Vendredi 19 septembre 2014 5 19 /09 /Sep /2014 08:34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

j a C q u E s     p R é V E r T

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

U R

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L' O R E E    D E S    P E U T - E T R E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

prevert-st-paul-s.jpg

 

 

 

 

Prévert à St Paul de Vence

 

Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris est tout petit...

 


 

Paris est tout petit,

 

c’est là sa vraie grandeur.

 

 

Tout le monde s’y rencontre,

 

Les montagnes aussi.

 

 

Même, un beau jour, l’une d’elles

 

Accoucha d’une souris

 

 

Alors, en son honneur,

 

Les jardiniers tracèrent le parc Montsouris.

 

 

C’est là sa vraie grandeur,

 

Paris est tout petit.

 


 

Jacques Prévert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre Père qui êtes aux cieux

Restez-y

Et nous nous resterons sur la terrre

Qui est quelquefois si jolie


Avec ses mystères de New York

Et puis ses mystères de Paris

Qui valent bien celui de la Trinité


Avec son petit canal de l’Ourcq

Sa grande muraille de Chine

Sa rivière de Morlaix

Ses bêtises de Cambrai


Avec son Océan Pacifique

Et ses deux bassins aux Tuilleries

Avec ses bons enfants et ses mauvais sujets


Avec toutes les merveilles du monde

Qui sont là

Simplement sur la terre

Offertes à tout le monde

Éparpillées


Émerveillées elles-même d’être de telles merveilles

Et qui n’osent se l’avouer

Comme une jolie fille nue qui n’ose se montrer

Avec les épouvantables malheurs du monde

Qui sont légion


Avec leurs légionnaires

Aves leur tortionnaires

Avec les maîtres de ce monde

Les maîtres avec leurs prêtres leurs traîtres et leurs reîtres


Avec les saisons

Avec les années

Avec les jolies filles et avec les vieux cons

Avec la paille de la misère

pourrissant dans l’acier des canons.

 

 

 

 

Jacques Prévert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi

 

 

 

Dîner René.

 

Battre Janine.

 

Fesser Michèle.

 

Boire un verre.

 

Faire autocritique.

 


 

 

Les éphémérides

de Jacques Prévert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et Dieu chassa Adam.

 

 

 

Et Dieu chassa Adam à coups de canne à sucre

 

Et ce fut le premier rhum sur la terre

 

Et Adam et Ève trébuchèrent

 

dans les vignes du Seigneur.

 

 

La Sainte Trinité les traquait

 

mais ils s’obstinaient à chanter

 

d’une enfantine voix d’alphabet :


 

Dieu et dieu quatre

 

  Dieu et Dieu quatre !

 

 

Et la sainte Trinité pleurait...


 

Sur le triangle isocèle et sacré

 

un biangle isopoivre brillait

 

et l’éclipsait.

 

 

 

 

 

Jacques Prévert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prévert colle !       Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Un certain Jacques Prévert :     Boum !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  prevert-vence-2-s.jpg

 

 

 

      Prévert à St Paul de Vence

 

Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour faire le portrait d'un oiseau

 

 

 

 

Peindre d'abord une cage

avec une porte ouverte.


Peindre ensuite

quelque chose de joli,

quelque chose de simple,

quelque chose de beau,

quelque chose d'utile pour l'oiseau.


Placer ensuite la toile contre un arbre

dans un jardin,

dans un bois ou dans une forêt.


Se cacher derrière l'arbre

sans rien dire, sans bouger...


Parfois,

l'oiseau arrive vite,

mais il peut aussi mettre de longues années

avant de se décider...


Ne pas se décourager,

attendre,

attendre, s'il le faut, pendant des années...


La vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau

n'ayant aucun rapport

avec la réussite du tableau.


Quand l'oiseau arrive,

s'il arrive,

observer le plus profond silence.


Attendre

que l'oiseau entre dans la cage,

et, quand il est entré,

fermer doucement la porte

avec le pinceau...


Puis,

effacer un à un tous les barreaux,

en ayant soin

de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau.


Faire ensuite le portrait de l'arbre

en choisissant la plus belle de ses branches

pour l'oiseau.


Peindre aussi le vert feuillage

et la fraîcheur du vent,

la poussière du soleil

et le bruit des bêtes de l'herbe 

 dans la chaleur de l'été

et puis attendre que l'oiseau

se décide à chanter...


Si l'oiseau ne chante pas,

c'est mauvais signe,

signe que le tableau est mauvais.


Mais s'il chante, c'est bon signe !

Signe

que vous pouvez signer...


Alors,

vous arrachez tout doucement

une des plumes de l'oiseau

et

vous écrivez votre nom

  dans un coin du tableau...

 

 

 

 

 

Jacques Prévert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En farsi

 

 grâce à Sara Irani !

 

 

 

 

 

کشیدن تابلوی يك پرنده

ژَک پرِه‌ور- احمد شاملو

نخست قفسی بكشيد

با دری باز

سپس

چند چیز زيبا بكشيد

ساده

ملوس

سودمند

برای پرنده

سپس تابلو را روی درختی بگذاريد

در باغ

در بيشه

يا جنگل

حالا پشت درخت پنهان شوید

بی هيچ حرفی

يا حرکتی

ممكن است پرنده زود سربرسد

ممكن هم هست سال ها بگذرد

تا راضی شود که بیاید

دلسرد نشويد

صبر كنيد

اگر آمدن پرنده

سال ها طول بكشد

باز صبر كنيد

اين که پرنده کی می رسد

دير يا زود

ربطی به خوبی تابلو ندارد

وقتی آمد

او را در سكوت عميق نگاه كنيد

صبر كنيد تا وارد قفس شود

وارد که شد

در را آرام با قلم مو ببنديد

سپس

ميله ها را يك به يك پاك كنيد

حواستان باشد به پرهای پرنده دست نزنيد

حالا تصوير درخت را بكشيد

و زيباترين شاخه هايش را برای پرنده انتخاب كنيد

سپس برگ های سبز را بكشيد

نسيم خنك

ذرات نور

و صدای حشرات را

در سبزه ها

در گرمای تابستان.

سپس صبر كنيد تا آواز بخواند

اگر نخواند

نشانه بدی است

نشان می دهد كه اين تابلوی بدی است

اما اگر خواند نشانه خوبی است

نشان می دهد كه می توانيد امضا كنيد

بنابراين خيلی آرام يكی از پرهای پرنده را بكنيد

ونامتان را در گوشه ای از تابلو بنويسيد

بنابراين خيلی آرام يكی از پرهای پرنده را بكنيد

ونامتان را در گوشه ای از تابلو بنويسيد

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           Clin d'oeil :

 

  Mademoiselle Barbara...

     

               Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prévert chez Noëlle !  

 

             Zip !    et   Hop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                     à suivre...

 

 

 

 

 

                                             

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Mots des autres - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Lundi 4 août 2014 1 04 /08 /Août /2014 19:37

 

 

 

Jasmine Sharzad

 

En français et en fârsi   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M A    D O U C E    E T O I L E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ستاره ی مهربانم... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ma-douce-etoile-s.jpg

 

                                                                                               Juin 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma douce étoile...

 

 

 

 

 

Une fois par an,

une lune énigmatique chasse l'autre...


Pensées pures,

jeûne silencieux et prières sincères...

 


Dans une heure, bientôt,

le coucher du soleil...


Ma douce étoile, dis-moi,

suis-je devenue meilleure ?

 

 


 

Jasmine Sharzad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jasmine Sharzad miniature s

 

 

 

 

 

 


 

ستاره ی مهربانم...

 

 

 

سالی یک بار، یک ماه اسرارآمیز، ماه دیگری را شکار می کند...

 

افکار ناب، روزه¬ در سکوت و نمازهای خالصانه

 

...بزودی، بعد از یک ساعت، آفتاب غروب خواهد کرد...

 

ستاره ی مهربانم، بگو با من، آیا بهتر شده ام ؟

 

 

 

 


 

 

Merci à Mahsa Ghaemi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anthologie-persane-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jasmine Sharzad sur l'Orée :      Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Babel - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 1 août 2014 5 01 /08 /Août /2014 00:00

 

 

En français et en arabe    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C O M M U N I O N

 

 

 

 

 

 

      D U    D E S I R . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 العشق الممنوع

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vitrail-2-Quimper-s.jpg

 

                                                                                        Juin 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Voûtes.

 

Croisées d'ogives.

 

Désir des lignes et pureté des formes.

 

 

 

Chemins secrets de l'extase.


 

 

Il s'est assis tranquillement,

 

dans un petit coin, dans la pénombre,

 

sur le vieux banc de bois.

 

 

 

Comme un frisson...

 

 

 

Trois bougies étonnées près du confessionnal.

 

Lumière bleutée des vitraux.

 

Silence de la nef.

 

 

 

Comme une élévation...

 

 

 

Elle se penche doucement.

 

Elle ferme les yeux.

 

Elle oublie sa beauté.

 

 

 

C'est comme une adoration...

 

 

 

Ses lèvres à peine mouillées frémissent...

 

Déjà quelques gouttes sur le toit.

 

Bientôt l'orage...

 

 

 

Comme une consolation...

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

العشق الممنوع

 

 

 

 

 

 

جلس حالمآ ،مرتجفآ ، متأملا في زاوية، على مقعد خشبي

 

 

.... كان السكوت مخيمآ ....

 

 

و الأنوار باهتة ...

 

 

خافتة...

 

 

وإذ بها تغمض عينيها و تدلي بجمالها وكامل أنوثتها....

 

 

ترتجف شفتاها عشقآ

 

 

....ويمتزج أريجها بقطرات الحب والولع

 

 

 

 

 

 

 

En arabe grâce à

 

Lamita Merheb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'image :

 

Cathédrale St Corentin

 

Quimper

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Ecrire ! - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 31 juillet 2014 4 31 /07 /Juil /2014 07:51

 

 

Emily Swindale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P U L B O R O U H    C O T T A G E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rob-effaran-aa-s.jpg

 

                                                                                          Rob Effaran

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Pulborough Cottage,

West Sussex.

Dernier dimanche de juillet.

 

 

 

 

 

 

A son arrivée,

elle pensait qu'il ne s'agirait que d'un jeu...

 

 

Un jeu, certes plaisant,

plutôt anodin, un jeu comme un autre,

presque un enfantillage,

un jeu pour l'été...

 

 

Delicious, delightful, delicate,

nice, lovely...

 

 

Et puis,

au coeur de la deuxième nuit,

une nuit sans lune,

juste les engoulevents dans les tilleuls du parc,

elle a soudain réalisé,

bien malgré elle et contre toute attente,

qui s'agissait de bien autre chose...

 

 

D'une vague souterraine,

insensée, inattendue, imprévisible...

 

 

Une vague très profonde

qui, imperceptiblement,

faisait vaciller totalement ses repères les plus secrets,

ses croyances les plus intimes,

ses certitudes les plus établies...

 

 

Mais également,

elle allait bientôt s'en rendre compte,

c'était une vague qui bousculerait jusqu'à ses raisons de vivre,

ses manières d'être, ses façons d'exister...

 

 

C'était un peu, à cet instant,

comme une révélation intime,

une seconde naissance,

un nouveau monde à explorer,

une promesse nouvelle, peut-être...

 

 

Comme un signe du ciel,

une bénédiction...

 

 

Terra incognita...

 

 

Le soleil allait maintenant se lever

très doucement sur Pulborough Cottage...

 

 

Ce sera bientôt l'heure du thé,

la si douce odeur matinale des toasts tout chauds,

le petit pot de confiture Lemon curd de Lady Lisbeth,

sur la belle nappe blanche brodée d'Aylesbury...

 

 

C'était certain, maintenant,

rien désormais ne serait plus comme avant...

 

 

 

 

Emily Swindale

 

 

 

 

 

 

 

 

      emily-swindale-alexa-wilding-dante-gabriel--rosetti-la-ghir.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

     english-poetry-2-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Ecrire ! - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 29 juillet 2014 2 29 /07 /Juil /2014 18:05

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M A R A M    A L - M A S R I

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

maram-al-masri.jpg

 

                                                                                                 Image internet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poétesse contemporaine

venue de Syrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi on se retrouve

face à face

poitrine contre poitrine

ventre contre ventre

 

On se colle, on se mélange

on se ramasse, on s'allonge, on s'enroule

on s'éloigne, on se rapproche

on se repousse, on s'attire

on tremble

on transpire

jusqu'à la...

 

             la délivrance...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me fonds dans toutes les femmes

m'efface pour devenir chacune d'elles

 

Je vois mon regard dans celle-ci

mon sourire sur les lèvres de celle-là

mes larmes dans leurs yeux

et dans leur corps circule mon âme

 

elles me ressemblent et je leur ressemble

Je me reconnais en elles

en elles

 

je m'accomplis

 

et me divise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je mouille mon lit d'un liquide blanc

d'un liquide noir

ou bleu

et parfois

d'un surplus de sang

 

je mouille mon lit d'un liquide

salé

de sueur

 

d'une bouche entrouverte

d'où s'écoule

la salive

 

dans le lit dorment

un cahier et un stylo

et quand je me réveille

je rassemble mes pensées humides

et mes rêves fuyants

confuse

des taches qui trahissent

la solitude

 

 

 

 

 

 

 

            Maram al-Masri

 

" Par la fontaine de ma bouche "

 

           Ed Bruno Doucet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

livre-maram-s.jpg

 

                                                                              Juillet 2012

 

 

 

 

 

 Découvert au

Marché de la Poésie

de Rochefot sur Loire

 

Le 5 juillet 2014

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Croix :


 

Clic !

 

 

 

 

 

Wikipedia :

 

 

Hop !

 

 

 

 

 

Facebook :

 

 

Zip !

 

 

 


 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Créatrices / Créateurs - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 29 juillet 2014 2 29 /07 /Juil /2014 00:25

 

 

Coucou Mr Prévert !    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M A D E M O I S E L L E

 

 

 

 

 

B A R B A R A

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour, les enfants,

je m'appelle Loop,

et je suis venue pour la journée

remplacer votre maîtresse, Mademoiselle Barbara.

 

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

mijoty-s.jpg

 

 

                                                                       Automne 2010

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mademoiselle Barbara n'est pas malade,

je vous rassure.

Elle a simplement demandé un petit congé

pour se rendre à Brest.


Et si vous voulez tout savoir,

il s'agit d'un événement particulièrement tragique,

surtout un jour de pluie comme aujourd'hui :

 

...........l'enterrement d'une feuille morte !

 

 

 



Le Choeur des Enfants :

" Ouh la la...  C'est bien triste, tout ça... "

 

 

 


 

Vous avez sûrement remarqué :

           je porte une petite jupe très courte.

C'est uniquement parce que ça me plaît.

 

 

 

 


Mais, pour équilibrer mon allure,

et ne pas troubler, le cas échéant, Monsieur l'Inspecteur,

s'il lui venait l'envie de passer nous voir à l'improviste,


j'ai tenu ce matin à me faire un chignon

particulièrement moche


et j'ai chaussé les lunettes-mêmes portées jadis

par Célestin Freinet,

un grand peintre du siècle dernier !

 

 

 

 

 


 

Le Choeur des Zenfants :

" Super, M'dame, nous, on adore la peinture,

c'est le jeudi après-midi,

avec Mademoiselle Barbara... "

 

 

 

 

 

 

 


 

Bon.

Je vous le dis tout de suite :

Y' aura pas mathématique aujourd'hui,

ça ne me paraît pas vraiment nécessaire.


Par contre, cette nuit,

je dormais pas,

alors,

j'ai inventé rien que pour vous

une petite histoire de Sorcière,

une histoire toute simple

et je me propose de vous la conter

sans plus tarder.

 

 

 

 


 

Le Choeur des Zenfants :

" Super, M'dame, nous, on espère qu'elle sera longue,

votre histoire,

et puis,

même si elle nous ennuie un peu,

nous, on trouve que votre petite jupe,

elle vous sied à merveille ! "

 

 

 

 


 

Les enfants,

je suis très touchée de votre gentil compliment.

Merci beaucoup.

 


 

Bon, allez, zou !

Vous êtes prêts pour l'histoire ?

Laissez-moi le temps de m'asseoir là,

sur ce magnifique bureau verni

et c'est parti !

 

 


 

Alors, c'est l'histoire...

d'une gentille petite Sorcière

qui s'appelait Mijoty !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mijoty la Sorcière...

 

 

 

Mijoty

 avait dit à sa maman

en pleurnichant :

 

«  C’est pas juste,

je reviens juste

du Congrès annuel des Sorcières

à Brocéliande

et y’avait une diablesse pas sympa

qui se faisait passer

pour Pénéloop

et

 qui fredonnait tout le temps

en faisant des minauderies pas possibles :

 

« A bra cadabri !

A bra cadabra !

Que vous êtes jolis, les colibris,

Que vous êtes couci-couça, les bélougas ! »

 

Hum…

C’était bon…

Tout le monde était sous le charme,

( le grand Charme rituel, au beau milieu de la forêt… )

 

Mais quand on s’est réveillées,

elle nous avait chipé,

la Coquine,

tous nos SmartieS

et surtout

 tous nos crayons de couleur...

 

Enfer et damnation !!!

 

 

 

 

 


Pénélope Estrella-Paz

 Décembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 



     Le texte Mijoty la Sorcière

     a été publié dans le cadre d'un recueil collectif

     intitulé l'Atelier de Mijoty

     et initié par Quichottine.       

 

                                     Clic !

 

 

 

 

 

 

 livre-mijoty-fleurs-2-s.jpg      

       Décembre 2010

 

 

 

 

 

      Ce chic livre est paru aux Editions TheBookEdition

      en décembre 2010.


                        Zip !

 

 

 

 

 

 

         Tous les bénéfices ont été reversés à l'association Rêves

         qui réalise des projets d'enfants malades.



         Ainsi,

         la petite Maguelone a pu aller avec son Papa

         assister à un concert de Ringo Starr en Angleterre

         le 2 juillet 2011 !    

 

         Chic !

 

                      Zoom !
 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Solidarités
Ecrire un commentaire - Voir les 26 commentaires
Lundi 28 juillet 2014 1 28 /07 /Juil /2014 05:58

 

 

Jasmine Sharzad    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   P A R F U M S    D' A M B R E . . .

 

 

 

 

 

 

 


Fragrances of amber...

 


 

 

 

 

عطر عنبر و مشک

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

miniature-ambre-behzad-s.jpg

 

                                        Hossein Behzâd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfums d'ambre et de musc,

 

Tambur et setâr sous le voile azuré,

 

 Silence aimé, tu bois à ma source...

 

 

 

 

Jasmine Sharzad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jasmine-Sharzad-miniature-s-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fragrances of amber...

 

 

 

Fragrances of amber and musk,

 

Tambur and setar under the veil azured,

 

    Silence liked, you drink at my source ...

 

 

 

 

 

En anglais

 

grâce à Florent Deniaud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

عطر عنبر و مشک

 

تنبک و ستار، زیر پرده ی لاجوردین،

 

سکوت دوست داشتنی، تو از من الهام می گیری...

 

 

 

 

 

 

Merci à

 

Mahsa Ghaemi

 

pour cette découverte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poesie-persane-s-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Babel - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 27 juillet 2014 7 27 /07 /Juil /2014 20:10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nuit-caline-s.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Bouteilles à la mer
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 26 juillet 2014 6 26 /07 /Juil /2014 00:00

 

 

En français et ef fârsi 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A    L A    P L U I E . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 زیر باران

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration Tim A la pluie s

 

 

 

Illustration

 

Tim Thackeray

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 A la pluie...

 

 

 

 

 

 

Un oiseau de désir

 

venait soudain de caresser

 

le ciel d'azur...

 

 

 

Sans même s'en rendre compte,

 

elle avait légèrement écarté ses cuisses...

 

 

 

C'était ce matin, très tôt,

 

et sa main en avait presque frémi...

 

 

 

Nul nuage à l'horizon,

 

mais le temps était, semblait-t-il,

 

ce matin, pourtant, à la pluie...

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

زیر باران

 

 

 

 

 

ناگهان پرنده تمنا، آسمان لاجوردی را نوازش می کند

 

 

با پاهایی اندکی از هم گشوده، بی آنکه حتی متوجه باشد...

 

 

صبح خیلی زود بود، دستش اندکی لرزان

 

 

هیچ ابری در افق نبود، ولی هوا هوای باران به نظر می رسید....

 

 

 

 

 

 

 

 

En fârsi

 

grâce à Beh Noush

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le graphiste britannique Tim Thackeray

      a réalisé cette oeuvre originale

            il y a quelques jours

           pour illustrer ce texte.

 

              Grand merci, Tim !

 

                   Son site :  


                  Clic !

 

 

 

 

 

 

 



 

Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Ecrire ! - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 26 juillet 2014 6 26 /07 /Juil /2014 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L E S    H I S T O I R E S    D E    L O O P 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E N    F Â R S I

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 داستان های لوپ به زبان پارسی

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

shah_mosquee_ispahan-s.jpg

 

                                                                                                            Image internet

 

 

La mosquée du Shah

Ispahan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Textes de

 

Pénélope Estrella-Paz

 

très aimablement traduits

 

en fârsi

 

par mes amis iraniens et iraniennes.

 

 

Grand merci !

 

 

 

Cunault-v-v.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A la pluie...


 

 زیر باران


 

Clic !

 

 

 

Grâce à Beh Noush

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je marchais dans la rue...

 

J'ai rencontré Dieu.

 

Il ne m'a pas reconnue.

 

 

 

 

 

در خیابان راه می‌رفتم

 

به خدا برخوردم

 

مرا نشناخت

 

 

پنه‌لوپ‌ استره‌له‌پز

 

 

 

 

 

      Traduction Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 پچ پچ مبهمی زیر برف

 

 

 

      Léger murmure sous la neige...

 

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheveux au vent



گیسوان در باد

 


 

grâce à Zahra Reasei

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les encres bleues d'Ispahan


 

 جوهرهای آبی اصفهان

 


 

grâce à Mahsa Gaemi

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les jardins d'Avicenne

 

 

grâce à Zahra Rezaei

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Maman, Maman !

 

Il y a un gros monsieur tout rouge

 

assis sur une sorte de traîneau

 

qui veut absolument me donner une DS 3D !!!

 

 

 

Résiste, mon chéri, résiste !

 

 

 

 

 

 

 

مامان ! مامان !

 

یه آقای چاق سرتاپا قرمز، نشسته توی یه جور سورتمه و

 

اصرار داره یه «نینتندوی د - اس» سه بعدی بهم بده

 

 

- مقاومت کن عزیزم! مقاومت کن!

 

 

پنه‌لُپ استرِه‌له‌پَز

 


 

 

Traduction Sara Irani


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m'en souviens,

 

quelquefois il disait :

 

 

" J'aimais votre voix de petite fille

 

quand vous couliez

 

de désir...

 

 

Ce n'était plus vous,

 

   c'était vraiment vous..."

 

 

 

 

 

 

 

به یاد می آورم

 

گاه که می گفت:

 

صدایت را دوست می داشتم

 

دخترکی که غرق در آرزو بودی

 

این دیگر تو نبودی

 

به راستی تو بودی.

 

 

پِنه لوپه استرلاپَز

 

 

 

Traduction Mihan Tari


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous le parapluie..

 

 

En persan,


grâce à Asal Em

 

 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fille de l'Egée.

 

Crépuscule,

elle survole les Météores.

 

Aurore,

elle effleure les violons de Chagall...

 

 

 

 

 

دخترِ اِژه

 

گرگ و میش ِ غروب

 

او برفرازِ‌ سنگ‌های آسمانی پرواز می‌کند

 

سپیده

 

سرانگشتانش را به ویلون‌های شاگال نزدیک می‌کند

 

پنه‌لوپ استره‌له‌پز

 

 

 

 

En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 On m'a dit que tout était possible...

 

Dois-je le croire ?

 

 

 

 

 

 

...بهم میگن هر چیزی ممکنه

 

باید آیا باور کنم ؟

 

 

 

 

En fârsi

 

grâce à Mohamad Ezatpour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jus de mandarine

 

Mes lèvres sont mouillées

 

Rêve bleu marine

 

La pluie dans le jardin, flic floc sur la jetée...

 

 

 

 

 

آبِ نارنگی و

 

لب های خیسِ من

 

رویای سرمه ای

 

باران در باغ و

 

چکاچک روی اسکله

 

 

 

 En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est le temps de l'attente

 

La libellule se fait belle

 

Un nuage repasse sa chemise

 

Une petite laine, une petite brise

 

J'ai croisé une hirondelle

 

C'est le temps de l'attente...

 

 

 

 

 

فصل انتظار است

 

چه زیبا شده سنجاقک!

 

ابری بلوزش را اتو می‌کِشد

 

تکه پشمی در آسمان، نسیمی ملایم

 

به پرستویی برخوردم

 

فصلِ انتظار است...

 

پنه‌لوپه استرَلاپاز

 

 

 

 

 En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balcons de la mémoire

 

Deux colombes se posent

 

La lune se balance...

 

 

 

 

 

 

بر بالکن‌های خاطره

 

دو ستون نهاده‌اند

 

ماه بر آن‌ها تاب می‌خورَد

 

 

 

 

 En persan,


grâce à Sara Irani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je l'aime...

 

 

...من او را دوست دارم

 

 

 

 

 

En fârsi

 

grâce à Masoud Sanjarani



 

Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Je pense à Marie...

 

 

En fârsi

 

grâce à Zahra Rezaei

 

 

 

Zoom !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La coulée douce

 

 

 En fârsi

 

grâce à Mihan Tari

 

 

Clic !

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une musique envoyée par Mohamad

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier tome,

      c'est par ici :     Clic !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par Oh ! My Loop ! - Publié dans : Babel - Communauté : Le monde de Pénéloop
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Waou ! Le blog de Pénéloop !


A l'Orée
         des peut-être...



 On m'a dit
     que tout était possible...

          Dois-je le croire ?


               Pénéloop
 

 

 

L'Orée, le livre cadeau !

 

 

livre-cadeau-2-s.jpg

 

Clic ! 

 

Le divin coquin livre !

 

 

 

 

 

cage soakette s

 

 

La marguerite des Possibles !

 

Dring !

 

 

 

Magic potion !!!


    J'écoute
            en
                boucle...

 

 

Alan Stivell

Suite Sudarmoricaine

 

 

Qui ? Moi ?

.
Loop

 ( l'héroïne )



image-facebook-s.jpg

Pénélope Estrella-Paz

( l'auteure )




Sur facebook :


Derniers Commentaires

Mots d'Elles...



 
            " M'efforcer
           de déchiffrer
             vos secrets... "
    

             
    Khalil Gibran
                                " lettres d'amour "


                                 
drapeau-tibet-s.jpg


anti_

M'écrire ?

L'Orée des Possibles

 

 

Logo Orée des possibles s

 

Clic !

Images Aléatoires

  • pier.jpg
  • 3 kim s
  • arr-2-s.jpg
  • pancarte théâtre s
  • palais sultanat s
  • villa rose 0 s
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés