Mardi 14 octobre 2014 2 14 /10 /Oct /2014 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

U N    P E T I T    M O T 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D E    N A H A L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-00-s.jpg

 

                             Janvier 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-0-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-1-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin-nahal-2-s.jpg

 

 

 

 

      Carte de voeux

 

    Janvier 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  " Alors je vous dis :

 

          Pénéloop, vous avez vraiment bien fait de m'envoyer votre livre... "

 

 

                           N. T.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nahal Tajadod est   ici    et    ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos du motif de cette carte :

 

 

 

L’origine de ce motif, le Boteh, est obscure et les explications nombreuses.

 

Certains y voient une larme de Bouddha, une pomme de pin,

une goutte…

 

Pour d’autres,

il serait une interprétation stylisée de l’œillet

ou du moins aurait un lien avec le monde floral,

puisqu’en persan, Boteh signifie bouquet de fleurs…

 


 

  Site le BloGuen :

 

        Clic !

 

 

 

 

 

 

 


Loop et les mystères des tapis persans :

 

                   Hop !

 

 

 

 

 

 

 

                  .

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Rencontres - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 12 octobre 2014 7 12 /10 /Oct /2014 19:01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P     E N    I R A N

 

 

 

 

 

 

 

 

لوپ در ایران

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 5

 

 

 

 

 

 

 

 

18 mars / 2 avril 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Nouvelles Lettres Persanes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

serveuse-La-Romance-s-copie-1.jpg

 

 

 

 

Le Café La Romance

 

Téhéran

 

  Comme un petit air de Paris...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coq-bicetun-s.jpg

 

 

 

Bicetun

 

près de Kermânshâh

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

persepolis-mohamad-2-s.jpg

 

 

 

Persépolis


 

Image Mohamad Ezatpour

 

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

affiches-teheran-s.jpg

 

 

 

Téhéran

 

 

A droite :

Ayatollah Khomeyni

( le fondateur de la République Islamique )


A gauche :

Ayatollah Khaménéï

( le guide actuel du régime islamique )

 

 

 

En petit, en moyen, en grand, en géant...

 

A chaque coin de rue, dans chaque boutique...

 

Ou presque...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

montagne-Hamedan-s-copie-1.jpg

 

 

 

Les montagnes de l'Alvând,

 

près de Hamedan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Place-Naghsh-e-Jahan-2-s.jpg

 

 

 

Place Naghsh-e Jahan

 

Ispahan


 

Image Mohamad Ezatpour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

artisane-mausoleee-hafiz-s.jpg

 

 

 

Dans les jardins du mausolée de Hafez

 

 

Shiraz

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L-Oree-a-Teheran-s.jpg

 

 

 

L'Orée des Peut-être

 

dans une belle bibliothèque de Téhéran...

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fleuriste-2-teheran.jpg

 

 

Le fleuriste de Téhéran

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

persepolis-Mohamad-s.jpg

 

 

 

Persépolis

 

 

Image Mohamad Ezatpour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

billets-et-stylos-s.jpg

 

 

 

Rials et tomans...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Place-Naghsh-e-Jahan-Ispahan-s.jpg

 

 

 

Place Naghsh-e Jahan

 

Ispahan

 

 

Image Mohamad Ezatpour

 

 

 


 

 

 

 

 

 

La carte postale sonore :


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mohamad-Atefeh-mosquee-Seyyed.jpg

 

 

 

Atefeh et Mohamad

 

Ispahan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Santur-et-tonbak-Ispahan-s.jpg

 

 

 

 

Joueurs de santur et tonbak

 

dans un magnifique restaurant traditionnel 

 

d'Ispahan.

 

 

 

 

 

 

  La carte postale sonore :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loop en Iran :

 

 

 

 

Tome 1

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 2

 

 

 

Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 3

 

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 4 

 

 

 Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femmes iraniennes

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loop et la Poésie persane

 

 

 

Zoom !       et       Clic !

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les histoires de Loop en fârsi :

 

 

Hop !      et      Chic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                à suivre...

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Bouteilles à la mer - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 12 octobre 2014 7 12 /10 /Oct /2014 10:36

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

F A I S    C O U R T ,

 

 

 

 

 

 

 

 

   C H E R I E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2-chevaux-ria-s.jpg

 

                                                                                                                Août 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alea jacta est !

 

 


J'aime le jambon de Parme.

 

J'aime la tour de Pise.

 

J'aime la fontaine de Trévi.

 

 

J'aime Jules César.

 

 

J'aimerais tant me marier avec lui.

 

J'en rêve depuis Alésia.

 

Le mettre enfin à ma botte...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un beau conte

 

pour tous les enfants sages...

 

 

 

 

 

 


 

Le gentil petit coquelicot.

 


 

 

C'est l'histoire d'un gentil petit coquelicot,

 

Mesdames...


 

Un jour,

 

il fait une grosse grosse bêtise.


 

 Il a beaucoup beaucoup honte !

 

 

 

Oh !!!


 

Alors.......... il devient tout rouge...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

Chagrin d'amour...

 

 

 

 

J'aime le chocolat.

 

Et lui m'aime aussi beaucoup, je crois.


J'aimerais tant me marier avec lui !

 

 

Mais hélas,

 

son père me trouve encore un peu trop jeune...

 

 

Snifff...

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Contes - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Vendredi 3 octobre 2014 5 03 /10 /Oct /2014 00:15









H A R M O N I E    D U    S O I R . . .










royale s

                                                                 Place Royale
                                                                 Nantes











Alors, il m'a dit :



" Chaque fleur, Loop,

s'évapore

   ainsi qu'un encensoir... "



C'est tout ce qu'il a dit ?



Non,

il a posé la main sur mon genou


et


il a ajouté


d'une voix très câline


en me regardant dans les yeux :




" Le violon frémit

comme un coeur qu'on afflige.



 
Valse mélancolique

et


langoureux vertige !




Le ciel est

triste et beau


 comme un grand reposoir..."






 Dis-donc,

 t'as été drôlement gâtée...









Pénélope Estrella-Paz



Janvier 2010










 Citation extraite de : 

" Harmonie du soir "
  Les fleurs du mal
      Baudelaire 






Ce texte figure à la page 24

 

       de l'Orée papier.

 

             Clic !

 

 

 

 


Par Penelope - Publié dans : Mots des autres - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Jeudi 2 octobre 2014 4 02 /10 /Oct /2014 09:32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 

 

A    P A R I S

 

 

 

 

 

 

 

Tome 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tablier-paris-loop-s.jpg

 

 

 

Septembre 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris est tout petit...

 

 


Paris est tout petit,

c’est là sa vraie grandeur.

 

Tout le monde s’y rencontre,

Les montagnes aussi.

 

Même, un beau jour, l’une d’elles

Accoucha d’une souris.


Alors, en son honneur,

Les jardiniers tracèrent le parc Montsouris.


C’est là sa vraie grandeur,

Paris est tout petit.

 

 

 

Jacques Prévert

 

 

 

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3-ballons-canal-st-martin-s.jpg

 

 

 

 

Le Canal St Martin

 

L'écluse des Récollets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hotel-du-Nord-s.jpg

 

 

 

 

      Juste devant l'écluse...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le film de Marcel Carné


Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ballons-canal-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bamyan-Paris-s.jpg

 

 

 

 

 

L'Afghanistan

 

sur l'Île St Louis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Statue-1-Versailles-s-copie-1.jpg

 

 

 

" La Seine "

 

Etienne Le Hongre

 

Château de Versailles 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Paris est une image...



    Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 bouquinistes-s.jpg

 

 

 

Quai de Montebello,

 

 je penche à Notre Dame de Paris...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  robe-bleue-notre-dame-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  volie-blanc-notre-dame-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                       A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Loop à Paris :

 

 

 

  Tome 1 :   Hop !


 

  Tome 2 :   Zip !

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Tranches de ma vie - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 09:10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L A    P O E S I E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HERBES FOLLES S

 

                                                                                                                 Juillet 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La poésie n'est pas dans les livres...

 

 

 

Elle est seulement

 

dans le regard de celui qui lit,

 

de celle qui contemple silencieusement un paysage,

 

qui rêve le monde

 

et qui invente la pluie...

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A poesia não está nos livros,,,

 


 

Está nos olhos de quem lê,

 

de quem silenciosamente contempla uma paisagem,

 

que sonha com o mundo

 

e com quem inventou a chuva...

 

 

 

 

En portugais

 grâce à

Isabel Dias Reguengos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et dans votre langue ?

 

 

 

 

 

 

 

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Babel - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E C R I R E   ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 arz-ecrire-s.jpg

 

                                                      Mai 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un poème.

 

 

Bien placés, bien choisis,

quelques mots font une poésie.

 

Les mots, il suffit qu'on les aime

pour écrire un poème.

 

On ne sait pas toujours ce qu'on dit

lorsque naît la poésie.

 

Faut ensuite rechercher le thème

pour intituler le poème.

 

Mais, d'autres fois, on pleure, on rit,

en écrivant la poésie.

 

Ça a toujours kékchose d'extrème

un poème...

 

 

Raymond Queneau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La poésie n'est pas dans les livres...


 

Elle est seulement

 

dans le regard de celui qui lit,

 

de celle qui contemple silencieusement un paysage,

 

qui rêve le monde

 

et qui invente la pluie...

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le poète est vraiment voleur de feu.

Il est chargé de l'humanité, des animaux même.

 

Il devra faire sentir, palper, écouter ses inventions.

Trouver une langue.


Cette langue sera de l'âme pour l'âme, résumant tout :

    parfums, sons, couleurs...

Demandons aux poètes du " nouveau " : idées et formes.

 

La poésie ne rythmera plus l'action, elle sera " en avant ". 

 

Je travaille à me rendre " voyant ".


               Rimbaud

 

 

                         Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etre poète...

 

Chanter pour inspirer

Ecrire pour respirer

Etre soi pour chacun

Livreur d'amour et d'alarme
 

Embarqué dans tous les déluges,

On désaltère les fontaines dans le désert...

 

 

            Daniel Maximin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'écris pour une immense minorité.

 

 

             Juan Jimenez

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'écris par ambition,

pour me mériter moi-même,

pour me persuader que je vis,

par innocence aussi, sans doute.


Mais, qu'un poème de moi continue de vivre

dans la mémoire de quelqu'ami inconnu,

que ce poème l'allège ou le renforce dans sa conviction d'homme,

et, croyez-moi, je me sens récompensé...

 

 

 

          René Guy Cadou      Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écrire en prose,

il faut absolument avoir quelque chose à dire.


Pour écrire en vers, ce n'est pas indispensable.

 


 

            Louise Ackermann

 

 

 

 

 

.برای نوشتنِ نثر حتمن باید چیزی برای گفتن داشت، برای نوشتنِ شعر، ضروری نیست

 

لوییز اکرمن

 

 

         ( en persan, grâce à Sara Irani )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" J'écris mes vers involontairement

comme si l'acte d'écrire

n'était pas une chose faite de gestes.


Comme si le fait d'écrire était une chose qui m'advînt

comme de prendre un bain de soleil...

 

Je cherche à dire ce que j'éprouve

sans penser à ce que j'éprouve.

Ma pensée traverse le fleuve à la nage... "

 

 

 

 

 

                   Fernando Pessoa

 

            " Le gardeur de troupeau "  

                  Poésie / Gallimard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" L'écriture est toujours la traduction d'un manque, 

 d'une fêlure, une façon de déplacer les atomes de la réalité.

 

Parmi ces manques,

l'amour silence reste une douleur déterminante.

 

Il y a des mots à réussir.

Des mots que le trop tard invente.

Des mots d'amour silence... "

 

 

 

 

      Philippe Delerm


" Ecrire est une enfance "

   Points / Albin Michel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Poète, pas poète ?

Jetons les étiquettes par-dessus bord !

 

 

La poésie, ce n'est pas un métier,

pas un statut, pas une statue...

 

C'est peut-être un regard, tout simplement.

 

Un regard qui ne dit rien, qui n'explique rien,

qui ne demande rien, mais qui prend tout.


Qui vole pour le plaisir de voler,

de s'enrichir encore et toujours,

et puis de disperser...

 

Un regard qui pétille, qui sourit,

et qui allège, dans la toute simple simplicité

du plaisir d'offrir...

 

 


 

 

     Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

                     .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Ecrire, c'est enjamber des murs,

enjamber des morts, des mers, des siècles,

c'est écraser le marbre statuaire,

c'est faucher l'avenir,

engendrer du futur archéologique.

 

Ecrire, c'est marcher

jusqu'à ce que le départ soit oublié... "

 

 

 

 

 

           Louky Bersianik

 

"Le pique-nique sous l'Acropole"

                p.83


 

           Déniché par Fanny

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" D'une écriture tremblante

J'inscris mon nom

   Au temple d'hiver "

 

 

 

Wada Gorô

 

Haïkus du XXe siècle

Poésie / Gallimard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        " Tapi dans l'ombre de sa vie,

                      Il écrit.

Des mots, des notes, des flots de liberté... "

 

 

          Les mots de Jonas :  Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Apprendre à écrire,

c'est aussi simple que d'apprendre à marcher.

 

Il suffit de poser le premier mot,

  puis le deuxième,

   et de recommencer,

     et de recommencer,

       et de recommencer...

 

 

 

 

Au début,

on se sent souvent un peu maladroit.

 

On peut avoir peur d'être moins habile que les autres

ou bien imaginer que ce que l'on couche imprudemment,

sur le papier ou l'écran,

est tout à fait insignifiant, sans intérêt.

 

 

 

Et puis,

quand on a compris que l'on n'a rien à prouver à personne,

et que l'on a, soi même, déjà gagné du plaisir,

alors on s'enhardit, peu à peu...

 

 

 

Et puis un jour, quelquefois,

on s'aperçoit qu'une chose que l'on a écrite

et puis montrée,

que l'on pensait toute bête, à l'origine,

a touché, a trouvé un écho imprévu chez un lecteur

très proche ou très lointain...

 

 

Alors, ce jour-là, on se dit :

" Finalement, j'ai bien fait d'oser..."

 

 

Et le lendemain,

on recommence, avec un peu plus d'assurance...

 

 

 

                Pénélope

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Les Ateliers d'écriture

   de l'Orée des Possibles :


             Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      " Moi, je prodigue des mots.


Je les prodigue parce que je n'ai pas envie

de tout garder pour moi.


Quand je trouve quelque chose d'intéressant,

je le partage, je n'ai pas de tiroir secret. "

 

 

 

 

 

             Jacques Lacarrière

       Entretien avec Jean Lebrun

     Mémoire Vivante / Flammarion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      " Dans le fracas des minutes,

           l’écriture est aussi une libération.

 

« J’écris pour moi, pour mes amis,

  et pour adoucir le cours du temps... » écrivait Borges.

 

Et moi, pourquoi est-ce que j’écris ?

Et pour qui ?


Pour cet été qui va bientôt mourir,

pour les énigmes de la saison,

pour des pièces rouges et des rideaux ocre derrière lesquels

s’élaborent tant de refuges imaginaires

aussitôt brisés sur les récifs d’une délectation morose

que rien ne peut vraiment entraver ?

 

Quand on commence d’écrire, on ne s’arrête jamais.

 

On ne peut pas poser son stylo et dire « voilà, c’est terminé »,

parce que ce n’est jamais terminé. "

 


 

          Nicolas Fourny

 

             Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


" Ecrire pour exister, oui, sûrement.


Ecrire pour traverser la vie et qu'il en reste une trace.


Ecrire : quelque que soit la raison qui nous y pousse, la plus

égoïste soit-elle, c'est un cadeau à ceux qu'on aime.


Quelqu'un que j'aime m'a fait ce cadeau très précieux.

Elle est partie rejoindre ses ancêtres, il y a peu,

et pouvoir la relire est une chose précieuse.

 

A travers la forme de ses lettres,

c'est sa voix que j'entends, son visage que je vois..."

 

 

 

                 Nathalie

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      " Ecrire, sans jamais penser à rien,

écrire comme pour combler un vide,

déchiqueter une souffrance,

car écrire des mots, c'est assasiner la douleur

et la transformer en mots...


Ecrire seulement afin de ne pas souffrir ! "

 

 

 

          Khalida Maghraouida

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    " La parole n'est jamais si belle que lorsqu'elle est écrite.

Elle constitue une passerelle magique entre des gens

qui ne se connaissent pas.


J'écris pour séduire les autres...


J'écris aussi pour enchanter les femmes,

car il n'y a pas meilleures lectrices que les femmes... "

 

 

 

 

         Yann Queffelec

au micro de François Busnel

 France Inter, 21 mai 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

      " On écrit des choses qu'on ne dirait à personne... "


 

                   Alix de St André

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Les écritures de Frieda :      Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                   A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

                             .

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Ecrire ! - Communauté : La Petite Fabrique d' Ecriture
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Lundi 29 septembre 2014 1 29 /09 /Sep /2014 12:44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

U N E    V I E    D E    L O O P . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

insecte-fleur-jaune-s.jpg

 

                                                                                             Septembre 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vie de Loop...

 

 

 

 

Aujourd'hui,

 

je m'occupe de la faim dans le monde,

 

demain, de la guerre en Syrie,

 

après-demain, du virus Ebola,

 

et dimanche,

 

si tout va bien,

 

je me lance, comble de l'audace,

 

dans les œuvres complètes

 

  des Pieds Nickelés...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelle lune..

 

 

 

Moi, pour avancer sereinement dans ma vie,

 

j'ai besoin d'habitudes, de rituels, de petites manies...


 

Par exemple, à chaque nouvelle lune,

 

je m'offre un livre.


 

En quelque sorte, j'ai mes règles...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Moi, j'ai des principes.

 

J'ai ma dignité.

 

 

Je ne fais jamais l'amour

 

que pour l'argent.

 

 

Pour les bijoux aussi,

 

quelquefois...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La poésie n'est pas dans les livres...

 

 

 

 

Elle est seulement

 

dans le regard de celui qui lit,

 

de celle qui contemple en silence un paysage,

 

qui rêve le monde 

 

 et qui invente la pluie...

 

 


 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                     à suivre...

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Tranches de ma vie - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 18:49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 

 

 

E T

 

 

 

 

 

 

L A    P O E S I E    P E R S A N E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 لوپ و شعر فارسی

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mille ans de douceurs

 

parlées d'abord,

 

souvent couchées sur papier

 

  bien plus tard...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

shirin-et-khosrow-s.jpg

 

 

 

Shirin et Khosrow

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je lui dis :

 

" Oh ! J'aimerais encore deux baisers de tes lèvres...

 

Que ta grâce fasse reverdir l'herbe sèche !"

 

 

 

Elle répondit :

 

 

 

" Un seul te suffira,

 

car si tu en reçois deux, tout ira mal.

 

 

J'en ai souvent fait l'expérience :

 

 

Un seul de mes baisers insuffle la Vie nouvelle.

 

 

Or, jamais la Vie ne fut donnée deux fois à quelqu'un... "

 

 

 

 

 

 

Farrokhi


Poète persan du XIe siècle

originaire du Séistan

au sud est de l'Iran actuel


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la roseraie d'Iram,

 

la nuit dernière, l'air était très doux

 

et la chevelure des jacinthes

 

s'abandonnait à la brise de l'aube...

 

 

 

Hafiz


14e siècle

de Shiraz

 

 

 

 

 

 

 

 

  fillette hafez s

 

 

 

 

  Le mausolée de Hafiz

 

Shiraz

 

le 29 mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne s’agit pas d’un lien fragile,

 

ni d’une simple étreinte

 

entre les pages froissées d'un cahier. 


 

Il s’agit du bonheur de mes cheveux

 

   brûlés sous les coquelicots de tes baisers...

 

 

 

 

 

 

 

 

 Foroogh-nb-2-s.png

 

 

 

 

 

 

 

Forough Farrokhzad

 

1935 / 1967


 

Hop !


 

 Clic !    et    Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contemplant le désert, moi je ne vois que toi.

 

En regardant la mer, c’est toi que j’aperçois.

 

Aux quatre coins du monde,

 

par monts et par vaux,

 

partout ta silhouette unique, lumineuse et solitaire...

 

 

 

 

 

Bâbâ Tâher

 

 

A vécu au Xe siècle à Hamedan

 

 

 

Clic !


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mausolee-Baba-Taher.jpg

 

 

 

Le mausolée Bâbâ Tâher

 

Hamedan

 

Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si l'abri de ta nuit est peu sûr

 

Et ton but encore lointain

 

Sache qu'il n'existe pas de chemin sans terme.

 

 

Ne sois pas triste...

 

 

 

Hafiz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis tombé amoureux.

Mais la raison est venue vite me blâmer !


 

Celui qui s'assied en secret auprès d'une belle adorée

 

doit s'attendre à des reproches...


 

La rose à cent feuilles s'est épanouie

 

dans tout son éclat.

Pourquoi ?


 

Cette nuit,

 

quand l'objet aimé s'est assis près de Saadi,

 

ses soucis se sont aussitôt envolés.


 

Mais quand la belle fut prête à repartir,

 

Saadi en fut bouleversé...

 

 

 

 

 

Saadi

 

13e siècle

Né à Shiraz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mausolée Saadi 2 s

 

 

 

 

   Le mausolée de Saadi

 

Shiraz

 

le 29 mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans cesse

 

le parfum de tes cheveux m'enivre..


 

A chaque instant,

 

tes yeux magiques, tes yeux traîtres

 

me foudroient !


 

 

Mon Dieu,

 

quelle longue patience me faudra-t-il

 

pour voir venir la nuit


où enfin je pourrai allumer la chandelle

 

qui éclairera

 

les arcades de tes sourcils ?

 

 

 

Hafiz    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureux soit le cœur qui connaît la peine

 

Malheureux celui qui n’a pas la sienne

 

Au pays de l’amour,

 

la monnaie en cours porte l’effigie d’un roi,

 

le chagrin est sa reine...

 

 

 

Bâbâ Tâher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grâce à l'esprit d'humanité,

 

le corps de l'homme devient noble.

 


Ce n'est pas le beau vêtement

 

qui démontre l'humanité.



Si l'être humain consiste uniquement

 

en œil, en bouche, en oreille et en nez,


en quoi diffère l'humanité

 

d'une peinture sur un mur ?



Manger, sommeil, courroux, désir, 

 

sont

 

 trouble, ignorance et ténèbres.



Un animal ne connaît rien de l'univers d'humanité.

 


Donc,

 

sois vraiment un être humain,


sinon ce seront les oiseaux

 

qui, en chantant,

 

s'exprimeront dans la langue de l'humanité...

 

 

 

Saadi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux premières couleurs de l’aube.

 

 


 

Je l’embrassai.

 

Son corps entier frissonna

 

Comme la branche d’amandier en fleurs sous le souffle du vent,

 

Comme la lune, comme l’étoile,

 

Qui scintille dans l’eau tremblante.

 

 

 

 Je l’embrassai.

 

 Son corps entier frissonna,

 

D’autres couleurs se posèrent sur ses joues,

 

D’autres couleurs illuminèrent son regard,

 

Et le soleil levant fut pris au piège de ses charmes.

 

Et après mille et une nuits, l’attente fut comblée.

 

Et moi, aux premières couleurs de l’aube,

 

J’ai couché avec l’Idée de l’Amour.

 

 

 

 

 

 

 

 partaw-s.jpg

 

 

 

 

Partaw Naderi

 

 

Né en 1952 dans le Badakhshan,

il est l'un des seuls poètes contemporains afghans

à être traduit dans différentes langues.


 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zâl regarda la belle à visage de lune.

 

 

Sur la terrasse du château,

 

cette féérique beauté s'avança vers lui.


 

Il la prit par la main

 

et la conduisit vers un appartement doré.


 

Ils entrèrent dans un salon digne d'un roi.

 

C'était un paradis éblouissant de lumière.

 

Tous les esclaves étaient là, debout,

 

bien rangés devant la belle.

 

 

Zâl, lui, admirait son visage,

 

ses cheveux, son éclatante beauté.

 

 

Son collier, ses bracelets, ses riches soieries,

 

ses boucles d'oreille, ses perles,

 

 avaient la magnificence d'un jardin

 

au plus beau des printemps.


 

Ses joues étaient comme deux tulipes dans un pré.

 

Les boucles de ses cheveux ondulaient... 

 

 

 

 

Firdousi

 

Autour de l'an 1000

Né dans un village près de Mashhad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai commis le péché, un péché succulent

 

Dans une étreinte aussi torride qu’un brasier !


 

J’ai commis le péché, enlacée par des bras,

 

  Des bras vengeurs, brûlants et durs comme l’acier...

 

 

 

 

 

 Forugh-Farrokhzad-nb-s.jpg

 

 

 

Forugh Farrokhzad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'éphémère existence passe

 

comme l'eau dans la rivière,

 

comme le vent sur la plaine...


 

Je ne me suis jamais soucié d'hier.

 

Je ne me soucierai jamais de demain.

 

 

 

 

 

Omâr Khayyâm


1048 / 1131

Né à Nishapur, près de Mashhad 

 

 

      Clic !       et      Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie, sans serveuse et sans vin, ce n'est rien...

 

Sans les mélodies de la flûte, ce n'est rien...

 

Plus je regarde les choses d'ici,

 

A part les filles et le vin, il n'y a rien...

 

 

 

 

 

Omar Khayâm

 

 

Chic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Un bouton de fleur avait caché son visage,

 

comme le font les femmes

 

  avec leur voile...



Mais soudain le vent s'est levé

 

 et a arraché l'étoffe :

 

" Fleur, montre-nous ta beauté ! "

 

 

 

 

Rûmî


 

13e siècle

Poète mystique

Né à Balkh,

il a vécu la plus grande partie de sa vie à Konya.

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Si vos yeux sont bien ouverts,


vous verrez des choses qui méritent le détour...

 

 

 

Rûmî

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poésie de l'âme.

 

 

 

Tombée du plus élevé des cieux,

 

Une colombe est en toi, noble et fière.


 

Nul voile ne la cache, et pourtant,

 

Nul regard, même d'initié, ne la voit...

 

 

 

 

Avicenne

 

 

980 / 1037

 

Boukhara / Hamedan

 

 

 

Clic !     et     Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'amour est une mer,

 

mais la côte est hors de vue.

 

Alors, à quoi bon essayer de nager ?

 

 

Lorsque tu veux vivre intensément ton amour,

 

il faut accepter bien des souffrances !

 

 

Moi,

 

je me suis débattue comme un poulain sauvage

 

qui ne sait pas que

 

plus il tire, plus il serre ses entraves !



Ah ! Qu'à ton tour,

 

Dieu te fasse tomber amoureux

 

d'une cruelle au coeur de pierre,

 

toi qui es un cruel au coeur de pierre !


 

Qu'à ton tour,

 

tu goûtes à l'amour,

 

à ses brûlures et à ses souffrances !


 

Qu'à ton tour,

 

tu te tordes de douleur dans la solitude !

 

Et qu'enfin,

 

tu te rendes compte de ce que je valais !

 

 

 

 

 

Rabi'a de Balkh


 

Autour de l'an 1000


Peut-être la plus ancienne femme poète persane.

 On ne sait pratiquement rien de sa vie...

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand ma confiance était pendue

 

A la corde souple de la justice

 

Et que dans toute la ville

 

On morcelait les cœurs de mes lumières,

 

Quand l’on fermait les yeux enfantins de mon amour

 

Avec le bandeau noir de la loi

 

Et que des temps troublés de mes yeux

 

Jaillissait le sang

 

Et que dans ma vie,

 

Il n’y avait rien,

 

Rien que le tic-tac de l’horloge,

 

J’ai compris :


 

Il faut, il faut, il faut...

 

Que j’aime à la folie !

 

 

 

 

Forough Farokhzad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* * *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Beaucoup de ces poèmes sont extraits 

 

de cette anthologie précieuse

 

publiée en 1961.

 

 

 

 

 

 

 

 

Poésie persane s

 

                                                    Février 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Sur la quatrième de couverture :

 


 

 

 

L'Iran

trouve dans la poésie

le moyen d'expression le plus approprié à son génie.


Née il y a plus de 1000 ans dans le Khorasan,

la poésie persane s'est développée sans interruption

jusqu'à nos jours.


C'est dans le langage poétique

que les Iraniens ont exprimé leurs idées

les plus profondes.

 

Tout Iranien, s'il n'est pas poète,

sait goûter les vers.


Beaucoup de morceaux traduits dans ce présent volume

sont dans toutes les bouches

  et dans tous les coeurs...




Z. Safâ


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour,

 

viendra le temps où nous ne serons plus

 

 et où le monde sera encore...

 

 

Alors,

 

il ne restera de nous ni renommée,

 

  ni trace...

 

 

 

Omar Khayam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je suis le vagabond mystique

qu’on appelle “qalender”...

Je n’ai ni feu, ni lieu, nul point d’attache.


Le jour,

j’erre de par le monde,

et la nuit,

je m’endors une brique sous la tête…


Il n’y a point dans l’univers

de papillon aussi étourdi,

de fou aussi étrange que moi.


Les serpents et les fourmis ont tous un gîte.

Mais moi, pauvre de moi,

je n’ai pas même pas pour abri

  les murs d’une maison en ruines...

 

 

 

Bâbâ Tâher

 

 

Zoom !

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    " Caravansérail "

 

 

  Jasmine Sharzad


 

 Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ô dans mon esprit,

 

 

 


toujours le désir des femmes,

jolies comme des houris !

 

Ô dans ma main,

toute l'année,

le plaisir d'un bon verre de vin !


 

Tout le monde me dit :


" Omar, que Dieu t'envoie le repentir !"

 

Mais Dieu ne m'enverra rien,

je n'en ai pas besoin.


Que tout cela reste au loin !

 


 

Omar Khayam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Mon coeur à la fête "

 

Jasmine Sharzad

 

Clic ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Dans les jardins d'Avicenne "

 

 Jasmine Sharzad

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est si proche,

 

ton âme de la mienne,

 

que ce que tu rêves,

 

je le sais...

 

 

 

Rûmî

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loop et la Poésie persane

 

Tome 2 :


 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonus :

 

 

 

 

 

 Loop en Iran :

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 


" Le Voyage en Iran "

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

" Ispahan "

 

Chic !

 

 

 

 

 

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Ecrire ! - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 04:30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L O O P

 

 

 

 

 


 

 

E T    L E S    C H I C S    P O E T E S

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D E    L A    L O I R E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 louet-a-mantalon-s.jpg

 

 

 

      Le Louet à Mantelon.

 

Le Louet,

un très joli bras de Loire

qui se prend pour une vraie rivière...

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 toue-chalonnes-1-s.jpg

 

 

Chalonnes sur Loire

 

A bord de la toue cabanée

" Rue du tangage "  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suspends tes flots, heureuse Loire,

Dans ces vallons délicieux...

Quels bords t'offriront plus de gloire

et des coteaux plus gracieux ?

 

Pactole, Méandre, Pénée,

Jamais votre onde fortunée

Ne coula sous de plus beaux cieux...

 

 

Jean-Baptiste Louis Gresset

1709 / 1773

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1843-denee-s.jpg

 

 

 

 

Denée

 

Quand, l'hiver,

le Louet et la Loire montent, montent...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est là, dans le trèfle azuré de la crèche

Dormante des chemins, au fond des pailles fraîches,

Belle à fermer les yeux, jalouse du revoir,

Et, quand les portes bleues dérivent dans le soir,

Elle essuie sur sa joue une larme qui sèche...



René Guy Cadou 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 haie-longue-crue-s.jpg

 

 

La Haie Longue

en hiver


Rochefort sur Loire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec son menu bagage de rêves,

Rose avait apporté ses tonnelles ombreuses,

ses guirlandes de chèvrefeuilles

et de roses du Val de Loire,

ses terrasses de tuffeau et d'ardoise

et les tables rondes

où de bons compagnons

se penchent sur des verres

d'où monte l'incessante raie d'argent

d'une bulle qui éclate et rit

  en mourant dans l'air...

 

 

Maurice Fourré

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

table-ste-gemmes.JPG

 

 

Ste Gemmes sur Loire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma mère de source fut la Loire 

qui, par l'incessant et mélodieux bruissement de ses eaux,

me fit pressentir

que les fleuves avaient eux aussi leur langage...

 

 

Jacques Lacarrière

 

Zip !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

confluence-Authion-s.jpg

 

 

Confluence avec l'Authion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'eus donc eu beaucoup de chance de grandir ainsi

au coeur d'un jardin habité de paroles florales

et

sur les bords d'un fleuve

hanté de chuchotis...

 

 

Jacques Lacarrière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ponts-de-Ce-30-12-12.jpg

 

 

Les Ponts de Cé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai traversé les ponts de Cé

C'est là que tout a commencé

 

Une chanson des temps passés

Parle d'un chevalier blessé

 

D'une rose sur la chaussée

Et d'un corsage délacé...

 

 

Aragon

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vagues-behuard-s.jpg

 

 

Béhuard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La

Loire

étant crue,

 je la mangerai cuite...

 

 

Loop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pres-inondes-behuard-noel-2012-s.jpg

 

 

Béhuard

 

Noël 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Te souviens-tu de la maison

et du passeur en cotte bleue

qui fumait des cigarettes mouillées ?


Te souviens-tu de Béhuard,

cette cloche qui nous battait le coeur

comme une aile brisée ?


 

René-Guy Cadou

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Hélène et Jean-François

                chantent

          René Guy Cadou !

 

       " Rochefort sur Loire "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 preinondable-s.jpg

 

 

 Pré inondable

Ste Gemmes sur Loire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nul n'est censé oublier

 

la Loire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 loire-chien-s.jpg

 

Ste Gemmes sur Loire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que le fleuve dit à vos rives heureuses

dans cette immensité d'un flot teinté d'azur,

c'est que la vie est douce à qui sait,

d'un coeur pur,

tracer à son vouloir les lois harmonieuses.

 

 

Hubert-Fillay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  balcon-rouge-s.jpg

 

Port Thibault

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne faudrait jamais regarder couler

la Loire,

c'est une chose fatale.

 

Après,

on ne sait plus faire que ça,

 et le reste est sans importance...

 

 

Alix de St André

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 confluence-novembre-s.jpg

 

 

La confluence Loire Maine

La Pointe Bouchemaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Loire insinue ses traîtres abandons.


Tour à tour,

caprice d'anguille

et fable précieuse des ruisseaux

elle se sublime en flaques de feu blanc.


Une barque s'affole aux tourbillons du confluent,

jusqu'à perdre le droit fil du courant.

 

 

Paul Badin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

noe-nuit-s.jpg 

                                       

 

Bistrot inondable Le Noé

Bouchemaine

 

Sur la Maine

à deux pas de la confluence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La lente Loire passe altière

et, d'île en île,

noue et dénoue, au loin,

son bleu ruban moiré.


La plaine, mollement, la suit,

de ville en ville,

le long des gais coteaux

de vigne et de forêt.

 

 

Francis Vielé-Griffin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rochefort-sur-Loire-s.jpg

 

 

Rochefort sur Loire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Debout sur la grève

l’âme drainée par le flot

rincée par les eaux


Contemplant les paumes d’ilots

picorées d’oiseaux blancs


Apercevant d’un héron l’amphore à long col

 

Et puis le poitrail gris

d’un arbre engravé dans le sable

qui tend quatre fers vers le fleuve

qui voudrait chevaucher encore

 

Une sterne claire passe au-dessus de moi

posée sur le vent

message léger

paraphe de la Loire

 

 

 

 Antoine Boisseau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 2-barques-Bouchemaine-s.jpg

 


Bouchemaine

La Maine

juste avant la confluence avec la Loire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je n'oublie jamais

  un paysage que j'ai traversé.

 

 

 

Le saule trempe aux eaux brumeuses

et les marie aux berges

aussi doucement

que le petit gris bordant la peau nue.

 

Le peuplier, en arrière, déploie sa voilure haute,

avec cet air noble et sourcilleux

qu’il a de naviguer toujours par file d’escadre :

l’arbre de l’eau et l’arbre de l’air s’apparient

et se conjuguent sur cette lisière tendre...

 

 

 

Julien Gracq

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 maine-en-crue-s.jpg

 

 

   La Maine en crue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce melon divin,

honneur du climat angevin,

que dis-je ? d'Anjou !

C'est un fruit du cru de ma muse,

un fruit en Parnasse élevé,

  de l'eau d'Hyppocrène abreuvé...


 

Antoine Girard de St Amant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

thoureil-toue-s.jpg

 

 

Le Thoureil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louise Perdriau,

femme du voiturier par eau Joseph Piau

accouche sur le chaland

du petit Louis

à La Bohalle

en novembre 1739.

 

 

Registres

de la Paroisse du Thoureil.


D'après Jeanne et Camille Fraysse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ingrandes-2-s.jpg

 

 

 

 

Le Fresne sur Loire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Loire coulait au milieu,

baignant les îles,

mouillant la bordure des prés,

faisant tourner les moulins

et laissant glisser sur sa sinuosité argentée

les grands bateaux attachés ensemble

qui cheminaient, paisibles, côte à côte,

à demi endormis au craquement lent

du large gouvernail qui les remue,

et, au fond,

il y avait deux grandes voiles,

éclatantes de blancheur au soleil.

 

 

 

Gustave Flaubert

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

cata 3 s

 

 

 

 

Entre

 

le Mesnil en Vallée et Montrelais

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai r'trouvé la Loèr'...


Y avait comben d'temps,

comben don d'hivars,

comben don d'printemps

que j'avions pardue,

enter' les îl's vart's et l'sab' jaunissant...

La Loér' ?


Ein trou d'ieau, ein douet',

é' j'vous dis !


Y'ell' que je r'trouvais comme ein Paradis,

du fond d'ma vallée...

 

 

Emile Joulain 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le-rivage-s.jpg

 

 

" Le Rivage "

 

La société de boules de fort

des Jubeaux

à Denée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Les Jubeaux "

 

Une chanson de

Jean-Pierre Pellier et Jean-Claude Poiroux

1995 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

meilleraie-s.jpg

 

 

 

La Meilleraie

 

Varades


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand la Loire, le soir,

glisse en jonque de soie

vers le plus beau matin du jour,

ma barque est un sampan de roi,

son sillage,

un pommier d'amour...


Alain Debroise

1911 / 1999 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

st-florent-2-s.jpg

 

 

St Florent le Vieil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jardin de nos délices

le vent varie comme nos vies...

Mais ces nuages lents, poussés de l'océan,

habillent les façades de rose et de blanc

quand le soleil d'aurore accroche au tuffeau frêle

sa parure de fête

comme un gai carnaval.

 

 

Yves Cosson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  debacle-s.jpg

 

 

Vers Bouchemaine    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des surnoms

de mariniers de Montjean

autrefois :

 

Balayette

Fend l'air

Le Zouave

Le p'tit Jésus

Panse de bique

Beau dard

Chapeau de tôle

Sabots de bois

Dur au monde

La bigaille

la Tulipe

   Courageux...


 

 

D'après Jeanne et Camille Fraysse

 

" Vie quotidienne au temps de la marine de Loire "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je marche à vos côtés

dans le soir qui commence.

Un chant aérien flotte sur les haies blanches.

Tout s'efface au lointain :

le fleuve et la clarté des fonds

  où la verdure effiloche ses nuées...

 



Michel Manoll

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                         à suivre...

 

 

 

 

 

 

.

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Mots des autres - Communauté : Textoésies et vous
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires

Waou ! Le blog de Pénéloop !


A l'Orée
         des peut-être...



 On m'a dit
     que tout était possible...

          Dois-je le croire ?


               Pénéloop
 

 

 

L'Orée, le livre cadeau !

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic ! 

 

Le divin coquin livre !

 

 

 

 

Magic potion !!!


    J'écoute
            en
                boucle...

 

 

Alan Stivell

Suite Sudarmoricaine

 

 

Qui ? Moi ?

.
Loop

 ( l'héroïne )



image-facebook-s.jpg

Pénélope Estrella-Paz

( l'auteure )




Sur facebook :


Mots d'Elles...



 
            " M'efforcer
           de déchiffrer
             vos secrets... "
    

             
    Khalil Gibran
                                " lettres d'amour "


                                 
drapeau-tibet-s.jpg


anti_

M'écrire ?

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !

Images Aléatoires

  • langue s
  • philippe-s.jpg
  • 3 kim s
  • Montsoreau-2-s.jpg
  • fenêtre Boubat s
  • marchande muguet 2 s
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés