

 

 

 

 

D U

 

 

 

 

 

 

 

P R E S B Y T E R E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                      Avril 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon Père,

 

 

 

je m'accuse très sincèrement d'avoir pris,

 

hier après-midi,

 

beaucoup beaucoup de plaisir

 

à fauter dans les si sages jardins du presbytère,

 

ces jardins qui, sous le soleil d'avril,

 

fleuraient si bon les prémisses du printemps,

 

derrière le si délicat bosquet de lauriers roses,

 

sur le frais gazon odorant,

 

parmi les riantes pervenches et les fraîches cardamines...

 

 

 

 

Hier,

 

je l'avoue, je le confesse,

 

moi, pauvre fille,

 

j'ai donc fauté avec

 

pour ne pas le nommer,

 

Oh ! Honte à moi !

 

 le si distingué, le si honorable

 

 Frère Jean-Siméon...

 

 

 

 

Saint homme, s'il en est,

 

parmi tous les Saints !

 

 

 

 

Mais cette nuit, cette nuit, passé minuit,

 

à l'heure de mon examen de conscience quotidien

 

et sous la douce clarté de la lune,

 

à nouveau toute seule dans mon lit,

 

mon bien trop grand lit,

 

je me suis sentie soudain

 

assez attristée, plutôt angoissée,

 

et pour tout vous confier,

 

bientôt quasi culpablilisée...

 

 

 

 

Vous savez, mon Père,

 

avant que ne sonne l'angélus,

 

aux premières lueurs de l'aube,

 

 j'ai eu grandement le temps de méditer

 

et de réfléchir...

 

 

 

 

En vérité,

 

je ne suis, ici-bas, c'est certain,

 

qu'une pauvre pécheresse ,

 

une presque scélérate,

 

  une indigne bougresse...

 

 

 

Pauvre, parmi les plus pauvres.

 

 

 

Par ailleurs,

 

dans cette triste affaire, s'il s'agit bien de " frère,"

 

il se pourrait donc qu'il y ait, en la matière,

 

hélas,

 

trois fois hélas,

 

 présomption d'inceste !

 

 

 

Oh la la !

 

Madre de dios !

 

 

 

Je l'imagine, je le redoute,

 

la double faute, pour moi, n'est pas loin !

 

 

 

C'est pourquoi,

 

par avance, mon Père,

 

très humblement et à genoux devant vous,

 

je ne réclame, à cette heure,

 

aucune espèce d'Indulgence.

 

 

 

Aucune...

 

 

 

En conséquence,

 

j'accepte solennellement, à cet instant,

 

et de très bonne Grâce,

 

la Double Pénitence...

 

 

 

 

Que votre noble et sacré martinet,

 

à nouveau, soit béni,

 

mon Père,

 

et que Justice soit faite,

 

 sur la Terrre comme au Ciel...

 

 

 

 

Ensuite, promis juré,

 

j'irai en Paix.

 

 

 

Comme à l'habitude.

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pénélope Estrella-Paz... Oh ! My Loop !
commenter cet article

commentaires

Pénélope Estrella-Paz



A l'Orée
         des peut-être...



On m'a dit
   que tout était possible...

       Dois-je le croire ?

 


                    Loop
                  

 

L'aimé des dieux !

 

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic !

 

 

Le livre préféré

de Boris Vian !

 

 


Magic potion !!!


   Maman
     ne veut pas
       que j'écoute
         ça...

 

 

     Dido

Life for rent

 

 

Qui, moi ?

 

Loop
 
 ( l'héroïne )
 
 
 
image-facebook-s.jpg
 
Pénélope Estrella-Paz
 
( l'auteure )
 
 
 
 
 
Sur facebook :
 
 
 

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !